TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





Tel Aviv, une "bulle" d'énergie

Destination... Tel Aviv


Rédigé par Adèle Dunois le Mercredi 21 Décembre 2016

Hérissée de tours à l’américaine et bercée par la Méditerranée, la jeune métropole a fait de l’innovation sa priorité. Centre économique et technologique d’Israël, elle est la vitrine éclatante de la « nation start-up ».



© Fotolia
© Fotolia
Les Israéliens l’appellent « The Bubble », la bulle.

Hédoniste et hyperactive, Tel Aviv est une Méditerranéenne qui croque la vie à pleines dents, ignorante des conflits qui embrasent la région.

Construite sur le sable à la périphérie de l’antique Jaffa pour recevoir les émigrants au début du siècle dernier, elle a longtemps eu la réputation d’être une ville laide, en raison d’un urbanisme échevelé qui voit cohabiter, sans beaucoup d’harmonie, les styles ottoman, éclectique, Bauhaus, brutaliste et contemporain.

Bauhaus surtout, avec une concentration unique d’édifices représentatifs du mouvement né en Allemagne dans les années 1920.

Longtemps négligé, ce patrimoine exceptionnel inscrit au patrimoine de l’Unesco en 2003 fait à présent l’objet d’énergiques campagnes de rénovation.

City break trendy

En parallèle, la cité des pionniers a appris à faire de sa modernité un argument de séduction. « Tel Aviv, c’est quand une synagogue rencontre un bar à sushis », résume Etgar Keret, le plus décapant des écrivains israéliens.

En flânant sur l’aristocratique boulevard Rothschild, où des kiosques proposent oranges et grenades pressées, expressos aussi serrés qu’en Italie et sushis bien frais, on repense à la petite phrase et on cherche la synagogue.

Elles existent, bien sûr, mais la ville n’abriterait qu’une poignée de restaurants casher et ses plages accueillent des tournois de ping-pong alors que le shabbat a commencé...

Tel Aviv est un city break prisé pour ses terrasses ensoleillées, ses galeries d’art, sa vie nocturne endiablée et son ambiance bohème.

« La New York orientale », « Sea, style & fun », « La ville la plus gay friendly du monde » : les titres des papiers des pages tourisme donnent le ton.

Silicon Wadi

Festive et libertaire, Tel Aviv est aussi une infatigable travailleuse.

La capitale économique d’Israël compte à peine plus de 400 000 habitants mais sa région métropolitaine, le Gush Dan, en regroupe 3,5 millions, soit près de la moitié du pays.

Elle est surnommée la « Silicon Wadi » pour la densité de ses entreprises high-tech. Les Israéliens lui préfèrent le terme de « Start-up Nation », du titre d’un ouvrage économique paru en 2009.

Pour ses auteurs, Israël n’est pas seulement un pays, mais un état d’esprit marqué par la détermination et la prise de risques, combinaison singulière d’obstination et de résilience.

Le budget dédié à la recherche et au développement est le tout premier de l’OCDE (environ 6% du PIB) et Israël se positionne juste derrière la Silicon Valley en nombre de start-up. Elles ont notamment donné au monde la messagerie instantanée, la clef USB, Viber...

Même la gastronomie les intéresse : la troisième semaine de la gastronomie française en Israël, qui s’est tenue en février dernier, s’est doublée d’un concours de « foodtech » !

Ville créative Unesco

Informatique, télécommunications, nanotechnologies et santé sont les domaines d’excellence de l’économie locale.

Ces dernières années, les équipes israéliennes sont également devenues un pôle R&D pour les multinationales, notamment américaines.

Apple a ainsi inauguré en février dernier son troisième centre à Herzliya, à dix minutes au nord de Tel Aviv. Et les entreprises misent désormais sur l’Internet des objets pour porter leur croissance.

Si la municipalité de Tel Aviv n’est pas à l’origine du mouvement, elle fait tout pour l’accompagner et soigner sa réputation de ville ouverte et ultra-connectée.

