TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Taxe : sacrifiés sur l'hôtel du patrimoine...

Carte Blanche à Pascal PAGNOUX


Rédigé par Pascal PAGNOUX le Mercredi 23 Janvier 2008

Coucou le revoulou, c’est Pagnoux ! Pascal de son prénom. Sorti de sa retraite de huit mois pour pourfendre ceux pour qui « la nouvelle règle du jeu est de prendre le pognon où il se trouve. » A déguster avec modération compte tenu des degrés... Non, Pagnoux n’est pas forcément de retour, mais qui sait = ;O))



Taxer de deux euros les hôtels quatre étoiles afin d'entretenir notre patrimoine ?
Taxer de deux euros les hôtels quatre étoiles afin d'entretenir notre patrimoine ?
La ministre de la Culture, Christine Albanel, a déclaré lundi envisager de taxer de deux euros les hôtels quatre étoiles afin d'entretenir notre patrimoine, expliquant en substance que ces établissements sont de toute façon fréquentés à 70% par des étrangers et que ces gens-là viennent chez nous quand même beaucoup pour le patrimoine en question.

Il est donc normal qu'ils participent à son entretien. Sinon, y a plus de patrimoine et ça leur fera une belle jambe à ces vauriens. En plus, deux euros, ça représente la moitié d'une consommation dans un minibar, ajoutait-elle.

Il n'y a donc non seulement pas mort d'homme mais peut-être même une opération de santé publique s'ils remplacent la consommation en question par l'entretien susdit. Elle n'a cependant pas fait de rapprochement avec le prix du tabac, ce qui, en ces jours de prohibition publique, est une faute de goût.

Quoi qu'il en soit, l'idée est séduisante mais elle manque d'ambition politique. Elle a le mérite de prouver à ceux qui prétendent, quand on leur dit qu'on pourrait consacrer une partie de l'argent alloué à la recherche spatiale à soulager la misère dans le Tiers Monde que le sujet n'est pas là car il s'agit de deux budgets différents - elle a le mérite, donc, de leur prouver que des passerelles existent bel et bien, comme l'avait laissé subodorer auparavant la taxe Chirac sur les billets d'avion destinée à soigner le sida en Afrique.

Et si pour financer le plan banlieue on formait des commandos de pickpockets ?

On ne voyait pas le rapport. On a maintenant compris, avec ce nouvel exemple, qu'il n'y en a pas et que la nouvelle règle du jeu est de prendre le pognon où il se trouve (sauf dans la poche des riches multinationales, évidemment, car d'une part les élections coûtent cher et il faut bien trouver des sponsors et, d'autre part, ces entreprises ont des batteries d'avocats : il est plus raisonnable de s'attaquer à des individus isolés, de surcroît majoritairement étrangers).

L'idée est séduisante, donc, mais elle manque d'ambition car pourquoi s'en tenir là ?

On pourrait par exemple financer le plan banlieue, qui manque de fonds, en formant des commandos de pickpockets - ce qui aurait, en outre, l'avantage de désengorger les prisons - ayant pour mission d'aller prélever dans la poche des touristes un peu de monnaie dont l'absence ne les gênerait pas trop mais qui finirait par représenter une somme conséquente.

Bénéfice : le plan banlieue ainsi pourvu leur éviterait de se faire dépouiller par des voyous. Et ainsi de suite pour remédier au fait que "les caisses de l'Etat sont vides" - ce qui dénote de sa part, au passage, un certain manque d'imagination si l'on considère que celles de la mafia ne le sont jamais.

Pour revenir à notre patrimoine, certains esprits chagrins objecteront que si le ministère de la Culture est à court d'argent pour l'entretenir, rien ne l'obligeait à décréter récemment la gratuité des musées. Convenons cependant que tant de logique friserait l'impertinence...

Lu 5183 fois

Notez


1.Posté par michel tschann le 24/01/2008 08:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour
excellent....heureusement que le ridicule ne tue plus; encore que , on pourrait instaurer une taxe sur les cercueils: elle serait égalitaire puisque nous y serons tous un jour, SAUF ceux qui -après avoir payé la taxe Chirac - auraient le mauvais gout d etre dans un avion explosant en vol: il y en a qui sont près à tout pour échapper à quelques euros !
En tous cas la rupture dans les vilaines pratiques fiscales n'est pas intervenue

2.Posté par Une fan le 24/01/2008 09:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Welcome back Mr Pagnoux ! En espérant avoir le plaisir de retrouver régulièrement votre billet d'humeur/d'humour.

3.Posté par Jean-Paul L. le 24/01/2008 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bon retour à notre râleur-rieur !

4.Posté par MCC ENIT le 24/01/2008 09:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
que du plaisir de relire l'humour et la pertinence de notre ami Pascal ! J'espère qu'il s'agit là de la première d'une très longue série......
Merci de nous donner le goût à la lecture de bon matin !
ciao

5.Posté par mas le 24/01/2008 09:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Heureux de te retrouver Pascal et de lire, toujours avec plaisir, tes chroniques au vitriol.

