TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





St Tropez : la qualité plutôt que la quantité au rendez-vous

nette amélioration de la fréquentation


Rédigé par Jean da Luz à St Tropez - redaction@tourmag.com le Lundi 27 Mars 2006

Malgré une nette amélioration de la fréquentation par rapport à l’année dernière, le DITEX n’a pas encore trouvé sa vitesse de croisière. Des 1 500 agences de voyages pré-enregistrées moins d’un millier, selon nos estimations, aurait répondu présent. En contrepartie, la plupart des exposants sont élogieux quant à la qualité du public accueilli.



Sur le stand de La Réunion : avec des tels pros le ''Chik'' n'a qu'à bien se tenir...
Sur le stand de La Réunion : avec des tels pros le ''Chik'' n'a qu'à bien se tenir...
« Il faut considérer l’édition 2005 du DITEX comme une édition zéro, une sorte de répétition, cette année étant la première de la série, a rappelé Jean-Michel Couve, maire de St Tropez en inaugurant la 2e édition du DITEX, salon des décideurs du tourisme qui se déroulait ce week end dans la célèbre station balnéaire.

Force est de constater que par rapport à l’année dernière où les grèves de la SNCF et des aéroports avaient plombé l’arrivée des visiteurs, l’édition 2006 est en net progrès. Qu’en pensent les visiteurs ? C'est que nous nous leur avons demandé.

Pour la représentante de l’Espagne « En tant que destination, je ne vois aucun intérêt à être présente sur ce salon. L’organisation était parfaite mais nous avons été très peu fréquentés. Peut-être est-ce dû à la localisation de notre stand en bout de salon… »

« On peut ici contrairement à d’autres grands salons aller au fond des choses… »

Un avis que ne partage pas Relais & Châteaux pour qui ce salon est « à taille humaine. Nous avons eu un flot constant de visiteurs. Ils ont pu se poser et nous avons pu répondre à toutes leurs questions. On peut ici contrairement à d’autres grands salons aller au fond des choses… »

L'équipe de choc de l'APS au grand complet
L'équipe de choc de l'APS au grand complet
Noyan Acar, représentant du Portail du CETO, est lui aussi satisfait de d’avoir pu rencontrer des agences de la région. Il regrette l’accessibilité du lieu « compensée par le charme de St Tropez… ».

Le producteur Mondoterra, lui, revenait en 2e année. Birkan Tanis, responsable des Ventes confirme l’« excellente organisation et des contacts intéressants » mais regrette la présence insuffisante des producteurs et aimerait que le salon soit itinérant et puisse avoir lieu dans d’autres villes.

«Dommage que les principaux TO ne soient pas là... »

Contrairement à Afat, TourCom est revenu en force au DITEX cette année. Il y côtoyait le CEDIV, présent sur le stand de Sabre et Havas dont c’était la première participation. Richard Vainopoulos, ne regrette pas le déplacement.

« Nous avons fait pas mal de touches le samedi matin. Les discussions avec les visiteurs sont concrètes et précises et cela fait beaucoup de temps gagné. Dommage que les principaux TO ne soient pas là. Pour moi St Tropez c’est le Deauville du Sud et cela est très positif en termes d’image… »

Le débat ''Le couple TO/Distributeur entame-t-il une procédure de divorce'' animé de main de maître par Pierre Amalou
Le débat ''Le couple TO/Distributeur entame-t-il une procédure de divorce'' animé de main de maître par Pierre Amalou
« La pérennisation passe par la fréquentation et la présence des TO régionaux »

Nicolas Bertrand, directeur marketing et développement d’Havas Voyages, salue la « bonne organisation et le dimensionnement ». Ce salon est une bonne idée, ajouet-t-il, tout en regrettant « la présence légère des TO et une fréquentation plus importante le samedi. » Question business, la fréquentation est plus qualitative que quantitative et s’il juge « intéressante » la destination St Tropez, il se pose des questions sur l’accessibilité et l’impact sur l’absence des agences régionales.

Air Mauritius faisait partie, avec Aigle Azur, des (très rares) compagnies présentes au DITEX. Philippe Brieu, directeur commercial et marketing, estime que malgré le peu de fréquentation, le DITEX permet de rencontrer des professionnels « que l’on a pas l’habitude de voir ».

Il y a peu de visiteurs, mais les contacts sont différents. « Je trouve qu’il y a plus de professionnels parisiens que sudistes, regrette-t-il, tout en remarquant que la pérennisation de la manifestation passe par le développement de la fréquentation et la présence des TO régionaux. »

Lu 2501 fois

Tags : amadeus, ditex
Notez

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com