TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





TGV, CS, RTT, même combat !


le Mercredi 27 Août 2003

D'ici quelque jours une véritable "fusée bleue" déboulera dans le paysage provençal à 300 km heure de moyenne. Son appel d'air entraînera irrésistiblement l'industrie du tourisme vers de nouveaux horizons.



TGV, CS, RTT, même combat !
On peut affirmer qu'après le 10 juin 2001, rien ne sera plus pareil et que les professionnels peuvent y trouver à la fois des raisons de s'en réjouir mais aussi quelques remises en cause...

Le TGV Méditerranée va littéralement "redessiner la carte de France". Un bouleversement sans précédent qui débordera largement le cadre hexagonal puisque, par exemple, Genève et Paris seront à "équidistance" horaire de la métropole phocéenne.

Le TGV reliera 140 gares et 13 régions. Lille sera alors connectée à Marseille à 300 km/h de bout en bout. Mais, au-delà c'est en fait toute la France, et donc l'Europe ferroviaire, à travers 140 relations sur 13 régions, qui connaîtra une véritable mutation.

On imagine aisément que les connexions aériennes sur ces axes vont en prendre pour leur grade. Sans tomber dans la science fiction, on risque d'assister dans les années à venir à la multiplication des "vols" en code-share avec le train, dès que ces dessertes ne seront plus rentables.

Bien entendu, pour les agences de voyages dont la grande majorité "fait bouillir la marmite" grâce à la billetterie (aérienne essentiellement), la nouvelle n'est pas très réjouissante. Mais comme il n'est pas de mal dont ne vienne un bien, comme l'affirmait le divin Marquis, ce sera peut-être là l'occasion de réduire ce poste (75% pour certaines) appelé, de gré ou de force, à une décrûe certaine dans les prochaines années.

Mais qu'est-ce que cela rapportera au Réseau ? En 1999, les agences de voyage ont réalisé 10% de la billetterie SNCF ( 160 MFF) soit une progression de 6%. Selon Guillaume Pepy, directeur général Clientèles de la SNCF, le TGV Med' devrait booster considérablement ces ventes pour atteindre 300 MFF.

Oui mais... ce n'est pas sur la billetterie rail que les AGV retrouveront leurs billes. Où donc alors ? Tout simplement dans l'accroissement global de la clientèle loisirs et de week end, qui devrait véritablement bondir. Voici venir un 2e acronyme : RTT (réduction de la durée du travail) qu'il faut conjuguer avec un 3e : CS (Courts séjours).

Les deux sont inséparables et leurs effets se traduisent par les brochures "Grands week ends" et autres "Escapades", qui fleurissent en ce printemps chez la plupart des voyagistes. Les TO se frottent les mains. L' aubaine est conséquente et les chiffres de la SNCF et ceux de Frantour le confirment : les CS ont représenté en 2000 une hausse de 20% du trafic grandes lignes.

Parallèlement, les week ends prolongés avec des départs le jeudi, voire les semaines "bricolées" avec les ponts du mois de mai, obligent à une remise en cause sérieuse de la profession. Un producteur affirmait dernièrement que ce type de séjour ce n'était "plus de la dernière minute mais... de la dernière seconde !"

Là encore, il y a du souci à se faire. En effet, réactivité, gestion serrée des stocks et disponibilité immédiate de l'offre, ce ne sont pas les vertus premières de nos TO tricolores. Pourtant, faudra bien faire avec... au risque de voir cette clientèle très volatile se tourner vers la vente sur internet !

Du côté du réseau de Distribution on se fait aussi des cheveux. L'"organisation" de certains producteurs, incapables de répondre à une demande, alors qu'on a le client là, en face, et qui veut partir demain, ça fait désordre. Le problème a été largement débattu lors du Congrès du Snav à Agadir mais n'a toujours pas reçu de réponse. Là encore, l'accès aux stocks réclamé à cor et à cris par les AGV n'est pas pour demain, retard
informatique oblige...

Or, c'est précisément avec du retard que l'on rate les trains... surtout quand ils sont à très grande vitesse !


Jean DA LUZ - 1er juin 2001
redaction@tourmag.com

Lu 1049 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com