TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Tourisme Spatial : où en est-on dans la course aux étoiles ?

la chronique de Michel Messager


Rédigé par Michel Messager le Mardi 3 Février 2015

SpaceX, Virgin Galactic et Boeing... La conquête de l'espace se poursuite avec en ligne de mire : une place de leader dans le domaine du tourisme spatial. Début 2015, où en sont ces acteurs ? Le point avec Michel Messager, spécialiste du secteur.



Tourisme Spatial : la partie est loin d’être terminée et les outsiders sont là en embuscade : XCOR Lynx, EADS/Ariane espace ou Blue Origin d’un certain Jeff Bezos le patron d’Amazon…© Romolo Tavani - Fotolia.com
Tourisme Spatial : la partie est loin d’être terminée et les outsiders sont là en embuscade : XCOR Lynx, EADS/Ariane espace ou Blue Origin d’un certain Jeff Bezos le patron d’Amazon…© Romolo Tavani - Fotolia.com
En ce début d’année faisons un point sur la situation des 3 majors (SpaceX, Virgin Galactic et Boeing) qui visent la place de leader dans le domaine du tourisme spatial.

- Début janvier, la société américaine SpaceX a lancé avec succès sa capsule Dragon vers la Station spatiale internationale (ISS) pour une mission de fret.

Cependant elle a échoué dans sa première tentative à récupérer le premier étage du lanceur dans l'Atlantique, ce qui était son objectif principal.

"La fusée est revenue sur la plateforme en mer mais s'est posée brutalement et s'est brisée’’, a expliqué Elon Musk, fondateur et patron de SpaceX.

Il est vrai que l’expérience était difficile, puisqu’il s’agissait de faire atterrir le premier étage du lanceur avec une précision de dix mètres sur une plateforme de 91 m de long sur 170 m de large, qui flottait dans l'Atlantique à 322 km au nord-est de Cap Canaveral.

La firme de Californie travaille depuis maintenant deux ans au développement de technologies permettant de récupérer le premier étage de son lanceur, ceci dans l’objectif de réduire les coûts de lancement.

Il est clair que cette "récupération" bouleverserait le secteur du lancement et réduirait ainsi d’autant les coûts des voyages dans l’espace dans lequel SpaceX fait de plus en plus figure de leader.

La 1ère mission commerciale habitée vers l'ISS sera une mission Boeing

Du côté de Virgin Galactic, après le crash de SpaceshipTwo, même si la société de Richard Branson reste optimiste et redouble d‘effort pour maintenir son calendrier, les partenaires par contre, se font un peu plus tirer l’oreille.

Ainsi et selon le Los Angeles Times, Kevin Mickey, le président de Scaled Composites, partenaire de longue date, qui possède un réel savoir-faire dans la construction d’engins spatiaux et a conçu puis construit le premier X-Prize, a confirmé que son entreprise ne serait plus désormais impliquée dans les essais.

Toutefois, il a précisé cependant qu’il continuerait à aider Virgin Galactic, mais en tant que simple consultant…

Du coté de Boeing et de sa navette CST-100, tout semble aller pour le mieux.

Tout récemment Kathy Lueders, qui dirige le programme de vols habités commerciaux de la Nasa, lors d'une conférence de presse a précisé que «la première mission commerciale habitée vers l'ISS sera une mission Boeing ».

Lors de la même conférence de presse, John Elbon, responsable de Boeing Space Exploration, filiale des activités spatiales du groupe aérospatial américain, a surenchéri que « le premier vol d'essai non-habité de la capsule CST-100 était programmé pour avril 2017, suivi en juillet d'une mission avec deux passagers.

Ce vol d'essai emmènera un pilote d'essai de Boeing et un astronaute de la Nasa. Le premier vol dans le cadre du contrat avec la Nasa avec des astronautes à bord devrait avoir lieu en décembre 2017
».

Il faut rappeler que selon Boeing, une dizaine de personnes pourront embarquer dans la navette CST-100 (réutilisable dix fois) et sera lancée avec sa fusée Atlas V depuis la base aérienne de Cap Canaveral. Le prix du billet pourrait atteindre 50 millions $.

Mais la partie est loin d’être terminée et les outsiders sont là en embuscade : XCOR Lynx, EADS/Ariane espace ou Blue Origin d’un certain Jeff Bezos le patron d’Amazon…

Tourisme Spatial : où en est-on dans la course aux étoiles ?
Michel MESSAGER est directeur associé de Consul Tours, société de conseil travaillant pour une clientèle privée et institutionnelle dans les secteurs du tourisme.

Après avoir occupé les postes de Secrétaire Général du Tourisme Français, puis de Directeur Commercial de Touropa et Directeur du pôle tourisme du Groupe Verney , il rejoint en 1997 l’APST (Association Professionnelle de Solidarité du Tourisme) en qualité de Secrétaire Général jusqu’à fin 2007, période à laquelle, encore jeune retraité, il décide de réactiver sa société de Conseils créée au début des années 90.

Nommé par le Ministre chargé du tourisme en 2005, puis en 2012, il siège au Conseil National du Tourisme en qualité de Président Délégué de la section économie touristique et fonde avec plusieurs personnalités du tourisme l’AFST (Association Française des Seniors du Tourisme) dont il assure la Présidence.

Il est l’auteur d’un livre sur le Tourisme Spatial publié à la documentation française et de plusieurs articles sur le sujet.

Il est considéré actuellement comme un de spécialistes en la matière. Il intervient fréquemment sur ce sujet à la radio et à la télévision, ainsi qu’au travers de conférences dans de nombreux pays, notamment au Canada où il réside quelques mois par an.

Lu 5463 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com