TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Thomas Cook France : un remède de cheval pour revenir à l'équilibre

Jet Tours, Thomas Cook et Aquatour maintenues


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Lundi 22 Avril 2013

Eliminer les foyers de perte et imaginer l'avenir en tablant sur une relation agent/client revitaminée pour que, dès 2014, la filiale française du groupe Thomas Cook retrouve une exploitation quasi à l'équilibre, c'est le pari qu'a engagé son Pdg Michel Rességuier. Avec 12,8 millions d'euros de perte d'exploitation en 2011 et 23,4 millions en 2012, le redressement en deux exercices prévoit d'être spectaculaire...



Comme déjà annoncé, la production forfaitisée "mainstream" de clubs de vacances et circuits, sera resserrée sur une quinzaine de destinations principalement autour du bassin méditerranéen mais également en long courrier DR
Comme déjà annoncé, la production forfaitisée "mainstream" de clubs de vacances et circuits, sera resserrée sur une quinzaine de destinations principalement autour du bassin méditerranéen mais également en long courrier DR
Après une analyse "aussi fine que possible" des activités du groupe, "par agence, par produit, par destination", Michel Rességuier qui préside aux destinées de Thomas Cook France, est arrivé à la conclusion qu'il fallait garder et/ou transformer trois business units de l'activité française : le tour-operating industriel, la distribution et l'activité de groupiste.

Cette dernière "qui a servi longtemps à écouler les excédents de la production" va prendre un élan nouveau.

Quant aux deux activités "marginales" que sont la production Escapades de courts séjours, elle sera maintenue mais réalisée par Thomas Cook suisse tandis que la production à la carte - un foyer de pertes tel que le qualifie Michel Rességuier - disparaitra.

Une partie de cette production sera emmenée par Hélion de Villeneuve et ses associés qui rachèteront en juillet prochain Austral lagons, Secrets et la marque le Monde à la carte, tandis que le à la carte Asie et Amérique sera stoppé et le personnel licenciés.

Au total, c'est un volume d'affaires de 64 millions d'euros qui disparaitra des comptes du tour operating (20 millions pour Escapades, 24 millions pour Austral Lagons et Secrets et 20 millions pour le à la carte Amérique et Asie).

38 postes supprimés au Call Center

Sur les 60 postes de travail des centres d'appel liés à ces activités, il est prévu que 38 postes seront supprimés tandis que dix collaborateurs partiront avec Austral Lagons.

8 assistantes commerciales seront également licenciées. Il y aura trois créations de postes pour renforcer la production de circuits "mainstream".

Le call center de Clichy sera maintenu pour le B to C tandis qu'un prestataire belge prendra le relais pour le B to B...

Comme déjà annoncé, la production forfaitisée "mainstream" de clubs de vacances et circuits, sera resserrée sur une quinzaine de destinations principalement autour du bassin méditerranéen mais également en long courrier sur la Rep Dom, Cuba, le Mexique, la Thaïlande, Maurice, les Antilles, etc..

Les trois marques liées à la production seront maintenues. Jet tours, dont 50% des ventes sont réalisées par des distributeurs extérieurs au groupe Thomas Cook, sera la marque principale et les Eldoradors maintenus.

Le réseau Thomas Cook aura aussi sa marque "maison" avec les Thomas Cook Villages tandis que la production régionale Aquatour sera elle aussi maintenue. "Il est important que le réseau aient des produits exclusifs", commente Michel Rességuier.

Développer une relation vendeur / client

C'est sur la distribution que l'évolution pourrait être la plus perceptible. C'est une révolution culturelle des vendeurs que le patron de Thomas Cook France entend imposer.

"Le groupe a trop longtemps négligé la formation des vendeurs. Or, nous souhaitons développer une véritable relation entre le vendeur et son client". Les franchisés auront à adopter la même philosophie...

Si l'entreprise va supprimer 23 points de vente, le nombre d'agences en propre - 280 actuellement - est appelé à évoluer.

Le scénario d'un regroupement des vendeurs autour d'une boutique "flagship" est un scénario envisagé. Autre idée en gestation, des vendeurs travaillant de chez eux avec un portefeuille de clients.

Thomas Cook pourrait même renouer avec le business travel, notamment en province ou bien "là ou le business travel pourrait servir le développement de la clientèle individuelle".

Décision attendue pour l'automne prochain. Quant aux agences, leur lifting sera minime : "ce n'est pas l'agence qui intéresse le client, c'est l'agent !"

Autre changement en vue, l'avenir des franchisés Jet tours.

Un séminaire va les réunir en juin pour "les faire réfléchir à ce que signifie dans la durée que d'avoir une enseigne Jet tours".

Il leur sera présenté deux solutions envisagées : renforcer les ventes Jet tours d'une part ou bien avoir une plus grande marge de manoeuvre. Chacune des solutions aura son pendant de conditions...

Internet : "nous allons rattraper notre retard"

Reste enfin l'internet qui réalise 10% des ventes de l'entreprise.

"C'est moins que les 16% que réalise la concurrence et nous allons rattraper notre retard", indique Michel Résseguier. "le site jettours.com viendra apporter son aide au tour opérateur, tandis que le site thomascook.com sera "l'ami des agents mais pas l'ennemi des agences". Chaque vente internet sera mise sur le compte du distributeur local", précise-t-il.