Avec succès : lors du dernier Congrès des Smart Cities, en novembre 2014 à Barcelone, elle a été reconnue la ville la plus « intelligente » du monde, et c’est la politique de la mairie en termes d’interface digitale avec ses administrés qui l’a hissée en tête du palmarès.

En décembre, elle a aussi intégré le Réseau des villes créatives de l’Unesco dans la catégorie des arts médiatiques, qui réunit des métropoles caractérisées par leurs industries créatives et une activité culturelle qui utilise le numérique pour améliorer la vie urbaine.

Deux mises en lumière qui pourraient encourager de nouvelles têtes bien faites à rejoindre la « start up city », en quête d’une internationalisation de son écosystème.

Les incontournables

© DR
© DR
Le patrimoine Bauhaus

Tel Aviv s’est développée dans les années 1930 - 1950 sous l’impulsion d’architectes européens influencés par le Bauhaus, qu’ils ont adapté au climat.
Blancheur des façades, rondeur des balcons, alignement des fenêtres et des hublots, ces immeubles sont particulièrement nombreux dans le triangle que forme le boulevard Rothschild avec les rues Allenby et Sheikin. À découvrir le nez en l’air ou en participant à une visite guidée du Centre Bahaus de Dizengoff.

www.bauhaus-center.com

Neve Tzedek

Ruelles fleuries bordées de maisons basses et dédale de cours occupées par des ateliers, le vieux quartier de Neve Tzedek a des allures de village. Il est le coin préféré des « bobos » et abrite nombre de boutiques de créateurs, de centres et de galeries d’art, de restaurants et de bars. À l’ombre d’un majestueux ficus, la terrasse Chez Suzanna est particulièrement agréable à l’heure du déjeuner.

Le marché aux puces de Jaffa

Jaffa (prononcer Yaffo) est l’un des plus anciens ports de Méditerranée. Ville arabe jusqu’en 1948, fusionnée avec Tel Aviv en 1950, elle reste la partie la plus cosmopolite de la métropole. Son « flea market » est au centre d’un quartier en vogue associant stands de brocante, boutiques vintage et de designers, bars et restaurants. À l’issue de la balade, boire un café ou déjeuner chez Puaa, où tous les éléments du décor sixties sont à vendre !

Les plages

La Tayelet est une promenade plantée de palmiers reliant les plages de Tel Aviv : Gordon, Frishman, Hilton, Banana, Alma... Elles tirent leurs noms des rues qui y mènent ou des hôtels et des cafés qui y sont implantés. Ici bat le pouls hédoniste de la ville et tout le monde s’y retrouve. Dès le lever du jour pour courir, pédaler ou surfer, à l’heure du déjeuner pour une pause pieds dans le sable, l’après-midi pour bronzer, en fin de journée pour admirer le coucher du soleil ; plus tard encore pour dîner ou danser sous les étoiles...

Les musées

Le Tel Aviv Museum of Art est l’un des plus grands musées du pays, réunissant de remarquables collections d’art moderne et contemporain (Chagall, Van Dongen, Kandinsky, Rothko...) mais aussi des œuvres plus anciennes, du design, de la photographie... En banlieue sud, la ville d’Holon accueille le Design Museum, ouvert en 2010, dont l’audacieuse structure a été conçue par l’architecte star Ron Arad.

www.tamuseum.org.il
www.dmh.org.il

Jérusalem

Moins d’une heure de route séparent Tel Aviv de Jérusalem et pourtant tout les oppose. Pour une escapade express, privilégier la vieille ville, trois fois millénaire, trois fois sainte et objet de toutes les passions. Avec un peu plus de temps, grimper sur le mont des Oliviers, pour la vue, et pousser jusqu’à Bethléem, de l’autre côté du mur de séparation, pour appréhender la complexité géopolitique de la région.

