TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





T-B2BC : comment CWT s'est fait rouler dans la farine par une société fantôme !

la société située en Irlande est en dépôt de bilan


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 12 Février 2010

200, 400, 600 000 euros ? Les sommes les plus folles circulent sur le montant de l'ardoise laissée par T-B2B à des agences de voyages franchisées Carlson Wagonlit France, dont la centrale de paiement T-B2B (Travel & Tourisme B2BC central) a mis la clé sous la porte.



T-B2BC : comment CWT s'est fait rouler dans la farine par une société fantôme !
TourMaG.com enquêtait depuis quelque temps déjà sur l'étrange fonctionnement de la centrale de paiement T-B2B-C.

Une centrale utilisée, entre autres, par les 130 agences franchisées de Carlson Wagonlit ou encore le réseau Boiloris.

Une centrale qui multipliait les incidents de paiement, faisant le désespoir de certaines agences et tour-opérateurs.

Les retards de paiements et les faux litiges s’enchaînaient.

A tel point que de nombreux tour-opérateurs ont fini par couper le "robinet" et plus voulu travailler avec cet intermédiaire.

Kuoni a été le premier à tirer la sonnette d'alarme.

Dans un courrier adressé à un distributeur en octobre dernier, le TO rappelait que l'agent de voyages restait "juridiquement le seul responsable du paiement des factures".

Le système en place était bien huilé

L’argent qui n’arrivait pas en temps et en heure chez les producteurs retardait d’autant le paiement de leurs fournisseurs.

Ne voyant pas les traites honorées, certains hôteliers s’inquiétaient de la santé de ces tour-opérateurs...

Eux mêmes regardaient d'un air suspicieux les agences qui assuraient la main sur le cœur avoir réglé leur dû.

Force est de reconnaître que le système en place était bien huilé.

Comme l'argent n'arrivait pas dans les caisses, les distributeurs étaient accusés de ne pas régler leurs factures alors même qu’ils avaient été débités par la centrale en temps et en heure !

De quoi pourrir la relation commerciale la plus harmonieuse…

Pourquoi ces dysfonctionnements ? Ont-ils été causés volontairement par la centrale de paiement ? Y-a-t-il eu détournement de fonds et par qui ?

Il est trop tôt, faute d'enquête, pour dire si le délit d'escroquerie est constitué.

Toujours est-il qu’une ex-employée qui aurait été accusée de détournement de fonds par le gérant de la centrale de paiement, Ronan O’Neill, a porté plainte en diffamation contre son ancien employeur.

Pour elle, le gérant de cette centrale aurait manqué de sérieux sur toute la ligne. Tout d’abord en affirmant que la centrale était une extension de l’entreprise italienne Média factoring.

Lu 13327 fois

Notez


1.Posté par laurent le 12/02/2010 14:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce n'est qu'un juste retour de baton ! j'espère seulement que les pauvres franchisés seront indemnisés!!!

2.Posté par Me Yann Martin-Lavigne le 26/03/2010 01:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Jeandaluz
Affaire centrale de paiement CWT France : droit de réponse de T-B2B-C
"A la suite de la parution de l'article intitulé "T-B2B : comment CWT s'est fait rouler dans la farine par une société fantôme !", Monsieur Ronan O'Neil, le gérant de la société Euro Travel Factoring, souhaite exercer son droit de réponse et apporter les précisions suivantes.

- T B2B C serait une "société fantôme" qui aurait laissé une "ardoise" à des agences de voyages "mettant la clé sous la porte".

Euro Travel Factoring Ltd. est une société de droit irlandais, qui exerce son activité en France, comme la loi l'y autorise.

Elle a procédé pour ce faire à toutes les démarches requises et dispose en conséquence d'un numéro SIRET.

La société ayant cessé son activité, son gérant tâche de recouvrer les sommes dues par certaines agences de voyage pour permettre le dénouement de toutes les opérations de centralisation.

L'article évoque des "Incidents de paiement" et des "faux litiges" qui s'apparenteraient à un "détournement de fonds", voire à une "escroquerie".

Les dysfonctionnements relatés correspondent probablement aux régularisations rendues nécessaires par les annulations tardives ou doubles paiements.

Ces opérations, restées exceptionnelles au vu des volumes traités, n'ont donné lieu à aucun litige avec les partenaires de la société. A ce jour, aucune action judiciaire n'a été engagée contre la société.

Une i["ex-employée (...) aurait été accusée de détournement de fonds par le gérant de la centrale de paiement, Ronan O'Neil [et] aurait porté plainte en diffamation contre son ancien employeur."]i
Aucune accusation de ce type n'a été émise.

De manière générale, "la Rédaction" de Toumag n'hésite pas à utiliser des termes qui renvoient à des infractions pénales, estimant probablement que la qualité du journalisme découle de titres sensationnels plus que d'un travail d'investigation.

Si ce dernier avait été effectué dans les règles, "la rédaction" aurait été informée de ce que la cessation d'activité de la centrale a eu pour origine les manœuvres frauduleuses et concertées d'une poignée d'agences et de tour-opérateurs, qui ont brisé la chaîne de confiance nécessaire à l'activité de centralisation de paiements.

A aucun moment la société ou son gérant n'ont tiré de profit de ces événements, bien au contraire. Des poursuites judiciaires sont sur le point d'être engagées pour permettre le remboursement des acteurs qui ont pu être lésés par ces manœuvres."

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 20:14 Prise d'otages à l'agence Asieland à Paris

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com