TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Surcharges : ''Le SNAV a manqué une occasion de s'exprimer et d'unifier...''

L'interview de Jean Korcia, président de Manor


Rédigé par Propos recueillis par Michèle SANI le Mercredi 23 Juillet 2008

Le fonds de commerce du réseau Manor c 'est l'activité «billetterie » des PME. Dans un contexte relativement morose, cette activité se porte plutôt bien au sein du GIE avec une hausse globale de trafic supérieure à 7 % par rapport à l'année dernière sur les destinations internationales. Le tourisme en revanche marquerait le pas. A la mi-temps de l'été, TourMaG.com a rencontré Jean Korcia, président de Manor pour faire le point sur une actualité un peu chaude.
lire l'article de Michèle SANI



Surcharges : ''Le SNAV a manqué une occasion de s'exprimer et d'unifier...''
TourMaG.com - Ne fragilisez-vous pas le SNAV en décidant que l'adhésion sera désormais indépendante de la cotisation réglée à Manor ? Le syndicat se dit déjà fortement pénalisé par une décision similaire prise par Selectour...

Jean Korcia.
Avec cette différence : Manor a réglé au syndicat le montant des cotisations 2008. En revanche j'attends de nouvelles propositions sur le montant des cotisations. Je ne vois pas pourquoi les réseaux intégrés sont privilégiés avec des cotisations plus avantageuses que les réseaux volontaires.

Remettons à plat toutes les cotisations et rénégocions. Nous réagissons ainsi car nous sommes en période difficile, un sou est un sou, et chacun d'entre nous cherche à faire des économies.


T.M.com - N'est-ce pas une façon détournée de faire campagne contre le SNAV alors qu'un réseau comme le vôtre profite pleinement de ses services ?

J.K.
Avec cette décision prise en assemblée générale, nous ne faisons pas campagne contre le SNAV. Je n'ai rien contre le SNAV bien au contraire et je le répète, Georges Colson est le président qu'il nous fallait. Je ne vois pas qui aurait pu être à ce poste en cette période difficile.

Au nom de Manor j'ai participé à toutes les réunions et je suis le premier à dire que nous avons besoin d'un syndicat fort. Jusqu'à présent nous faisions payer la cotisation du SNAV à la source. En 2009 les membres du réseau Manor auront toute liberté d'y adhérer à titre individuel.

Bien sûr nous utilisons les services du SNAV et les travaux qui ont été faits notamment sur la convention collective sont utiles à tous. Le service juridique est également très performant. Cela dit, nous avons au sein de MANOR le CEDIV qui n'adhère pas au SNAV et qui dispose d'un service juridique.

T.M.com - Votre recette pour un syndicat fort ?

J.K.
Il me semble que ces nouveaux statuts qui voulaient donner la parole à tous les acteurs de la profession se traduisent par une plus grande complexité de gestion et d'organisation. On a fait du raccommodage. Pour ma part j'ai toujours été partisan d'une fédération.

Je trouve que la séparation SNAV/APS/CETO est regrettable. Il faudrait pouvoir les regrouper, ainsi que le CERED, et donner à cette fédération un président et un seul interlocuteur auprès des pouvoirs publics.


T.M.com - Donnez-nous des nouvelles du G4 qui regroupe les réseaux AFAT, American Express Voyages d'Affaires, Thomas Cook et Manor. Un marché plutôt stagnant ne renforce-t-il pas vos concurrences ?

J.K.
Le G4 qui représente globalement un volume « billetterie » de quelque 6 milliards d'euros se porte très bien. C'est une force de mutualisation dont chacun de nous bénéficie. Nous avons mutualisé la salle des marchés.

Nous avons en commun une base de données sur les tarifs aériens et les choix de compagnies. Nous sommes en train de négocier en commun et c'est nouveau. Auparavant nous le faisions séparément. Aujourd'hui 30 à 40 % de nos négociations avec les compagnies aériennes se font en commun.


T.M.com - Cependant, à propos des haussses carburant, les déclarations émanant des responsables des réseaux manquaient de coordination...

J.K.
Chacun des réseaux a eu sa propre réflexion mais nous nous sommes rejoints sur l'essentiel. Certains ont fait de nombreux effets de manche. Ce n'est pas le genre de Manor. A la polémique orchestrée sur le bien fondé de ces augmentations nous préférons la discrétion et l'efficacité.

