TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Sri Lanka, Maldives, Indonésie et Inde : le point du Quai d'Orsay


Rédigé par La rédaction - redaction@tourmag.com le Mercredi 12 Janvier 2005

Le ministère français des affaires étrangères fait le point sur la situation au Sri Lanka, aux Maldives, en Indonésie et en Inde.



SRI LANKA

En raison du raz-de-marée qui a touché la région côtière du sud de l'Inde et les principaux complexes hôteliers sur la côte Sud-Est de Sri Lanka, il convient de reporter tout déplacement dans cette zone avant que la situation ne soit normalisée.

Dans les suites de catastrophes naturelles telles que le tsunami, 
- la destruction des réseaux d'eau potable et des systèmes de traitement des eaux usées,
- la désorganisation du système de distribution et de conservation des denrées alimentaires,
- la présence d'eau stagnante et de débris divers qui attire les rongeurs et d'autres animaux ou insectes susceptibles d'être les vecteurs de diverses maladies,
- la désorganisation du système sanitaire, 

peuvent être favorables à la survenue de maladies à transmission oro-fécale comme aux maladies transmises par différents vecteurs (moustiques, rongeurs...) du type diarrhée (dysenterie, choléra...), fièvre typhoïde, hépatite A, leptospirose, paludisme, ...

A ce jour, aucune épidémie n'a été notifiée par l'OMS dans les zones concernées.
Compte tenu des incertitudes liées à la désorganisation des infrastructures locales, il est recommandé de différer tout déplacement vers les zones d'Asie touchées directement par le Tsunami. 

Pour les personnes amenées à se rendre dans un cadre d'assistance humanitaire aux populations locales, il est rappelé, hormis les conseils d'hygiène et de prévention classiques, la nécessité d'être à jour de ses vaccinations contre le tétanos, la poliomyélite et la diphtérie (cf. recommandations sanitaires aux voyageurs 2004). Il est également conseillé d'être vacciné contre l'hépatite A et la typhoïde avant le départ. D'autres vaccinations pourront se révéler nécessaires en fonction de l'évolution épidémiologique locale.

Pour en savoir plus :
Site du ministère des solidarité, de la santé et de la famille : http://www.sante.gouv.fr
Site de l'Institut de veille sanitaire (BEH 26-27/2004, Recommandations sanitaires aux voyageurs 2004) : http://www.invs.sante.fr
Site de l'Organisation mondiale de la santé : http://www.who.int
Site des Nations Unies : http://www.un.org

Source Ministère des Affaires étrangères - 11/01/05
www.france.diplomatie.fr

MALDIVES

En raison du raz-de-marée qui a touché les principaux complexes hôteliers des Maldives, il convient de reporter tout voyage vers cette destination avant que la situation ne soit normalisée.

Dans les suites de catastrophes naturelles telles que le tsunami, 
- la destruction des réseaux d'eau potable et des systèmes de traitement des eaux usées,
- la désorganisation du système de distribution et de conservation des denrées alimentaires,
- la présence d'eau stagnante et de débris divers qui attire les rongeurs et d'autres animaux ou insectes susceptibles d'être les vecteurs de diverses maladies,
- la désorganisation du système sanitaire,

peuvent être favorables à la survenue de maladies à transmission oro-fécale comme aux maladies transmises par différents vecteurs (moustiques, rongeurs...) du type diarrhée (dysenterie, choléra...), fièvre typhoïde, hépatite A, leptospirose, paludisme, ...
A ce jour, aucune épidémie n'a été notifiée par l'OMS dans les zones concernées.
Compte tenu des incertitudes liées à la désorganisation des infrastructures locales, il est recommandé de différer tout déplacement vers les zones d'Asie touchées directement par le Tsunami. 

Pour les personnes amenées à se rendre dans un cadre d'assistance humanitaire aux populations locales, il est rappelé, hormis les conseils d'hygiène et de prévention classiques, la nécessité d'être à jour de ses vaccinations contre le tétanos, la poliomyélite et la diphtérie (cf. recommandations sanitaires aux voyageurs 2004).

Il est également conseillé d'être vacciné contre l'hépatite A et la typhoïde avant le départ. D'autres vaccinations pourront se révéler nécessaires en fonction de l'évolution épidémiologique locale.

Pour en savoir plus :
Site du ministère des solidarité, de la santé et de la famille : http://www.sante.gouv.fr
Site de l'Institut de veille sanitaire (BEH 26-27/2004, Recommandations sanitaires aux voyageurs 2004) : http://www.invs.sante.fr
Site de l'Organisation mondiale de la santé : http://www.who.int
Site des Nations Unies : http://www.un.org

Source Ministère des Affaires étrangères - 11/01/05
www.france.diplomatie.fr

INDONESIE

Avertissement
Raz-de-marée :
A la suite d'une série de raz-de-marée, consécutive au séisme qui s'est produit dimanche 26 décembre en Indonésie, les déplacements sont formellement déconseillés avant que la situation ne soit normalisée dans les zones les plus touchées : Nord de l'île de Sumatra.

Dans les suites de catastrophes naturelles telles que le tsunami, 
- la destruction des réseaux d'eau potable et des systèmes de traitement des eaux usées,
- la désorganisation du système de distribution et de conservation des denrées alimentaires,
- la présence d'eau stagnante et de débris divers qui attire les rongeurs et d'autres animaux ou insectes susceptibles d'être les vecteurs de diverses maladies,
- la désorganisation du système sanitaire,

peuvent être favorables à la survenue de maladies à transmission oro-fécale comme aux maladies transmises par différents vecteurs (moustiques, rongeurs...) du type diarrhée (dysenterie, choléra...), fièvre typhoïde, hépatite A, leptospirose, paludisme, ...
A ce jour, aucune épidémie n'a été notifiée par l'OMS dans les zones concernées.

