TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





TourCom : « La position anti-licence de J.-P. Mas totalement irresponsable ! »

R. Vainopoulos demande l'arbitrage du Snav


Rédigé par La rédaction le Jeudi 6 Mars 2008

Suite aux récentes déclarations de Jean-Pierre Mas, le Président de TourCom Richard Vainopoulos estime dans un communiqué de presse que l’abandon de la licence d’agent de voyages serait une grave erreur. Selon lui, la licence constitue "une garantie de professionnalisme irremplaçable et un repère indispensable pour les consommateurs".



« Comme chacun sait, rappelle Richard Vainopoulos, la licence d’agence de voyages est le minimum obligatoire pour vendre un voyage en France. Attribuée par chaque préfecture, elle garantit non seulement l’assise financière d’une agence mais aussi sa compétence et sa probité professionnelle.

La licence n’est d’ailleurs pas une exception française. Bien au contraire, elle existe dans de nombreux pays d’Europe : l’Autriche, la Belgique, l’Espagne, la Finlande, la Grèce, l’Italie, le Portugal... Quant à la Grande-Bretagne et à l’Allemagne que Jean-Pierre Mas cite en exemple, elles ont également un système de licence, mais différent du nôtre. »


En outre, rappelle le Président de TourCom, « la directive de libéralisation des services qui va prochainement être appliquée en droit français reconnaît la licence française. Tout comme le récent rapport Attali qui a choisi de ne pas la remettre en cause, contrairement à ce qu’il préconise pour d’autres corporations ».

Le risque : une concurrence supplémentaire incontrôlée

Pour le Président de TourCom, « la licence est un repère indispensable pour garantir aux consommateurs d’avoir affaire à des professionnels. Vouloir supprimer ce repère, comme le suggère Jean-Pierre-Mas, est totalement irresponsable.

L’utilité de la licence est d’autant plus évidente à un moment où les agences vont devoir faire face à une augmentation sans précédent de la concurrence avec l’arrivée de concurrents étrangers autorisée par la directive européenne. Supprimer la licence signifierait ouvrir les vannes à une concurrence supplémentaire, constituée d’amateurs, d’associations… »


En outre, Richard Vainopoulos estime que : « traiter de dinosaures ceux qui défendent la licence est inacceptable venant de la part d’un homme qui est à la fois président de réseau et représentant du SNAV.

Les agences de voyages n’ont pas de leçon de modernité à recevoir. Elles ont montré leur capacité à relever de nombreux défis. Elles ont en revanche besoin qu’on défende leurs intérêts et non pas ceux de leurs concurrents. »


Et le Président de TourCom de conclure : « Pour que les choses soient claires, je souhaite que le SNAV prenne officiellement position sur ce sujet. »

www.tourcom.fr

Lu 3234 fois

Notez


1.Posté par JAG le 07/03/2008 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh oui, il y en a qui ose s'exprimer en toute franchise pour le bien de la profession.
Bravo Richard, il faut continuer..Il faut bien qu'il y ait un "chevalier blanc" pour réveiller cette magnifique profession dont on peut mesurer hélas l'efficacité du lobbying auprès des différentes instances administratives et politiques...Les idées hélas ne peuvent remplacer l'impact et l'efficacité d'une grève coordonnée des transports..Qelle action spectaculaire de la profession lui permettrait de se faire entendre, respecter afin d'obtenir considération et gain de cause ?

2.Posté par ponset le 07/03/2008 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il y a deux façons de gérer ce dossier :
1. Prendre le taureau par les cornes et se battre, ce qu'à ce jour le SNAV a fait très mollement mais à quand même fait
2. La facilité qui consiste à se soumettre sous couvert de grandes idées libérales et en denonçant le poujadisme des autres ; ça s'appelle aussi de l'opportunisme...
Que ce soit sur le problème du dépliant ou sur le problème de la licence Mr Vainopoulos va se retrouver bien seul face aux "gros pardessus" du SNAV dont la première préoccupation est de préserver leur statut !
Bon courage Mr Vainopoulos


3.Posté par F. FRANIATTE le 07/03/2008 10:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le N° 2, pour de vrai, il pense quoi ???
Opportunisme ou pas, merci à Richard Vainopoulos de parler pour tous ceux qui ne souhaitent pas de déréglementation générale et ne refusent pour autant ni l'évolution des choses ni une remise en cause permanente. Merci d'opposer cette résistance aux ultras de tous poils, ultralibéraux, ultrazozos de type Mas... Ca durera ce que ça durera et comme on dit chez Findus; "Heureusement il y a Toouurcom, Touuurcom !" (ou le contraire).

4.Posté par ponset le 07/03/2008 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher N° 3, le N°2 il pense que la profession - une fois de plus - ne sort pas grandie de ce genre de situation et il aimerait que ceux qui ont envie que sa change s'unissent derrière un leader sans arrière-pensées politiques pour faire contre poids au SNAV...et si Richard Vainopoulos veut être ce leader je dis oui...à une condition : qu'il ne ressorte pas sa casquette Tourcom à tout bout de champ comme vous venez de le faire ! La défense d'un métier ne doit pas être l'apanage d'un réseau ou d'une organisation ! Les idées et la vision du métier de Richard Vainopoulos ne sont pas justes parce qu'il est le président de Tourcom mais il est sans doute le président de Tourcom parce que ces idées et sa vision du métiers sont justes !