A noter que les quatre systèmes informatiques utilisés actuellement seront supprimés de façon à ne plus garder que Nurvis, le système IT du groupe.

Quant au PSE qui prévoit la suppression de 172 postes, l'accompagnement financier des licenciés "n'ira pas au delà des compensations légales"...

Ces changements devraient permettre à la filiale française du groupe Thomas Cook qui l'a recapitalisée à hauteur de 70 millions d'euros en septembre dernier, d'atteindre peu ou prou l'équilibre d'exploitation sur l'exercice 2014 (clos au 30 septembre).

Lu 4780 fois

Tags : thomas cook
Notez


1.Posté par DIDIER le 22/04/2013 22:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ca c'est une grande nouveauté, personne n'y avait encore penser : la relation conseiller/clients ! BRAVO pour cette ingénieuse idée.... Nous attendons de voir ça avec impatiente !

N'oublions pas que la réservation se trouve en Belgique, il faudra s'accorcher pour vendre surtout avec ce merveilleuse outil qu'est Nurvis, même pas capable de remonter une disponibilité correctement ou un tarif !!!!!

2.Posté par Banal le 23/04/2013 05:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Le call center de Clichy sera maintenu pour le B to C tandis qu'un prestataire belge prendra le relais pour le B to B... "

Tout est dit. Il n'y avait probablement pas de meilleur façon de cracher à la figure du personnel qui a bossé parfois dans des conditions plus que limite, en sous effectif avec des systèmes bancals (NUrvis au passage et pas Nevis comme lu dans un précédent article). Merci pour tout ce que vous avez fait pour Thomas Cook mais La Belgique c'est moins cher et votre expérience on s'en tamponne un peu ...

3.Posté par nimportekoi le 23/04/2013 08:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Didier et Banal ont tout résumé.
ce Mr aux grandes idées semble avoir oublié que nous agences, sommes également clients de Jet tours.
Se priver de l'expertise et de la compétence de la résa de Nantes (Paris sera en B to C) pour nous refiler les incompétents belges, par ailleurs même pas salariés de TC, merci du cadeau !
c'est vraiment tirer une balle dans le pied de JT.
KUONI France se fera une joie de tout ramasser...... Merci pour eux et toutes mes pensées pour les licenciés de ce plan inique.....

4.Posté par ZOULOU le 23/04/2013 14:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Comme d'habitude, les salarié qui EUX, bossent, font vivre le tour opérateur vont trinquer pour les erreurs stratégiques des dirigeants.

Je pense que Kuoni, Asia, Jet Set entre autres, vont se régaler de ce gâchis, la voie royale leur est ouverte.
Après le désastre de la résa en Tunisie, le désastre de la résa en Belgique.
Bon courage aux agences qui essayeront une fois, deux fois, puis laisseront totalement tomber Jet Tours

5.Posté par Banal le 23/04/2013 16:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est triste. Thomas Cook a préférer torpiller Jet Tours plutôt que de le laisser à un concurrent. C'est à vous rendre malade. On dirai Mital qui préfère fermer son usine plutôt que la revendre à un potentiel concurrent. A vomir. Et il a grassement été payé pour ça. J'espère que les salariés VIRES le feront craché c'est indigne. Thomas Cook France, pfff, Thomas Cook Belgique et sa succursale en France.

6.Posté par Pierre le 23/04/2013 18:19 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La resa Nantes et Paris !!!!!

7.Posté par FANFAN le 23/04/2013 20:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Moi qui est une agence et fidèle depuis des années à la marque Jet Tours pour son " à la carte" et ses circuits, je n'ai plus confiance et vais me retourner vers Kuoni qui est une très belle marque ainsi qu' Asia et VAT. Comment après l'échec de la Tunisie, je pourrais faire confiance à une réservation externaliser en Belgique d'autant plus que le site BTB ne fonctionne pas .... STOP , arrêtons la casse et donnons de l'argent au TO méritant !!!! Je tire quand quand même mon chapeau aux réservations spécialistes notamment ASIe et USA ainsi qu' a mon commerciale qui apparemment n'est pas non plus sur de rester .....

8.Posté par Marina v le 24/04/2013 06:56 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La réservation circuit reste t elle a Paris ou est elle externalisée ? J ai entendu dire qu elle restait à Paris mais avec très très peu de personnes .... Bonne chance aux rescapés

9.Posté par sabine le 24/04/2013 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
quel beau gâchis pour une si belle marque que Jet Tours ... quel intérêt à ne garder que des destinations à forfaits comme la Tunisie, la Grèce et autres ... pour ces destinations n'importe quel client peut aller sur internet et réserver en 3 clics, il a l'embarras du choix ... le "à la carte" qui permet de se différencier disparaît ... quel dommage et oui je suis d'accord d'autres TO vont être contents ... Qui sait que dans quelques années ils ne feront pas marche arrière ...
Quant à la résa tout simplement décue que la débâcle du call center en Tunisie n'ait pas servie de leçon ...
Moi qui était fidèle à cette belle marque et à son savoir faire je vais commencer à faire mon deuil ... et à me tourner vers d'autres TO ...

10.Posté par Robin le 26/04/2013 18:49 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce genre de gars je connais " société prospheres " spécialiste de la liquidation d''entreprise aux profits des actionnaires !!! Ils ont saccageaient l''entreprise ou je travaille ...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com