TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Tunisie : Djerba tente de surnager dans le naufrage touristique de la destination

200 000 euros investis dans la sécurité


Rédigé par Michèle SANI le Dimanche 24 Janvier 2016

La route qui relie Djerba au continent par El Kantara, le petit bac d’Ajim aux horaires improbables et l’aérodrome de Mélita qui la rattache au reste du monde n’enlèvent rien à son caractère insulaire. Alors que les émeutes se déploient au Centre du pays, dans le Nord-Ouest et à travers le « grand Tunis », l’île s’inscrit comme une destination « à part ».



Christian Antoine DG des hôtels Radisson Blu de Djerba et Miss Tunisie 2015 au Salon des Thermalies le 22 janvier 2015. Photo MS.
Christian Antoine DG des hôtels Radisson Blu de Djerba et Miss Tunisie 2015 au Salon des Thermalies le 22 janvier 2015. Photo MS.
« Djerba est calme. C’est une île naturellement protégée à l’écart des émeutes qui touchent le continent. Elle est facile à contrôler.

C’est une destination à part entière avec des vols directs et sans escale depuis la France
».

Alors que le couvre-feu est instauré sur l’ensemble du territoire tunisien - Djerba comprise - Christian Antoine directeur général des Radisson Blu de Djerba est à Paris pour le Salon du Thermalisme.

Superviseur des hôtels Radisson Blu (Carlson Rezidor Hotel Group) implantés ou en voie d’implantation en Tunisie, en Algérie et au Maroc, c’est à Djerba qu’il a posé son sac en 2004. Il dirige deux des hôtels du groupe.

En dépit de l’intérêt que sa présence - ou celle de Miss Tunisie 2015 à ses côtés - suscite auprès des nombreux visiteurs il est en lien permanent avec Djerba. L’état de la situation lui est transmis en temps réel.

Christian Antoine est rassurant. Il rappelle cette réalité : hors les journées qui ont suivi la chute de Ben Ali et les violentes manifestations des djerbiens exacerbés par le « non traitement » des ordures – traitement qui serait aujourd’hui résolu – l’île arrive à garder sa douceur de vivre.

Elle n’est pas pour autant épargnée par la crise économique, les injustices sociales et le chômage qui va croissant.

200 000 euros investis dans la sécurité et 30 % de remplissage

Dirigés depuis 11 ans par Christian Antoine le Radisson Blu Palace Resort & Thalasso (298 chambres) et le Radisson Blu Ulysse Resort & Thalasso (250 chambres) se partagent l’un des plus beaux sites de l’île. Côte à côte ces deux luxueux resorts de renommée internationale et leurs centres de thalassothérapie et Spa collectionnent récompenses et distinctions. Cette renommée ne les épargne pas.

« La chute du trafic touristique nous a amenés à fermer dès la fin du mois d’août l’Ulysse. Seul le Palace est ouvert avec un taux de remplissage de 30 % dont 90 % de fidèles qui reviennent chaque année.

Nous avons gardé tout le personnel sous contrat à durée indéterminée. Nous n’avons jamais baissé les bras et nous agissons comme s’il n’y avait pas de crise en poursuivant nos actions commerciales
».

Quid de l’incontournable question sécuritaire ?

« Assurer la sécurité est une priorité. Nous avions pris des dispositions immédiatement après l’attentat du Bardo en mars 2015. Nous avons investi 400 000 DT (environ 200 000 € ndlr) dans la sécurité de nos deux hôtels implantés à Djerba. Nous avons 290 caméras et une soixantaine de gardiens qui se relaient 24 heures sur 24. Nous avons aussi des alertes de pénétration sur la plage et sur les murs.
A cela s’ajoute le travail de la police qui surveille l’entrée de la zone touristique où nous sommes situés. Tout est relayé sur une dizaine d’écrans installés dans une salle de contrôle.
A travers le monde personne ne peut aujourd’hui assurer à 100 % la sécurité. Je peux en revanche vous assurer que nous faisons le maximum et que nous sommes l’un des établissements les plus sécurisés. Nous avons les normes américaines « Safe Hotel Premium » obtenues à l’issue d’un important audit.
».

Cette salle de contrôle et les images du lobby du Radisson Blu Palace et des alentours, il me les montre en temps réel sur son smartphone ! Depuis Paris il veille. A l’heure où j’écris ces lignes Djerba est calme.

Le 22 janvier en raison des violentes manifestations provoquées le chômage persistant et les injustices sociales l’Etat tunisien décrétait un couvre-feu sur l’ensemble du territoire. Interdisant tout déplacement de 20h00 à 5 h du matin ce couvre-feu s’ajoute à l’état d’urgence prorogé le 22 décembre 2015 pour une durée de deux mois.
Dans ce contexte le MAE met en garde : « Les ressortissants français, de passage ou résidant en Tunisie, sont appelés à faire preuve d’une vigilance renforcée, à éviter les rassemblements et les mouvements de foule, à être prudents dans leurs déplacements et à observer strictement le couvre-feu ».

A propos de Radisson Blu. Le groupe hôtelier Carlson Rezidor Hotel Group possède un portefeuille de 1 400 hôtels ouverts ou en construction, une présence mondiale dans plus de 80 pays et un éventail de grandes marques internationales : Radisson Blu, Radisson, Park Plaza, Park Inn by Radisson, Country Inns & Suites By Carlson et Quorvus Collection.

A propos de Christian Antoine . Né en 1951 il possède une longue expérience hôtelière internationale. Il a travaillé pour les groupes Intercontinental, Méridien, Hyatt, Sheraton, THF. Il a, entre autres, été en poste à Beyrouth, Damas, Palmyre, Dubai, à Sharjah, aux Grandes Comores, à Maurice. En 1989 il a rejoint Sun International. Il fut notamment directeur général du Touessrok, du Galawa Beach et chargé de l’ouverture du Royal Mirage à Dubai.
Il a rejoint Radisson Blu pour ouvrir Djerba. Il est le directeur général des hôtels Radisson Blu de Djerba où il s’est installé et assure le management des établissements du groupe Rezidor implantés au Maghreb : 5 en Tunisie à Djerba, Sousse et Hammamet. 10 projets d’ouverture en Algérie. Le premier ouvrira à Hydra en août 2016 ; 1 à Marrakech.


Lu 6194 fois
Notez


1.Posté par TouristeDepuis1975 le 25/02/2016 22:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Gros problème pour le tourisme à Djerba. Les prix actuels (et pour les semaine à venir) sur tous les sites des tours opérateurs encore en activité, sont d'un niveau tel que je ne peux plus me permettre de venir comme avant (tous les deux mois). Ils sont d'un niveau égal à celui du ClubMed (à la même époque il y a encore un an ou deux, si l'on st pénalisé par le supplément "seul" de souvent plus de 100 €).
Ce n'est pas en augmentant les prix par client (qui ne sont déjà pas nombreux) que cela va attirer les clients, surtout après les attentats visant le tourisme et avec les problèmes Lybiens si proches te de plus en plus virulents.
(merci de virer les messages précédents bourré de fautes)

2.Posté par PASTUREL le 15/03/2016 11:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je suis parfaitement d'accord avec ce qui est écrit dans le message précédent du 25/02/2016.
A ce jour, je n'ai trouvé qu'un seul tour opérateur valable pour certains hôtels 4 étoiles de Djerba, il s'agit de Jet tours, pour tous les autres bien connus, les prix de base, les frais sont trop élevés.
Je souhaite vivement que le tourisme reprenne très vite.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com