Notre sélection d'hôtels

© DR
© DR
The Norman

Ouvert à la fin de l’été 2014, ce très chic boutique-hôtel occupe deux bâtiments des années 1920 à proximité de Rothschild. Il est aussitôt devenu « the place to be » en ville. 50 chambres et suites contemporaines, une piscine sur le toit, une table gastronomique et un Japanese Tapas, également sur le toit.
www.thenorman.com

Montefiore

C’est le plus secret des hôtels boutique de la ville, dissimulé derrière la façade ocre d’une demeure des années 1920, mélange d’architecture ottomane et d’influences Bauhaus. 12 chambres seulement, toutes différentes, lumineuses et décorées avec goût. Excellent restaurant.
www.hotelmontefiore.co.il

Carlton on the Beach

De tous les grands hôtels du front de mer, cet établissement séduit par son cadre récemment rénové dans l’esprit design du moment. 270 chambres et suites avec balcons – mention spéciale aux 3 derniers étages Executive. Le restaurant sur le toit est dirigé par le célèbre chef Meir Adoni.
www.carlton.co.il

The Ritz Carlton Herzliya

Ouvert fin 2013 en surplomb de la marina d’Herzliya, c’est la première adresse israélienne de Ritz Carlton. 197 chambres et suites avec balcon, restaurant gourmet, piscine et bar sur le toit, spa et salles de réception baignées de lumière, ceux dont les affaires se concentrent autour de ce pôle d’innovation techno apprécient son luxe stylé.
www.ritzcarlton.com

Nos bonnes adresses

© DR
© DR
Mul-Yam

Réaménagé, le port de Tel Aviv accueille une ribambelle de restaurants et bars branchés. Mul Yam, face à la mer en hébreu, est l’unique membre des Grandes Tables du Monde d’Israël. Décor sophistiqué et produits de la mer cuisinés avec rigueur.
www.mulyam.dreamhosters.com

Manta Ray

Sur Alma Beach, la plage des surfeurs, côté sud, Manta Ray propose des spécialités de la mer dans un cadre gentiment branché. Formidable à la belle saison, quand on peut s’installer sous les canisses de la terrasse...
www.mantaray.co.il

Messa

Un restaurant de chef – Aviv Moshe – réputé pour sa haute cuisine française et sa très jolie clientèle. Une salle blanche et cosy et une autre noire à l’ambiance plus délurée, qui sert aussi d’avant-boîte aux clubbers.

messa.rest.co.il

Pour le shopping

Ronen Chen

Un nom à retenir ! Un designer de mode en vue qui prône la simplicité et néanmoins très jet-set. Plusieurs adresses en ville dont une sur Dizengoff. La rue toute entière est un « hot spot » du shopping chic.
www.ronenchen.com

Hatachana

Inaugurée en 1891, la Old Jaffa Railway Station a été la toute première gare du Moyen-Orient. Elle a été reconvertie en centre commercial branché dont les petites boutiques incarnent l’effervescence créative de la ville : le meilleur du made in Tel Aviv.
www.hatachana.co.il

Carnet pratique

Où se renseigner ?
Office de Tourisme d’Israël
www.otisrael.com

Y aller : EL AL assure 4 à 5 vols quotidiens (2 le vendredi et 1 le samedi) entre Paris et l’aéroport international Ben Gourion ; également 4 vols hebdomadaires de Marseille.
Air France propose 3 à 5 vols quotidiens de Paris, 4 de Nice et 3 de Marseille.
Easyjet dessert Tel Aviv trois fois par semaine depuis le 30 mars.

Formalités : passeport valable 6 mois après la date d’entrée ; demander à ce que le tampon ne soit pas apposé sur le document pour éviter des problèmes en cas de voyage ultérieur dans les pays arabes.

Monnaie : le shekel ; 10 ILS = 2,4 € environ.

Langues : l’hébreu et l’arabe ; l’anglais, le russe et le français sont largement pratiqués.

Climat : méditerranéen


Lu 1446 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 15 Décembre 2017 - 18:33 A Genève, le monde du tourisme a le sourire


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com