TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Thomas Cook réduit ses dettes et parie sur la relance

croissance du c.a. d'entre 3% et 4% pour l'exercice en cours


Rédigé par La Rédaction le Lundi 7 Mars 2005

Le voyagiste allemand en difficulté Thomas Cook a confirmé son redressement lundi en annonçant une nette réduction de sa perte nette annuelle en dépit de difficultés en France, et a réaffirmé tabler sur un retour dans le vert lors de l'exercice en cours 2004/05 (clos fin octobre).



Le numéro deux du tourisme en Allemagne derrière TUI a accusé en 2003/04 une perte nette annuelle de 175,9 millions d'euros, pratiquement divisée par deux comparé à l'exercice précédent (-253,4 M EUR).

Ce résultat a été plombé par des provisions liées à certaines filiales. Une charge exceptionnelle de 108,5 M EUR a notamment été passée pour Thomas Cook Voyages (ex Havas Voyages), en France. Thomas Cook avait déjà reconnu faire face en France à "une situation financière plus difficile que prévu".

Il y avait présenté un plan social portant sur 10% des effectifs, soit environ 200 postes. Malgré tout, même si le groupe n'exclut pas de vendre certains actifs périphériques, il compte conserver ses activités en France, a assuré le directeur financier, Heinz-Ludger Heuberg, lors d'une conférence de presse.

Réduction des effectifs de 5,2 %

L'ensemble du groupe a réussi à revenir dans le vert au niveau de l'exploitation, avec un bénéfice Ebita de 22,1 M EUR en 2003/04 contre une perte de 79,1 M EUR sur l'exercice précédent. Le chiffre d'affaires a augmenté de 3,3% à 7,5 mds EUR, le nombre de clients de 4,1% à 13,1 millions. Les réservations affichent actuellement une hausse de 5,1% sur un an, ce qui permet au voyagiste un certain optimisme.

"Sur la base de ces réservations, nous tablons pour l'exercice en cours sur une croissance du c.a. d'entre 3% et 4%", a indiqué le patron, Wolfgang Beeser. Le groupe a également réaffimé l'objectif d'un bénéfice net annuel. Celui-ci ne sera "pas énorme", selon M. Heuberg, mais devrait toutefois atteindre un montant à deux chiffres en millions d'euros, soit au moins 10 M EUR.

Thomas Cook engrange ainsi les fruits d'un sévère programme de restructuration engagé après le difficile exercice 2002/03, soldé par le limogeage de ses deux principaux dirigeants, une chute de 6,4% du nombre de clients et une lourde perte.

Le groupe a réduit ses effectifs totaux de 5,2% et allongé provisoirement le temps de travail en Allemagne, a vendu 12 avions et a diminué de 50% ses capacités hôtelières. Thomas Cook est une filiale à 50-50 de la compagnie aérienne Lufthansa et du groupe de distribution KarstadtQuelle, également en difficulté. En France, le groupe est toujours à la recherche d'un candidat pour succéder à Roland Dumont du Voitel qui a "officiellement" fini sa mission.


La Rédaction - redaction@tourmag.com

Lu 1217 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com