TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Tourisme en France : bon cru mais la Chine se prépare à la ''pôle position''

Les résultats du tourisme 2007


Rédigé par Michèle Sani le Mercredi 7 Février 2007

Léon Bertrand, ministre délégué au tourisme, a présenté hier les résultats du tourisme. En résumé, l’année 2006 fut un bon cru pour le tourisme en France. Elle ne le fut pas pour tous les professionnels du tourisme. Certaines régions de France restent les mal-aimées des visiteurs étrangers quant au tourisme à l’export, il aura connu de meilleures années. Le passeport biométrique, l’épidémie du chikungunya et les incontournables crises géopolitiques ont laissé quelques traces.



L’Organisation Mondiale du Tourisme (OMT) estime qu’en 2006 les arrivées des touristes internationaux dans le monde ont progressé de 4,5 % par rapport à 2005. On a dénombré 842 millions de touristes internationaux à travers les cinq continents et l’OMT nous confirme la bonne santé générale d’un tourisme qui aura augmenté de 20 % sur les trois dernières années.

La France garde sa place de première destination touristique mondiale. Avec une augmentation des arrivées de touristes internationaux de près de 2,5 %, elle affiche une croissance supérieure à celle de 2005.

Ces Chinois qui nous taraudent

L’Afrique a connu en 2006 la meilleure progression avec 8,9 %. L’Asie et le Pacifique ont progressé de 7,9 % devant l’Europe et le Moyen-Orient. L’Amérique a enregistré une hausse de 2 %.

Mais la France doit rester vigilante et se méfier de la Chine qui pourrait prendre sa première place au hit parade des destinations touristiques. Selon l’OMT, elle deviendra, la première destination touristique mondiale en… 2020 !

Cela nous laisse une marge mais quand même, elle est déjà devenue le premier marché émetteur en Asie en 2005 avec 31 millions de séjour à l’étranger (12 millions en 2001). On peut espérer qu’ils auront aussi du plaisir à s’évader et cela commence plutôt bien : apparue en 2004, la clientèle chinoise représentait déjà, en 2006, 600 000 visiteurs. Et, toujours selon l’OMT, ils seront 100 millions de Chinois à voyager à l’étranger en 2020.

Tourisme en France : bon cru mais la Chine se prépare à la ''pôle position''
Les prévisions à propos de la croissance économique de la Chine seraient bien supérieures à celles des pays les plus développés. D’après une étude (Goldman Sachs), le poids économique de la Chine pourrait même dépasser celui de l’Allemagne d’ici quatre ans et celui du Japon d’ici 2014. Cet essor économique devrait contribuer à l’augmentation de Chinois disposant de revenus suffisamment élevés pour voyager en Europe.

78 millions de visiteurs étrangers : c’est « officiel »

La France estime qu’elle a accueilli 78 millions de touristes en 2006 (+2,7 %). Traduire : ils furent 78 millions à passer au moins une nuit dans l’Hexagone puisque telle est la définition officielle du « touriste ». Ils furent même beaucoup plus nombreux à mettre le pied sur le sol français sans dormir puisqu’on atteint le chiffre de 116 millions pour les « excursionnistes » (+ 34 % en dix ans), autre terme officiel qui concerne les frontaliers de l’extérieur qui viennent faire leurs courses à l’intérieur ou les étrangers qui nous traversent sans lever le pied.

Selon les dernières estimations, les recettes touristiques internationales qui étaient de 34 milliards d’Euros en 2005 ont progressé l’an dernier de 2,5 %. La clientèle européenne reste largement majoritaire. Elle est marquée par la poursuite d’une augmentation du nombre des visiteurs espagnols, néerlandais, suisse et des ressortissants de l’est de l’Europe.

Les Britanniques reprennent aux Allemands la première place. Parmi les clientèles lointaines l’Amérique du Nord progresse (+ 3%) en grande partie grâce au Canada sans oublier la Chine (voir plus haut).

Les vacances des Français : en France avec Internet pour 50 % d’entre eux

Les vacanciers les plus fidèles, les plus nombreux et séjournant le plus longtemps en France sont… les Français : environ 90 % de séjours se déroulent en France avec une prédilection marquée (60 %) pour les séjours en hébergement non marchand (résidences secondaires, dans la famille ou chez des amis).

Les chiffres communiqués font par ailleurs ressortir que deux tiers seulement des Français partent en vacances (au moins 4 nuitées) chaque année et que 3 sur 4 effectuent au moins un voyage.

En 2006 leur taux de départ à l’étranger a légèrement diminué, passant de 17,4 % à 17 %. Les destinations privilégiées de ceux qui sont partis ont été à 75 % l’Europe (Espagne et Italie en tête) suivie par la Tunisie et le Maroc. A noter : une croissance forte de l’Asie (quadruplement en trois ans).