Odile et Roland

6.Posté par gergo le 24/01/2008 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Heureux de saluer le retour d'une plume (d'un clavier) deux-pertinents (au moins).
Pour la taxe, étrange que personne n'évoque les besoins de ré-investissements massifs dans des capacités d'hébergements dignes d'accueillir les clientèles étrangères dans nos campagnes, pour revitaliser notre tissu économique et générer ce 'tit point de croissance auquel on voudrait croire. Bref, s'il suffit d'instaurer une taxe VIP sur nos estrangers en séjour régulier, autant utiliser cette taxe pour en attirer le plus grand nombre !.......................
Jean-Michel

7.Posté par POROT le 24/01/2008 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous concernant cette taxe. Elle a été présentée maladroitement mais le fond de l'argumentaire de Madame ALBANEL fait sens : il y a indéniablement un lien entre le succès de la France comme destination touristique et le patrimoine qui constitue un puissant moteur d'attractivité. Les hôtels 4 étoiles (et c'est encore plus vrai des Palaces) participent déjà à l'entretien du patrimoine avec leurs propres locaux, souvent classés. On pourrait parfaitement réfléchir, dans le cadre de la réforme de la taxe de séjour, à ce qu'une partie de la somme puisse être reversée à un fond de soutien, à condition que ce soit sur le plan local : les hôteliers cannois ne seraient pas opposés, je pense, à participer à la restauration du Fort Sainte-Marguerite... C'est une idée à creuser. Un bon lobbying ne consiste pas à répondre non à tout...

Caroline POROT
Consultante Affaires publiques
cporot@orange.fr

8.Posté par serge granier le 24/01/2008 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Salut Pascal
Quel plaisir cette bouffée d'humour............quotidienne du tourisme??
Bizzzz

9.Posté par Irène G le 24/01/2008 16:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le vrai problème n'est pas une taxe et ni sa destination (quoi que la vignette auto n'ait jamais servi aux personne âgées ...!): le problème est qu'une fois encore, nos politiques n'ont aucune compétence dans les sujets qu'ils abordent : Mme Albanel ne sait rien du fonctionnement et des filières du Tourisme ... les politiques sont tellement habitués à faire des "essais" avant toute étude : ils pondent une loi ou un décret pour quelques mois, si çà ne marche pas, on essaie autre chose 6 mois plus tard ! En hôtellerie, en Tourisme, les tarifs, programmes, revues, sont établis et contrat signés parfois 3 ans à l'avance et comme l'a très justement dit Michel Tschann, les TO ont déjà établi leurs brochures jusqu'à 2009 au moins !!!

Comment ???? dans le privé, on travaille à plusieurs années ???
Oui, c'est certainement inouï pour un politique !

Le gouvernement devrait s'entourer de conseillers efficaces en matière d'activité et d'économie touristque .... des professionnels du privé bien entendu !

Quand va t on faire travailler ensemble le public et le privé comme celà se fait déjà dans les technologies ou l'aéronautique ?

10.Posté par Mylène Favre le 24/01/2008 18:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ravie de retrouver la plume acerbe et pleine de bon sens de Pascal Pagnoux. J'espère qu'il signera de nombreux autres billets d'humeur.

Amitiés à Pascal.

De la part d'une pas tout à fait retraitée.

11.Posté par rivierachris le 29/01/2008 12:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve cette polémique navrante. Et l'humour de Mr Pagnoux quelque peu ringuard.
Pour une fois qu'on agit pour sauvegarder le patrimoine, et qu'un ministre apporte une solution originale et indolore pour palier le manque de moyens financiers.
C'est à croire que dans ce pays, il n'y aucun autochtone que ne s'est étonné une fois du délabrement de certain monument. En tout cas sans doute ceux là mêmes qui critiquent Christine Albanel n'ont pas visité le fort Ste Marguerite.
Il aurait fallu taxer tous les hotels en fonction de leur standing en commencant par les 2 * à 2 € et en continuant au carré : 3* à 4 € , 4* à 8€ et pour les palaces des bons de souscription à fond national de sauvegarde.
Allez Mme la Ministre, du courage, allez plus loin, sinon qui va sauver le patrimoine? certainement pas les hotelliers de la Côte d'Azur.! Les chiens aboient , la caravane passe...

12.Posté par Charly le 05/02/2008 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les hôteliers haut de gamme de la Côte d'Azur se préoccupent surtout des limousines à réserver pour transférer leurs clients de l'hôtel au casino, pas des monuments historiques! Les monuments historiques, c'est pour les profs socialistes, ça, ces vieilles pierres qui ne rapportent rien!... Le Fort Ste-Marguerite, c'est juste pour accueillir des délinquants... Ah si on avait pu le vendre au Club Med qui le convoitait naguère! Au pied du même fort, on va fermer un chantier naval parce qu'il y a un projet d'hôtel 4* à côté... Sur le domaine public maritime...
Quant au CRT, les actions qu'il mène dans le confort de son immobilisme passif satisfont pleinement nos hôteliers... Voir: http://www.crt-riviera.fr/actions.asp
Bref, c'est terrible deux euros en plus sur une chambre que l'on facture 150, 250, 350 euros! C'est la mort du petit commerce... et des grands Palaces!
C'est bien vrai: heureusement que le ridicule (et le très mauvais goût) ne tue pas!


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com