TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





TourCom : le label « Horizon » inutile pour le consommateur et dangereux pour la profession

R. Vainopoulos dénonce un système de sécurité à deux vitesses


Rédigé par La Rédaction (JDL) - redaction@tourmag.com le Mardi 5 Septembre 2006

Pour le Président de TourCom, la création d’un label de sécurité et de qualité pour les compagnies aériennes est « de la poudre jetée aux yeux des consommateurs. Serait-ce une nouvelle concession accordée aux pouvoirs publics sans, encore une fois, aucune contrepartie pour aider la profession ? ».



Richard Vainopoulos avait déjà, à plusieurs reprises et conjointement avec le Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL), demandé le retrait pur et simple du projet gouvernemental de « label bleu » des compagnies aériennes.

« Le problème est que label est non seulement inutile pour le consommateur mais, dangereux pour toute la profession, agences comme tour-opérateurs, explique R. Vainopoulos dans un communiqué.

« Il est inutile puisqu’une liste noire européenne – même encore imparfaite – existe déjà pour pointer les compagnies dangereuses. Faire la démarche inverse dans un cadre franco-français n’a aucun sens, à part jeter de la poudre aux yeux des consommateurs en les persuadant qu’on oeuvre pour leur sécurité.

Ce qui est faux : tous les observateurs s’accordent pour dire que les critères de sécurité et de transparence du label font déjà partie des obligations à observer par les compagnies autorisées à voler en France ».

De plus, « le label bleu crée un système de sécurité à deux vitesses qui va contraindre les agences à vendre des compagnies labellisées et des compagnies "seulement" autorisées par la DGAC.

Une chose est sûre : dans tous les cas, l’agence et par contre-coup le tour-opérateur, seront responsables financièrement en cas d’accident. A force de continuer d’alourdir la responsabilité de la profession, les assurances risquent de ne plus accepter de nous couvrir ».

Lu 2024 fois

Notez


1.Posté par j2c le 05/09/2006 19:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
deux points... il faut qu'il y ait bien un responsable non, à force de vendre des forfaits donc des transports au moins disants... secondo ce n'est pas deux listes à opposer... mais il me semble que LA SECURITE est unique et indivisible...? là nous aurons la sécurité des Cies "riches" celles qui sont à IATA et les autres... IATA impose que toutes les >Cies soient IOSA... d'ici 2007, ce qui représente un coût énorme pour la cie, non seulement pour faire passer les "experts" d'Air France grâce aux filiale Air France Consulting et Qualité Air(aidées en cela par AVICO) le coût d'un expert est évalué à 2000€/jour, il faut au minimum 5 experts sur une durée de 25 jours... faites le calcul... mais en plus il faut que la Cie se mettent en conformité avec IOSA sur tous les volets... se qui peut repésenter un coût frolant le Millon d'€.... le certrificat n'est valable que deux ans... donc c'est une rente pour IATA, Air FRance mais pas pour les Cies ni le client qui en bout de chaine va devoir remettre la main à la poche... ou les intermédiaires faire moins de fric sur le dos des passagers.

Modifier la loi de 92 ? la bonne idée de Monsieur Colson... et consort... uniquement pour éviter la fallite de FRAM/JETTOUR et ZIG ZAG Tour dans le drame de Flash???

Chacun tire la couverture à soit???

Exemple concret avec les disposition du label, Tuniqair, Onuair, Fly Air et les autres ne devraient plus être vendus??? puisque ni IOSA, ni JAR??

Or aujourd'hui des T/O comme Mamara, vendent toujours des forfaits turquie en ne donnant qu'un seul transporteur... or la loi de MArs 06 demande plus?

Allez rassurez vous rien à changé au royaume de France, copiange et magouille resteront quoi qu'il arrive les deux mamelles de la notre pays..
Coridalement votre et salutations supersoniques...
J2C

2.Posté par de LA PORTE du THEIL le 06/09/2006 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les "politiques" et semble t-il également certains professionels sont adeptes du concept : Pourquoi faire simple quant on peut faire compliquer.
Pour être compagnie aérienne, tour opérateur.... il y a des normes à respecter qui déterminent l'obtention d'une licence. Si l'on considère que les exigences requises ne sont pas suffisantes pour protéger le consommateur.... il y a qu'a les accroitre. Pour ma part, considèrant que les obligations requises sont d'ores et déjà supérieures aux normes européennes, on devrait en rester là.
De plus j'avais cru comprendre que notre gouvernement était favorable à l'accroissement de l'harmonisation européenne...... Qu'il soit conséquent avec lui même et qu'il oeuvre pour rendre le plus efficace possible la "liste noire" créé récemment. Enfin, il serait judicieux de leur rappeler qu'un principe evident est à respecter lorsque l'on veut être compris des consommateurs : étre le plus simple possible et éviter toutes informations suceptibles de générer confusion et parasitage.
A bon entendeur salut.

3.Posté par brocker le 06/09/2006 15:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au contraire, les assurances sont ravies de ces nouvelles listes!
Le GAN est le premier a en profité puisque pour tout affrètement il exige d'avoir une couverture concernant la responsabilité civile à hauteur de 100 Millions d'Euros (apparemment le même montant est accepté en Dollars!!!) sans tenir compte du type d'appareil affrété!!!....

Quid de l'avenir des petites agences qui désirent affréter ?

Le Gan organise donc de son propre chef une sélection par les GROS. Comment se fait il que Le GAN soit autorisé à faire la pluie et le beau temps dans ce domaine!!!

De plus, quel intérêt de payer une telle couverture ( à part augmenter les bénéfices de cette société)?
Sachant que la réglementation européenne impose aux compagnies aériennes d'avoir une couverture nettement plus importante!
Sachant que les compagnies aériennes sont couvertes au niveau opérationnel, le risque potentiel pour l'affréteur/courtier est quasi nul!

A quand un groupement de courtiers/d'affrèteurs.....?


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 15:43 Selectour : retrouvez l'album photos du Congrès...


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com