TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Symboles de France : une chaîne volontaire d'hôtels indépendants qui privilégie la qualité à la quantité

l'interview de Florent Benetreau, Directeur associé


Rédigé par Pierre Coronas le Mardi 20 Novembre 2012

Avec 70 membres, Symboles de France est une chaîne hôtelière volontaire d'établissements indépendants de petite envergure. Un choix pour ce réseau qui privilégie la qualité de ses adresses à la quantité de celles-ci. Une stratégie qui est le fruit d'un travail de repositionnement entamé il y a maintenant 2 ans. Le point avec Florent Benetreau, Directeur associé.



Outre le guide édité chaque année, les hôtels Symboles de France bénéficient d'une visibilité sur le site Internet de la chaîne et sur ses portails thématiques - Capture d'écran
Outre le guide édité chaque année, les hôtels Symboles de France bénéficient d'une visibilité sur le site Internet de la chaîne et sur ses portails thématiques - Capture d'écran
TourMaG.com – Symboles de France est une chaîne volontaire d'hôteliers indépendants. Quels sont ses objectifs ?

Florent Benetreau :
"A l'heure actuelle, Symboles de France regroupe environ 70 hôtels de caractère en France. Il s'agit principalement de châteaux, de manoirs et d'abbayes.

Tous sont situés à proximité de sites touristiques majeurs.

Notre réseau peut paraître réduit mais c'est un choix de notre part. Nous privilégions la qualité de nos établissements et de leurs services à la quantité.

Cette stratégie est le fruit d'un processus de repositionnement dont nous arrivons au terme aujourd'hui. Il y a 2 ans, Symboles de France comptait 120 adresses. Nous avons décidé de ne pas renouveler l'adhésion d'environ la moitié dans le cadre de notre recherche de qualité.

Nous sommes peu représentés dans certaines régions. C'est le cas notamment en Rhône Alpes où nous ne disposons que d'un seul établissement car nous n'y avons pas trouvé, pour le moment, d'autres hôtels qui correspondent à nos valeurs."

TM.com – Vous avez mis en place votre propre classification hôtelière. Dans quel but ?

F.B. :
"L'objectif de la démarche est de passer outre une classification hôtelière officielle que nous trouvons ultra-catégorique et basée sur des critères que nous jugeons, pour certains, ridicules et inadaptés à nos établissements.

Par exemple, pour obtenir 4 étoiles, un hôtel doit avoir un ascenseur. C'est un critère qui ne peut évidemment pas être rempli par une abbaye ou un manoir."

Des "renommées" à la place des étoiles

Florent Benetreau est Directeur associé chez SYmboles de France - Photo DR
Florent Benetreau est Directeur associé chez SYmboles de France - Photo DR
TM.com – Et en quoi consiste cette classification propre à Symboles de France ?

F.B. :
"Nous utilisons comme symbole une œuvre d'art que nous appelons une « renommée ». Nous en attribuons une ou plusieurs au établissements de nos réseaux.

Pour cela, nous nous basons sur des critères tels que l'environnement de l'hôtel ou le caractère architectural du lieu. Il s'agit de points primordiaux pour nous. Pourtant, la classification classique ne les prend pas forcément en compte.

Nous sommes donc prêts à passer outre certains points pris en compte pas celle-ci. Toutefois, les critères de la classification officielle sont pris en compte de 80 à 85% par Symboles de France.

Nous visitons régulièrement chacune des adresses de notre réseau."

TM.com – Quels avantages les hôteliers peuvent-ils tirer d'une adhésion à Symboles de France ?

F.B. :
"Ce sont, en gros, tous les avantages relatifs à l'adhésion à n'importe quel réseau.

En termes de communications, ils peuvent profiter de la notoriété de la chaîne ainsi que de son image axée sur la qualité des offres. Nous leurs offrons également une visibilité sur notre guide annuel, sur notre site Internet général et sur nos portails thématiques.

En termes de marketing, nous mettons à leur disposition un programme de fidélisation global.

Enfin, en termes de commercialisation, les membres ont accès à une interface Internet pour vendre leurs chambres et, pour les clients qui n'utilisent pas le web, à un call-center.

Nous leurs proposons aussi les contrats que nous négocions avec les agences de voyages et les tour-opérateurs. Ils peuvent, de même, profiter de nos grands comptes avec des sociétés qui nous achètent, chaque année, un quota de chambres pour leur CE par exemple.

Par ailleurs, Symboles de France commercialise des forfaits sous forme de coffrets dont les offres sont adaptées aux services de nos différents établissements.

Pour résumer, je dirais que notre objectif principal est de générer du chiffre d'affaires pour nos adhérents. Aujourd'hui, les membres d'un réseau cherchent davantage des retombées commerciales que communicationnelles."

Création d'une agence événementielle

TM.com – Dans vos relations avec les entreprises, vous occupez-vous également du marché MICE ?

F.B. :
"Nous avons créé dernièrement une agence événementielle qui est là pour répondre aux demandes des entreprises pour leurs séminaires.

Cela nous permet d'avoir une démarche personnalisée pour chacun de nos clients. Ils nous font part d'un cahier des charges et, sous 24 à 48 heures, nous lui proposons une sélection de tarifs et de lieux.

Et, parmi les lieux proposés, nous faisons aussi figurer des établissements qui ne sont pas encore dans le réseau de Symboles de France.

L'objectif est de satisfaire la demande de l'entreprise cliente avant de lui vendre, à tout prix, l'un de nos hôtels. En revanche, nous veillons à ce que nos propositions restent toujours cohérentes avec notre image."

TM.com – Quels critères sont à remplir pour devenir membre de Symboles de France ?

F.B. :
"Il n'y a aucun critère strict. En fait, nous venons sur place pour nous faire une idée précise du lieu et de son environnement pour décider.

Nous ne cherchons pas absolument des châteaux, des manoirs ou des abbayes. Il faut surtout qu'il s'agisse d'un établissement de caractère, avec une dimension historique et qui fait honneur à l'art de vivre à la française.

Nous recevons une dizaine de demandes chaque mois. Ce qui correspond environ à 120 par an. Nous en acceptons très peu. Aux alentours de 5% chaque année."

Lu 3454 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Mardi 12 Décembre 2017 - 12:19 L’InterContinental® Perth City ouvre ses portes


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com