5.Posté par Jean Dupont le 07/03/2008 11:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La reflexion de Monsieur Vainopoulos est malheureusement tres franco-francaise : si l'on regarde ce que fait le voisin allemand, on s;apercoit que le marche et sa clientele m'ont absolument pas besoin de licences pour etre rassures sur ce qu'ils achetent. Par contre, l'Allemagne propose aux clients l'achat d'une assurance les couvrant de l'insolvabilite du prestataire et c'est cela qui importe.

La licence n'a jamais garanti en tant que telle que les passagers ne retrouveraient pas face a un prestataire deficiant (cfr les differents problemes enregiostres en France en 2005-2006)

6.Posté par ponset le 07/03/2008 11:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
ça c'est une bonne idée Mr Dupont ! Faire payer le client au travers d'une assurance ! Allons-y pourquoi se gêner je suis insolvable ? c'est pas grave mon client a pris une assurance ! Pourquoi ne pas lui demander aussi de payer l'assurance de votre voiture et le MP3 du petit ? Au fait, êtes-vous au courant que l'obtention d'une licence est - entre autres - conditionnée par la présence d'une garantie financière qui protège le client ? Je suis sûr que les dirigeants de l'APS vont apprécier...

7.Posté par ponset le 07/03/2008 14:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Précision pour le commentaire n° 3 : le terme opportuniste ne concerne EN AUCUN CAS Richard Vainopoulos qui a, comme tout un chacun, sans doute des défauts mais pas celui-là... je pense plus à ceux pour qui l'opportunisme et la communication sont un moyen d'exister médiatiquement (ou professionnellement car pour eux c'est la même chose) et de masquer leur incompétence !

8.Posté par Denys le 07/03/2008 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr vainopoulos est svt pris comme reference, alors meme qu on ne l entend que fort peu (cet article cite encore mr vainopoulos et son "bijou" tourcom parce qu ils ont envoye un fax a la redaction, ca leur a pris 2 mns;;; je rigole, parce que si c est ca etre actif ???!!!) mr vainopoulos brasse du vent pour faire la pub de tourcom, voila point. je ne vois pas ou est le caractere "resistant" de ce mr ? seul le snav peut faire qqchose, et si ce mr vainiopoulos voulait vraiement faire bouger les choses, il se serait presente aux dernieres elections du snav. il aurait surement ete elu, et il aurait ainsi eu les moyens de faire qqchose. sauf qu il ne la pas fait, donc dans ce cas excusez moi l expression "on ferme son clapet". Parce que c est facile de critiquer les autres, qd soit meme on ne fait rien, mais par contre on fait pour diviser la profession. et ca c est a ce demander si ce mr vainopoulos est rellement agent de voyages dans l ame...

9.Posté par fontana alain le 08/03/2008 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
J étais présent à l hotel RADISSON , à Lyonle 26/02, lors de la conférence AFAT pendant laquelle Jean Pierre MAS aurait dit qu'il fallait supprimer la licence d agent de voyages.Il n'en n'a jamais été question.Le propos de JPM était de faire prendre conscience aux personnes presentes que le fait de se retrancher derriere la possession de la licence d'agent de voyages pour pérenniser la profession était un combat d'un autre age ( d'où la citation concernant les "dinausaures") .L'orateur présent ( dont j ai oublié le nom), membre d'une des nombreuses Commissions Europeenne, nous a abreuvés de chiffres et de resultats d etude, mais ce que j'ai retenu, c'est que NOS clients ( réels et potentiels) accordent surtout de l' importance au prix de leur voyage ou du moins au rapport qualite / prix et qu'ils s evadent de plus en plus sans avoir à faire un tour dans nos agences. Le numero de licence qui apparait sur nos documents commerciaux est le dernier de leur soucis aussi bien que le groupement d'entreprsie ou le syndicat professionnel auquel nous appartenons. Prenons y garde dans une période ou les acteurs d' Internet et les grandes surfaces continuent leur progression pendant que les responsables professionnels usent leur énergie dans des querelles intestines et destructrices,et pendant que les gros TO ( Fram, Costa, Marsans, ...) qui nous faisaient les yeux doux il y a quelques années accordent des remises somptueuses aux adherents de grosses compagnies d'assurance ( MACIF) et de banques ( BNP) .Voila , à mon avis, les VRAIS COMBATS et si Richard et Jean Pierre qui ont tous les deux de grandes qualités de fédérateurs pouvaient en prendre conscience, ce serait un grand pas de franchi pour nous, les independants.

10.Posté par vainopoulos le 08/03/2008 22:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci Monsieur DENYS, votre opinion est très intéressante.
Dommage que vous soyez couvert par votre anonymat.

C'est courageux.

Maintenant si vous voulez me téléphonez, je vous expliquerai ce que j'ai fait pour ce métier, sans rien demander au retour.

Et en agissant au grand jour, sans me cacher.

Je pense que ce doit être la timidité....


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com