TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Thaïlande : connaissez-vous ce petit garçon ?

on recherche ses parents à l'Hôpital de Phuket


Rédigé par La Rédaction le Jeudi 6 Janvier 2005

Nous avons par principe de ne jamais diffuser ce type de message. Mais, compte tenu des circonstances nous faisons une entorse à la règle. La source nous semble fiable... et la petite frimousse triste nous a fait craquer !



Qui connaît ce petit garçon ?
Qui connaît ce petit garçon ?
Nous avons essayé de vérifier l'info auprès de l'Hôpital en question mais (logique) sa boîte mail était pleine.

Voici le message adressé et relayé par pas mal d'agences déjà.

"En vacances avec ses parents, ce petit garçon de 2 ans se retrouve seul là-bas. Ses parents ont disparu avec le tsunami. Dans l'espoir qu'il arrive de "fil en aiguille" sur la messagerie d'un des membres de sa famille.

Please contact Dr. Anuroj Tharasiriroj of Phuket International Hospital, +66 76 249-400 http://www.phuket-inter-hospital.co.th

Signé : Tess Ruktapurana

Il s'agit peut-être d'un canular (pour le moins douteux, si c'était le cas) mais nous préférons ne pas nous abstenir. Merci de votre compréhension.

Ndlr : vous pouvez adressez cet article à vos contacts avec la fonction (envoyer à un ami)


J.daL. - redaction@tourmag.com

Lu 6474 fois
Notez


1.Posté par AH le 07/01/2005 09:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La photo d'un enfant non-identifé circule sur le net à grande vitesse pour retrouver sa famille...

L'enfant suédois victime du tsunami a effectivement été séparé de son père lors de la catastrophe. Récupéré par hélicoptère et transporté directement à l'hopital de Phuket, il n'était pas en âge de pouvoir décliner son identité ou même de spécifier son pays d'origine.

Inutile de faire circuler sa photo, son oncle a pu l'identifier et permettre la réunification du père et de l'enfant.

Dans l'intéret de tous et avant tout le sien, merci de ne pas continuer cette chaîne et de prévenir les personnes qui vous auraient envoyé le message en question.

Source :
http://www.phuket-inter-hospital.co.th/siriroj.html

2.Posté par TOTO le 07/01/2005 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" Médecins et autorités ignoraient la nationalité de ce bambin aux cheveux blonds et yeux clairs, dont les parents sont portés disparus: le petit garçon de deux ans, rescapé du raz-de-marée de dimanche en Thaïlande, hospitalisé à Phuket, a finalement été identifié mardi par sa tante suédoise, grâce à Internet.
Des dizaines de parents, dont les enfants sont portés disparus depuis la catastrophe, s'étaient précipités à Phuket avec l'espoir que le garçonnet soit le leur. Mais tous sont repartis déçus.
L'enfant, dont le visage porte des taches rouges, avait été retrouvé assis, seul sur une route non loin de Khao Lak (sud de la Thaïlande). D'énormes vagues venaient d'emporter des centaines de touristes, balayés sur le rivage ou pris au piège dans les immeubles inondés. Des touristes ont vu le bébé et l'ont emmené à l'hôpital international de Phuket.
«Il semblait triste et désemparé quand il est arrivé dimanche soir et souffrait de blessures superficielles au visage et sur le corps», raconte Vilad Mumbansao, un des membres du personnel de l'établissement. L'enfant, placé sous perfusion, s'est rapidement rétabli. Le personnel hospitalier n'avait pas pu déterminer sa nationalité, d'autant que les parents du petit garçon ne se sont pas manifestés.
Valid Mumbansao a noté que l'enfant a paru heureux quand un homme lui a parlé en suédois. Il pourrait donc être de cette nationalité, ajoutait-il, une information finalement confirmée mardi: Viola Hellstroem, une Suédoise, a reconnu son neveu, Hannes Bergstroem, sur la photographie diffusée sur Internet par le journal thaïlandais «Phuket Gazetteé.
«J'ai hurlé de joie», a confié Mme Hellstroem au quotidien suédois Aftonbladet. «Nous pensions qu'il était mort». Viola Hellstroem a précisé que les membres de la famille séjournaient en Thaïlande depuis un mois et passaient leurs derniers jours de vacances à Khao Lak. Le père et le grand-père de Hannes, d'après Mme Hellstroem, pourraient se trouver dans un autre hôpital en Thaïlande. La mère et la grand-mère de l'enfant sont toujours portés disparus.
Quelque 20.000 Suédois se trouvaient en Thaïlande au moment du séisme de magnitude 9 qui a provoqué dimanche un gigantesque raz-de-marée en Asie du Sud et du Sud-Est. Plus de 1.500 d'entre eux étaient toujours portés manquants mardi, selon le ministère suédois des Affaires étrangères.
Si le petit Hannes a été identifié, d'autres enfants de l'hôpital de Phuket n'ont pas encore retrouvé leurs proches. C'est le cas de Sophia Michl, une fillette allemande de dix ans dont les parents, Nobert et Edeltraud Michl, n'ont pas donné signe de vie.
Et l'on craint que la catastrophe n'ait transformé de nombreux enfants en orphelins. Rose Ehret, une ressortissante de Singapour qui aide des victimes françaises, a expliqué qu'elle s'occupait d'enfants qui avaient perdu leurs parents.

