TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Sortie de l'euro : quid des effets de la hausse de la TVA pour le tourisme en Grèce ?

les créanciers et le gouvernement ne trouvent pas d'accord


Rédigé par Pierre Coronas le Lundi 22 Juin 2015

Le gouvernement grec négocie actuellement avec ses créanciers. De nombreux sujets sont au menu de ces discussions. Parmi eux : le taux de TVA qui pourrait augmenter dans le pays. Cela aura-t-il des conséquences pour les tour-opérateurs français et le prix des séjours en Grèce ?



Les tractations autour de l'instauration de nouveaux taux de TVA en Grèce créent une incertitude autour de la production de séjours pour 2015/2016 - Photo : P.C.
Les tractations autour de l'instauration de nouveaux taux de TVA en Grèce créent une incertitude autour de la production de séjours pour 2015/2016 - Photo : P.C.
Dans le cadre des négociations entre les créanciers et le gouvernement de la Grèce au sujet de la dette du pays, des modifications du taux de TVA local sont envisagées.

La Commission européenne estime ainsi que "le système de TVA grecque est trop fragmenté." Pour y remédier, elle préconise alors des améliorations du système de collecte.

Les créanciers demandent l'instauration de deux taux de TVA en Grèce : un à 11 % pour les produits alimentaires, les médicaments et l'hôtellerie et un autre à 23 % pour tout le reste.

Mais, les autorités grecques ne semblent pas d'accord avec cette solution. Elles opteraient plutôt pour un système à trois taux de 6 %, 13 % et 23 %.

C'est donc la confusion qui domine actuellement sur le sujet.

"Incertitude pour 2015/2016"

Une situation qui inquiète l'ECTAA. Dans un communiqué diffusé mercredi 17 juin 2015, l'association européenne des tour-opérateurs tire la sonnette d'alarme.

Elle s'inquiète de cette incertitude et des conséquences qu'elle pourrait avoir sur les prix des séjours en Grèce. L'organisation demande à ce qu'une "décision rapide" soit trouvée sur ce dossier.

"En l'absence de décision sur cette TVA, les TO étrangers, les TO grecs, les agents de voyages et les hôteliers ne sont pas en mesure de signer leurs contrats pour l'année 2016", prévient-t-elle.

Pour Kostas Bourdos, Directeur général de Grèce sur Mesure, réceptif local, "la situation pose problème dans la mesure où la collecte n'est pas assez efficace. Beaucoup ne facturent pas.

Plus l'impôt est lourd, moins on a envie de facturer. Et cela finit par devenir difficile même pour ceux qui paient normalement.
"

Le Syndicat des entreprises du tour-opérating (SETO) s'aligne sur la position de l'ECTAA. "Si rien n'est rapidement décidé, cela va créer une incertitude sur les négociations autour de la production 2015/2016", ajoute René-Marc Chikli, Président du SETO.

Il assure que l'ensemble des tour-opérateurs français qui produisent des séjours en Grèce suivent "de très près l'évolution des discussions".

"Rien ne changera" pour les TO français

L'ECTAA s'inquiète également de la possible harmonisation des taux de TVA dans l'ensemble du pays. A l'heure actuelle, il est de 5 % sur les hôtels dans les îles contre 6,5 % sur le continent, et de 9 % dans les restaurants contre 13 % dans le reste du pays.

Pour autant, une hausse du taux de TVA en Grèce ne devrait pas toucher directement les voyagistes qui produisent des séjours dans le pays.

"Quand nous vendons un voyage sur la Grèce, comme nous sommes dans l'Union européenne, nous devons payer la TVA sur la marge à l’État français, aux taux de TVA français. Rien ne changera donc pour nous", explique Jean-François Rial, Président-Directeur général (PDG) de Voyageurs du Monde.

Mais, l'éventuelle augmentation de la TVA – qui est déjà passée de 19 à 21 % puis à 23 % depuis le début de la crise – ne serait pas sans conséquence sur les prix des voyages.

"Cela dépendra des fournisseurs, à savoir s'ils appliquent directement la hausse dans leurs tarifs ou s'ils l'absorbent", analyse Kostas Bourdos de Grèce sur Mesure.

En tout état de cause, de nombreux contrats hôteliers comportent une clause qui prévoit une révision des prix en cas de hausse du taux de TVA. Et, de toute façon "pour contrebalancer, beaucoup augmentent leurs prix en fonction de la demande, qui est très forte cette année", poursuit Kostas Bourdos.

Au risque peut-être de ralentir la croissance d'une destination qui bénéficie pourtant cette année de nombreux reports de voyageurs qui se sont détournés d'autres destinations.

Lu 1664 fois

Notez


1.Posté par option binaire le 22/06/2015 19:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour cet article clair et plus que jamais d'actualité.

Gabriel

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com