Pour les personnes amenées à se rendre dans un cadre d'assistance humanitaire aux populations locales, il est rappelé, hormis les conseils d'hygiène et de prévention classiques, la nécessité d'être à jour de ses vaccinations contre le tétanos, la poliomyélite et la diphtérie (cf. recommandations sanitaires aux voyageurs 2004). Il est également conseillé d'être vacciné contre l'hépatite A et la typhoïde avant le départ. D'autres vaccinations pourront se révéler nécessaires en fonction de l'évolution épidémiologique locale.

Pour en savoir plus :
Site du ministère des solidarité, de la santé et de la famille : http://www.sante.gouv.fr
Site de l'Institut de veille sanitaire (BEH 26-27/2004, Recommandations sanitaires aux voyageurs 2004) : http://www.invs.sante.fr
Site de l'Organisation mondiale de la santé : http://www.who.int
Site des Nations Unies : http://www.un.org

Source Ministère des Affaires étrangères - 11/01/05
www.france.diplomatie.fr

INDE

Raz-de-marée :
A la suite d'une série de raz-de-marée, consécutive au seisme qui s'est produit dimanche 26 décembre en Indonésie, les déplacements sont formellement déconseillés avant que la situation ne soit normalisée dans les zones les plus touchées: le Tamil Nadu (Madras/Chennai, Cuddalore et Nagapatnam), le territoire de Pondichéry, l'Andra Pradesh, le Kerala et les îles Nicobar et Andaman.

Dans les suites de catastrophes naturelles telles que le tsunami, 
- la destruction des réseaux d'eau potable et des systèmes de traitement des eaux usées,
- la désorganisation du système de distribution et de conservation des denrées alimentaires,
- la présence d'eau stagnante et de débris divers qui attire les rongeurs et d'autres animaux ou insectes susceptibles d'être les vecteurs de diverses maladies,
- la désorganisation du système sanitaire,
peuvent être favorables à la survenue de maladies à transmission oro-fécale comme aux maladies transmises par différents vecteurs (moustiques, rongeurs...) du type diarrhée (dysenterie, choléra...), fièvre typhoïde, hépatite A, leptospirose, paludisme, ...
A ce jour, aucune épidémie n'a été notifiée par l'OMS dans les zones concernées.

Compte tenu des incertitudes liées à la désorganisation des infrastructures locales, il est recommandé de différer tout déplacement vers les zones d'Asie touchées directement par le Tsunami. 

Pour les personnes amenées à se rendre dans un cadre d'assistance humanitaire aux populations locales, il est rappelé, hormis les conseils d'hygiène et de prévention classiques, la nécessité d'être à jour de ses vaccinations contre le tétanos, la poliomyélite et la diphtérie (cf. recommandations sanitaires aux voyageurs 2004). Il est également conseillé d'être vacciné contre l'hépatite A et la typhoïde avant le départ. D'autres vaccinations pourront se révéler nécessaires en fonction de l'évolution épidémiologique locale.

Pour en savoir plus :
Site du ministère des solidarité, de la santé et de la famille : http://www.sante.gouv.fr
Site de l'Institut de veille sanitaire (BEH 26-27/2004, Recommandations sanitaires aux voyageurs 2004) : http://www.invs.sante.fr
Site de l'Organisation mondiale de la santé : http://www.who.int
Site des Nations Unies : http://www.un.org

Source Ministère des Affaires étrangères - 11/01/05
www.france.diplomatie.fr

Lu 2845 fois
Notez


1.Posté par GIRARD le 13/01/2005 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut noter que ces avis sont en contradiction totale avec les informations délivrées par les états en question ; par celles que nous avons de tous nos partenaires sur le terrain ainsi qu'avec les nombreux témoignages de différents professionnels se trouvant ou s'étant trouvé sur place dont plusieurs ont d'ailleurs témoigné ou pris position dans Tourmag.
INDE : les circuits touristiques ne fréquentent pas ou très peu les zones concernées et lorsque c'est le cas les hôtels et les différentes infrastructures sont d'ores et déja en parfait état.
MALDIVES : Une grande majorité des iles - hotels sont ouvertes à 100%
SRI LANKA : L'essentiel des circuits étant culturels ils ne se déroulent pas dans les zones concernées.
Un nombre important d'hôtels dans les zones concernées sont 100% opérationnels.

Les remarques concernant les épidémies s'appliquent essentiellement pour ne pas dire exclusivement aux populations locales qui vivent pour certaines dans des des conditions d'hygiène très dégradées du fait de cette catastrophe ; pas à des touristes séjournant dans des zones peu ou pas impactées et dans des hôtels 4 étoiles.
D'ailleurs à ce jour l'OMS n'a pas fait état d'une seule épidémie déclarée et c'est tant mieux pour les populations touchées.

L'avis émis sur la Thailande le 07/01 est beaucoup plus précis ; nuancé et proche de la réalité signe qu'il est sans doute le résultat d'une réelle concertation locale.

De manière générale le manque de précisions des ces avis ; le fait que les textes soient récurrents d'un pays à l'autre et que les informations sur "les catastrophes naturelles telles que le tsunami" soient génériques indique bien qu'il s'agit d'une position de précaution.

Il est urgent que la prise en compte des faits réels puisse venir compléter des précautions raisonnables de manière à donner une idée plus juste de la réalité des possibilités de visite des ces régions dont les populations craignent vraiment de voir s'ajouter à la catastrophe naturelle une catastrophe économique.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com