Sur Internet: Hôpital international de Phuket, photo de la petite Sophia:
http://www.phuket-inter-hospital.co.th/boy.htm "

3.Posté par LMP le 07/01/2005 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce petit garçon est suédois et a déjà été retrouvé par ses grands parents. L’info a été diffusée à la TV il y a 2 ou 3 jours

Bien à vous

4.Posté par Stéphane Forfait Flash le 07/01/2005 11:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,

Avec un article déjà lu près de 2500 fois, alors qu'il est paru aujourd'hui ... c'est un record ? Malheureusement il est inutile. Pour se prémunir de ce genre de désagrément, il est précieux de consulter le site www.hoaxbuster.com qui recense les différents canulars qui circulent sur le web, avec preuves à l'appui.
Peux-être serait-il utile de faire un démenti ?? Car si 2500 personnes transmettent chacune à 50 pers. de leur carnet d'adresse, cela fait déjà 125 000 pers...... ainsi de suite.
Cordialement.
Un fidèle lecteur.

Voici l'extrait du site en question concernant ce hoax =

Tsunami - Enfant anonyme
Type : Arnaque
Statut : Analyse en cours
En circulation depuis : Janvier 2005


ARNAQUE - L'enfant sans famille

La photo d'un enfant non-identifé circule sur le net à grande vitesse pour retrouver sa famille...

L'enfant suédois victime du tsunami a effectivement été séparé de son père lors de la catastrophe. Récupéré par hélicoptère et transporté directement à l'hopital de Phuket, il n'était pas en âge de pouvoir décliner son identité ou même de spécifier son pays d'origine.

Inutile de faire circuler sa photo, son oncle a pu l'identifier et permettre la réunification du père et de l'enfant.

Dans l'intéret de tous et avant tout le sien, merci de ne pas continuer cette chaîne et de prévenir les personnes qui vous auraient envoyé le message en question.

Source :
http://www.phuket-inter-hospital.co.th/siriroj.html

Article par Guillaume - HoaxBuster.com



Mis en ligne : 6 janvier 2005
Dernière mise à jour : 6 janvier 2005



> Lire l'article
> Lire le message
> Lire les avis


5.Posté par Caroline Moge-Buchet le 07/01/2005 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
J'ai vu un reportage sur cet enfant il y a env 1 semaine à la télé.
Il avait été retrouvé par un couple de Thailandais en état critique
et hospitalisé. Là il a été reconnu par ses grands-parents et son oncle.
Je suis formelle: c'est bien cet enfant qui faisait l'objet de ce reportage.
Cordialement.

6.Posté par Rédaction le 10/01/2005 01:40 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour !

Merci de tous ces commentaires. Nous nous réjouissons de cet heureux dénouement. Mais songez que pour une belle histoire et qui finit bien, des milliers d'autres s'achèvent dans la tristesse et les larmes.
Conclusion : il faut poursuivre notre devoir de solidarité et de soutien à tous ces enfants à qui il manque le bien le plus précieux qui soit : leur papa et leur maman...

Jean da Luz

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com