Notre position est claire : nous facturons ce que l'on nous facture et, parallèlement, nous souscrivons pour nos clients une assurance « hausse carburant » auprès de notre partenaire Europe Assistance du groupe Generali.

Je trouve d'ailleurs que sur ce sujet le SNAV a manqué une belle occasion de s'exprimer. Il n'a pas réagi. Ce fut une opportunité de réunification manquée.

T.M.com - A l'instar des autres réseaux volontaires Manor regroupe plusieurs « mini réseaux » qui semblent avoir une taille suffisante pour négocier en leur propre nom. Ne craignez-vous pas de nouveaux départs comme celui de Boiloris ?

J.K.
Je l'avais déclaré dans un entretien précédent : nous nous sommes séparés de Boiloris parce qu'il n'apportait rien au réseau Manor, ni dans les résultats de la billetterie ni en expertise. En matière de tourisme il agissait en effet en direct avec les tour-opérateurs por son propre réseau.

Pour autant, nous avons beaucoup de mini-réseaux, Jancarthier par exemple qui a une soixantaine de points de ventes, CAP 5 en a une trentaine etc. Ils trouvent chez Manor des avantages en matière de billetterie qu'ils n'auraient pas à titre individuel. Croyez-moi, adhérer chez Manor est rentable.


T.M.com - Nous sommes fin juillet et les dés sont jetés pour l'été 2008. Sera-t-il un bel été pour Manor ?

J.K.
Notre progression est supérieure à la moyenne de l'ensemble des agences de voyages françaises, toutes agences et réseaux confondus.Nous nous sommes exprimés sur la billetterie Affaires qui représente près de 70 % de notre activité.

Contrairement à d'autres notre billet aérien moyen sur la période janvier/mai 2008 a augmenté de 3,4 % pour un volume global en hausse de 4 % . Sur les seules destinations internationales et à périmètre comparable, la hausse globale du trafic aérien est supérieure à 7 %. En matière de tourisme, la progression n'atteindra que 3 ou 4 % par rapport à la saison 2007. Le bassin méditerranéen est toujours en tête des ventes en dépit d'un fléchissement sur le Maghreb.

Bien que ce ne soit pas la haute saison, nous avons fait de bonnes ventes sur l'Océan Indien et les Antilles. Les Etats-Unis n'ont pas été tout à fait à la hauteur de ce que nous attendions. Les croisières sont en hausse. Nous lançons d'ailleurs une opération spéciale avec des tarifs négociés en partenariat avec Costa.


T.M.com - A propos de Top Resa Paris il semble que vous ayez hésité ?

J.K.
Nous faisons un essai. Nous nous regroupons avec les membres du G4. Ce type de manifestation nous permet de mettre en valeur notre réseau et de faire valoir auprès de nouveaux adhérents potentiels nos nouveaux produits et nos services.

Fort de nos investissements en Sales Booking Tools et Ravel, nous dépassons maintenant les 5000 dossiers de réservations on line chaque mois. Plusieurs agences ont adopté le moteur d'Amadeus et sont en phase pilote sur leurs propres sites internet.


T.M.com - Quelle serait selon vous la taille « limite » de Manor ?

J.K.
Notre réseau regroupe aujourd'hui 420 points de vente représentant 65 sociétés. Nous employons 4 salariés permanents. Nous ne souhaitons pas dépasser les 450 points de ventes. Au-dela la gestion demanderait une gestion plus étoffée qui coûterait de l'argent aux adhérents. Pour ma part je souhaite garder un réseau à taille humaine.

T.M.com - Parlons de votre congrès. Vous aviez prévu Miami et ce sera Saint-Martin. Pourquoi ?

J.K.
Miami était trop cher et nous n'avions aucun geste de partenariat de la part des autorités locales et de l'office de tourisme. Nous avons eu le sentiment que les Américains n'avaient pas besoin de faire de la promotion auprès des distributeurs français.

Nous irons du 14 au 18 décembre prochain à Saint-Martin où nous devrions réunir 120 à 130 participants au Radisson qui vient d'être entièrement rénové. Sa réouverture est prévue le 31 août. Nous travaillons sur le thème du congrès. Il sera définitivement arrêté lors de notre conseil d'administration du 10 septembre prochain.

Lu 2875 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:14 Prise d'otages à l'agence Asieland à Paris

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com