TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Surcharges : pas de garantie avec transfert de trésorerie aux fournisseurs

le réseau toulousain fait entendre sa différence


Rédigé par La rédaction le Mercredi 18 Juin 2008

Contrairement au consensus mou et timoré du G4 il y a quelques semaines, Afat tranche dans le vif du sujet. Suite à un CA, le réseau toulousain a décidé d’inclure systématiquement dans le prix communiqué lors de la réservation toutes les hausses intervenues entre l’édition de la brochure et la résa et de regrouper celles intervenant après l’inscription définitive en un seul et unique réajustement communiqué au plus tard 40 jours avant le départ.



 Surcharges : pas de garantie avec transfert de trésorerie aux fournisseurs
"Les agences AFAT Voyages défendent les intérêts de leurs clients en privilégiant la clarté et la transparence des prix, rappelle un communiqué du réseau."

Or, la multiplicité, la fréquence, la variabilité et, parfois, l’opacité des hausses carburant sur une même destination alourdissent le travail du distributeur pour une activité qui s’avère négative en terme d’image.

"Les faibles hausses ne sont pas toujours répercutées : le coût de la répercussion sur le client pouvant être supérieur à celui de la hausse elle-même ; elles diminuent alors d’autant la marge du distributeur..."

Ainsi, à compter du 1er juillet 2008, Afat demandera à ses fournisseurs
1° - d’inclure systématiquement dans le prix communiqué lors de la réservation (B to B, téléphone…) toutes les hausses carburant intervenues entre l’édition de la brochure et la réservation,

2° - de regrouper les hausses carburant intervenant après l’inscription définitive en un seul et unique réajustement communiqué au plus tard 40 jours avant le départ.

Pas de garantie avec transfert de trésorerie aux fournisseurs

Cela signifie que "Les hausses intervenues avant la réservation et dont l’agence ne serait pas informée lors de la réservation seront déduites des factures; qu'après la réservation, les agences AFAT Voyages prendront en charge les frais de gestion de la répercussion d’une hausse carburant.

Mais à partir de la seconde hausse intervenue dans le délai courant entre la date de réservation et 40 jours avant le départ, des frais de gestion de 20 € HT par hausse répercutée et dossier seront facturés au producteur au profit de l’agence.

Enfin que les hausses carburant intervenant à moins de 40 jours du départ ne seront pas répercutées sur les clients.

Par ailleurs pour améliorer la lisibilité des prix par les clients et faciliter le travail des vendeurs, il est demandé aux fournisseurs d’appliquer les règles du commerce en matière de publication de prix.

Autrement dit, d'inclure dans les tableaux de prix, en lecture directe, toutes les hausses carburant connues à la date de publication des brochures automne-hiver 2008-2009 et de mentionner le cours de référence du baril de pétrole ( sinon, ce sera la date d’édition de la brochure).

Contradiction avec le Code du Tourisme

A défaut, AFAT Voyages incitera ses forces de vente à ne pas diffuser les catalogues ne répondant pas à ce souhait.

Enfin, le CA n'a pas retenu le principe de la garantie des prix en contrepartie du paiement par le client, de l'intégralité du prix du voyage à la réservation et du transfert simultané d’une partie de celui-ci au fournisseur.

D'une part parque que "cette mesure contrevient à l'article 211-10 (10°) du Code du Tourisme qui stipule que :" le dernier versement effectué par l'acheteur ne peut être inférieur à 30% du prix du voyage ou du séjour et doit être effectué lors de la remise des documents permettant de réaliser le voyage ou le séjour".

Il y a aussi l'"impossibilité technique pour beaucoup de voyagistes d'adapter leur système comptable au pré- paiement,; l'inefficacité de cette mesure, pour les fournisseurs affréteurs de vols charter dont le prix n'est généralement connu, en fonction de l'évolution du cours du carburant, que le 20 du mois M -2."

D'autre part cela risquerait "d'ouvrir la "boîte de Pandore" du transfert de la trésorerie aux fournisseurs. Ce transfert pourrait avoir pour effet une déstabilisation économique de la distribution."

Lu 2493 fois

Notez


1.Posté par ponset le 18/06/2008 08:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Que voilà une belle usine à gaz ! Beaucoup de blabla comme bien souvent, mais pour quel résultat au bout ? On nous rebat les oreilles avec ces fameux 40 jours, mais on aimerait bien connaitre le pourcentage de clients qui s'inscrivent plus de 40 jours avant le départ. Quant à ce fameux article du code du tourisme qui stipule un dernier versement à le remise des documents de voyages, il serait intéressant de savoir combien d'agences (afat ou pas) s'y conforment. Un petit sondage Mr Da Luz ?

2.Posté par Sandrine le 18/06/2008 10:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Voici enfin une réaction saine et positive dans le monde de la distribution. Ne serions nous donc plus des moutons de panurge ???
Bien, très bien.
Il est bon de fixer des conditions à nos fournisseurs quand celles-ci sont saines et sont là pour défendre nos clients et notre respectabilité.
Donc, bravo ! On aimerait voir un peu plus de réaction de ce genre dans le monde du tourisme où nous avons tendance à beaucoup raler mais à ne pas bien bouger !
Bonne journée à tous.


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com