TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





The Blue City affirmera la destinée touristique d’Oman

Le Sultanat plus ouvert que jamais


Rédigé par Louis-Cyril Tharaux le Jeudi 15 Mars 2007

L’office de tourisme du Sultanat d’Oman tenait mardi, à Paris, son cinquième workshop. Un rendez-vous qui a permis de faire le point sur les développements touristiques en cours et à venir au pays de l’encens. Le projet le plus étonnant verra le jour en 2010. Il s’agit de « The Blue City », une ville conçue ex-nihilo, ultra-moderne et gigantesque, vouée au tourisme et aux activités économiques de rang international.



Dans une quinzaine d'années, le pays tout entier (ici le port de Mascate)aura fait du tourisme sa première ressource
Dans une quinzaine d'années, le pays tout entier (ici le port de Mascate)aura fait du tourisme sa première ressource
C’est une réalisation pharaonique, ou devrait-on dire, sultanesque. En 2010, peut-être même avant, le Sultanat d’Oman inaugurera les prémices de « The Blue City », une ville quasi-unique au monde, aussi longiligne qu’extraordinaire, aussi moderne que réfléchie, idéalement étalée sur la côte, à 45 minutes au nord-ouest de Mascate, la capitale historique.

Conformément à la volonté du gouvernement, qui redoute une décrue des ressources en gaz et en pétrole à l’horizon 2020, ce territoire de 34 km² se veut devenir un lieu de bouillonnement d’activités économiques stratégiques, alternatives et internationales, le tout dans un souci d’adéquation avec la philosophie locale, le milieu naturel, et le développement durable.

Plus bleu(e) que le bleu de tes yeux…

The Blue City a entre autres ambitions, et non des moindres, de devenir la première vitrine touristique du pays. Dotée d’hôtels très luxueux (quatre d’ici 2012), de parcours de golf, d’un aquarium, d’un parc zoologique, mais également de centres sportifs, d’un quartier commercial, d’écoles, de deux hôpitaux, d’instituts de recherches et de plusieurs milliers de résidences, la ville devrait avoir à terme toutes les commodités pour accueillir ses hôtes et le potentiel pour donner une richesse nouvelle à la nation.

The Blue City s'étendra sur 34 km²
The Blue City s'étendra sur 34 km²
La construction, qui comporte dix phases, a déjà débuté. Elle s’étalera sur une quinzaine d’années. Son développement, selon les concepteurs, avoisinera 35 à 40 milliards de dollars, financés par des investisseurs locaux et internationaux.

The Blue City sera la future capitale économique du sultanat, avec au final, une population supérieure à 350 000 habitants. On se presserait déjà de toute la planète pour y acquérir une résidence.

Le tourisme suppléera le pétrôle

Ce projet hors norme sera sans conteste une carte de visite d’exception pour cette terre multiculturelle et hospitalière qui n’a de cesse de vouloir s’ouvrir au reste du monde. The Blue City devrait ainsi servir d’accélérateur de fréquentation pour le pays tout entier

Dans cette perspective d’avenir, l’industrie du tourisme se sent pousser des ailes. De la précieuse Mascate à la prisée péninsule du Musandam en passant par les rivages du sud, les montagnes et le désert, vive est la soif d’entreprendre.

Les réceptifs (Bahwan, Elite Travel & Tourism, Gulf Ventures, etc…) rivalisent de thématiques et le parc hôtelier croît à pas de géant. Ainsi s’est ouvert en novembre 2006, au cœur d’une oasis luxuriante l’Al Nahda Resort & Spa, un établissement 5* consacré exclusivement au bien être. Prochainement, ce sont les quatre-vingt-cinq villas de l’hôtel Evason Hideaway, du groupe Six Senses, qui ouvriront dans la Zighy Bay, pour le bonheur des vacanciers.

Parallèlement, les établissements « pionniers » du secteur réinventent leur intérieur. Comme le Grand Hyatt de Mascate, où l’on se prépare à apporter quelques touches de caractère au fastueux lounge, et à donner à la piscine une vue dégagée sur l’océan Indien.

Certes moins nombreux que les Britanniques et les Allemands, les Français sont toutefois de plus en plus amoureux de la destination. L’Office de tourisme du Sultanat d’Oman à Paris, sous l’impulsion de Rania Khodr, sa directrice, a su développer les partenariats et les opérations marketing d’ampleur depuis sa création en 2002. Actuellement, soixante Tour Opérateurs programment des séjours sur place. En 2006, plus de 7000 Français s’y sont rendus, ce qui représente une augmentation de 350 % sur quatre ans.

Face à ce désir touristique de plus en plus affirmé, les compagnies aériennes s’adaptent bien évidemment elles aussi et renforcent les dessertes avec le Seeb international Airport. C’est le cas d’Emirates, de Gulf Air, et de Qatar Airways, qui s’est dotée de nouveaux appareils pour faire face à la demande et offrir des liaisons encore plus attractives, via son hub de Doha. Le temps de parcours entre Paris et Mascate a été raccourci: désormais, il faut 8h35 pour rallier la capitale omanaise.

Renseignements : www.omantourisme.com ou info@omantourisme.com

Lu 1683 fois
Notez

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com