TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Sri Lankan : le trafic repart à la hausse

la Cie a fêté la nouvelle année avec le ''Prix du Gouverneur''


Rédigé par Jean DA LUZ à Nuwara Elya (Sri Lanka) - redaction@tourmag. le Mardi 19 Avril 2005

Les responsables de la compagnie sri lankaise ont mis les petits plats dans les grands pour accueillir leurs hôtes venus du monde entier. Personnalités, partenaires et journalistes, ont assisté notamment à la "Governors Cup", une épreuve hippique classique sponsorisée par Sri Lankan Airlines et qui se déroulait cette fin de semaine à Nuwara Elya.



Peter M. HILL, CEO de Sri Lankan Airlines en entouré de 2 hôtesses de la Cie
Peter M. HILL, CEO de Sri Lankan Airlines en entouré de 2 hôtesses de la Cie
Ce concours qui a lieu traditionnellement pendant les festivités et la semaine du nouvel an bouddhiste, a été aussi l'occasion de constater que le tourisme repart sur une pente ascendante, après le grand traumatisme causé par le tsunami du 26 décembre dernier.

Pour le peuple sri lankais et notamment pour ceux qui ont perdu des êtres chers lors du terrible cataclysme de la fin de l'année, les fêtes de la nouvelle année avaient un goût amer.

Le premier ministre regrettait la semaine dernière que les choses n'aillent pas "suffisamment vite" dans la reconstruction et l'hébergement de ceux qui ont tout perdu lors de la catastrophe. 

Des signes encourageants de reprise

Il n'est pas le seul. Ce sentiment est partagé par la population qui pointe du doigt les promesses non tenues des pouvoirs publics. Même si cette terrible question n'est pas exempte d'intérêts partisans (et politiques notamment), on peut noter toutefois un point qui devrait faire l'unanimité : le tourisme donne des signes encourageants de reprise aux dires des professionnels.

De quoi remettre du baume au coeur de Sri Lankan Airlines, du Tourism Board et de tous ceux qui ont oeuvré pour que la machine reparte au plus vite. Récemment TourMaG.com vous faisait part (LIRE) du succès de l'Opération "Partez à deux ne payez que pour un", avec plus de 4 500 forfaits vendus par les tour opérateurs français.  

''Governors Cup'', courue depuis 50 ans dans l'unique Club turfiste du pays
''Governors Cup'', courue depuis 50 ans dans l'unique Club turfiste du pays
Une tendance confirmée au niveau international. La solidarité avec le pays continue de jouer à plein avec des réservations qui progressent (enfin) après 4 fois de marasme.

Dans le sud, si l'on excepte les hôtels actuellement en réparation, les taux d'occupation restent élevés selon notre confrère "The Sunday Leader". La chaîne indienne Taj, très présente dans le pays, a même affiché complet en juin, période qui achève la haute saison, selon la newslleter du Bounce Back Sri Lanka Tourism.

Ce regain de vigueur est dû à la mobilisation de pays comme l'Australie qui n'ont pas oublié les heures sombres vécues par l'Ile et ses milliers de victimes. Adventure World, un des plus gros TO australiens, a indiqué que beaucoup de "Aussies" avaient choisi le Sri Lanka comme le lieu de leurs futures vacances. De son côté, le ministère du tourisme et le Sri Lanka Tourism Board ont lancé un grand plan de reconstruction et de développement de 15 resorts côtiers (*).

Traditions, culture et riche passé colonial

Ironie du destin : la tragédie qui a frappé le pays l'a également hissé au rang des destinations touristiques mondiales, ce qui n'est que justice compte tenu des atouts de l'"Ile Resplendissante".

Sri Lankan : le trafic repart à la hausse
Des atouts que les invités de Sri Lankan Airlines ont pu toucher du doigt, avec la visite de lieux aussi mythiques que Kandy et son orphelinat des éléphants ou encore son fabuleux jardin botanique qui comporte pas moins de 5000 sortes d'arbres et plantes.

La démesure est aussi l'apanage de Sigirya et de la tragédie proprement shakespearienne d'un roi parricide qui, en 500 après JC, a bâti une forteresse pseudo inexpugnable sur un roc de 280 mètres de haut.

Quant à la région de Nuwara Elya, elle doit sa réputation notamment au génie de James Taylor et à ses plantations de thé. Une industrie qui a donné à l'ancien Ceylan ses premières lettres de noblesse au plan international.

Cette tradition, la culture et le riche passé laissé par les occupants successifs (Portugais, Hollandais, Anglais), se reflète encore de nos jours dans la "Governors Cup, courue depuis 50 ans dans l'unique Club turfiste et hippodrome du pays à Nuwara Elya.
Une tradition perdue et à laquelle pouvoir publics et Sri Lankan Airlines, principal sponsor de l'évènement, ont souhaité redonner toute la vitalité et l'éclat de jadis.

"Pour nous c'est un moment important, rappelle Peter M Hill, CEO de la Compagnie. Il rappelle les mois sombres du début de l'année avec la crise conjuguée de la hausse du pétrole et des effets dévastateurs du tsunami. Mais il confirme aussi le début de reprise : "Cela va beaucoup mieux et l'on sent que le trafic repart à la hausse..."

Pour clore les fêtes du Nouvel an sri lankais, la compagnie a offert à ses invités quelques moments inoubliables, teintés de nostalgie et d'élégance dans les superbes jardins du St Andrews Hôtel et, bien sûr, dans le plus pur style british !


(*) Wadduwa, Beruwala, Bentota, Hikkaduwa,Galle, Unawatuna, Koggala, Matara,Hambantota, Tangalla, Yala, Arugam Bay, Passikuddah, Nilaweli et Kalpitiya.

Lu 1429 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com