Les Français ont acheté sur Internet la moitié de leurs voyages d’été et le tourisme représente la moitié des achats effectués en ligne, toutes activités économique confondues.

Les agences de voyages traditionnelles ne représentent plus que 45 % des ventes de voyages à forfait, 20 à 25 % d’entre eux étant commercialisés sur le net et le reste en ventes directes et grandes surfaces. La tendance à la fragmentation des vacances et à une réservation tardive ne peut que favoriser l’extension du recours à Internet constatent les pouvoirs publics.

L’activité des agences de voyages

Source : enquête COE-Rexecode
Depuis 2004, les agences de voyages connaissent un regain d’activité confirmé en 2005 et 2006, correspondant à la sortie de la crise consécutive aux attentats du 11 septembre 2001.

Le secteur reste toutefois fragile et dépendant des crises internationales : terrorisme, épidémies sanitaires, accidents aériens…

Après un début d’année 2006 hésitant, le chiffre d’affaires des agences de voyages est globalement stable, affichant des volumes comparables à ceux du second semestre 2005. On note une progression forte du secteur billetterie mais une baisse de la vente des voyages à forfait. Le secteur est toujours marqué par une croissance dynamique des voyagistes en ligne au détriment des agences « traditionnelles ».

L’Outre-Mer s’est caractérisée par une progression sensible des nuitées dans l’hôtellerie en Guyane et à la Martinique ainsi que par une stabilité en Guadeloupe. La Réunion touchée par la crise née de l’épidémie de chikungunya a bénéficié d’un plan de relace du Gouvernement. Le nombre de cas de personnes touchées par la maladie ayant atteint un taux très bas (à compter sur les doigts d’une main depuis le début de l’année), le trafic de cette grande destination touristique devrait retrouver son rythme.

L’emploi : facteur déterminant

En matière d’emplois, Léon Bertrand a rappelé que dans les hôtels, cafés et restaurants, le nombre des salariés atteignaient, au 30 septembre dernier, les 846 000, correspondant à une hausse annuelle de 2,5 % (à comparer avec une progression de 1 % pour l’ensemble des secteurs de l’économie nationale).

Ce sont ainsi 19 200 emplois nets qui ont été créés, le chiffre le plus élevé depuis 5 ans. Savoir : le tourisme, dans l’ensemble de ses métiers est le troisième secteur créateur d’emplois après les services aux entreprises et la construction.

Au bilan de Léon Bertrand

En assumant pendant cinq ans la charge de ministre délégué au tourisme Léon Bertrand a atteint des records de longévité. Hier, à l’occasion de la présentation du bilan 2006 il a fait le point sur quelques unes des nombreuses actions menées au cours de ses années passées à la tête du ministère.

- Nouvelle stratégie marketing de Maison de la France et augmentation de budget visant à générer une recette touristique internationale de 40 milliards d’Euros en 2010,
- Plan Qualité Tourisme contribuant au renforcement de la compétitivité du secteur – plus de 3 000 établissements étant d’ores et déjà concernés par la démarche,
- Contrat de croissance en faveur du secteur des hôtels cafés et restaurants
- Programme de travail pour le secteur foires et congrès
- Loi du 14 avril 2006 consacrée au tourisme et comprenant notamment la création d’un code du tourisme, une règlement des chambres d’hôtes et une réforme du régime juridique des stations classées et des communes touristiques,
- Renforcement du tourisme social avec la création d’un pôle social au sein de l’agence nationale dees chèques vacances et la promotion du label « Tourisme et handicap » qui concerne désormais plus de 2 000 établissements.
- Prise de conscience par les acteurs du secteur de l’importance du Tourisme durable…

Lu 5661 fois
Notez


1.Posté par Frank Lohau le 08/02/2007 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour et Merci pour l'article.
Mais il serait peut-être souhaitable de ne pas commettre la même erreur que la plupart de journalistes des medias moins spécialisés.
L’OMT ne mentionne jamais 842 millions de touristes, mais 842 millions « arrivals ».
Donc par exemple le manager qui se déplace 3 fois par mois dans un autre pays compte pour 3 arrivées.
Le nombre de touristes peut donc être considéré beaucoup moins élevé.
On ne parle également jamais des personnes qui sont exclus du tourisme. Nous sommes combien sur cette planète ? Voilà un marchée.
Cordialement
Frank Lohau

2.Posté par champeaux jean-paul le 08/02/2007 14:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La Chine sera première dès 2012....Quant aux 600.000 touristes chinois, ce chiffre est bien évidemment faux....c'est celui des Chinois vivant en France dont la moitié sans papiers....
Quand arretera-t-on les autosatisfactions mensongères et "cocoriquestes" ?


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com