TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Tunisie : "Nous ne sommes plus dans la stratégie mais dans l'action !" (Vidéo)

L'interview d'Abdellatif Hamam, directeur général de l'ONTT


Rédigé par Pierre CORONAS et Anaïs BORIOS le Vendredi 23 Septembre 2016

Abdellatif Hamam, directeur général de l'Office national du tourisme tunisien était présent à Paris pour l'IFTM Top Resa 2016. Nous l'avons rencontré pour faire un point sur l'été 2016, sa stratégie pour relancer le marché français et les aides pour les hôteliers tunisiens. Avec, en supplément, l'interview vidéo de René-Marc Chikli, président du SETO, qui nous parle de l'importance de la Tunisie pour les tour-opérateurs français.



Pour Abdellatif Hamam, même si d'autres marchés permettent de limiter les dégâts, la France reste un marché prioritaire pour le tourisme tunisien - Photo : M.S.
Pour Abdellatif Hamam, même si d'autres marchés permettent de limiter les dégâts, la France reste un marché prioritaire pour le tourisme tunisien - Photo : M.S.
TourMaG.com – Comment s'est passé l'été 2016 pour le tourisme tunisien ?

Abdellatif Hamam :
"La haute saison se termine et l'arrière-saison débute pour le tourisme en Tunisie. Elle s'annonce plutôt bien avec une nette reprise des réservations. Notamment sur le marché allemand.

Pour ce qui est de l'été 2016, je dirais que globalement nous avons passé une bonne saison. Les hôtels étaient généralement pleins.

Avec trois clientèles principales : les Russes qui devraient, au total, être 500 000 sur l'ensemble de l'année en Tunisie, un chiffre record, les Algériens qui profitent de l'augmentation de la capacité aérienne et les Tunisiens longtemps considérés comme un marché de secours et pour lequel les professionnels et les autorités ont changé d'attitude.

Le marché local est en hausse d'environ 30 %, en termes de nuitées, pour l'été 2016."

TourMaG.com – En termes d'arrivées internationales, où en est la Tunisie actuellement ?

A.H. :
"Au global, la Tunisie a déjà accueilli 4,5 millions de visiteurs internationaux, au 15 septembre 2016, tous marchés confondus.

C'est mieux qu'à la même période en 2015 où la haute-saison est arrivée juste après l'attaque de Sousse. La demande est revenue et la vie culturelle et sociale tunisienne a repris.

La Tunisie est un pays qui se porte bien. Il y a des choses à faire, les gens s'amusent."

TourMaG.com – Quelle est la stratégie de la Tunisie pour faire redonner confiance aux touristes internationaux, et plus particulièrement aux Français ?

A.H. :
"Depuis quelques temps, nous ne sommes plus dans la stratégie. Nous sommes dans l'action.

Nous nous activons pour corriger la perception qu'on les gens de notre pays.

Et, pour cela, nous avons, entre autres, produit de très nombreux contenus, pas uniquement de promotion touristique à proprement parler. Ce sont des contenus qui montrent la vie telle qu'elle est en Tunisie.

Il y a une quinzaine de vidéos publiées en ligne et qui ont déjà été visionnées des dizaines de millions de fois.

Nous avons, par ailleurs, fortement investi pour communiquer sur les réseaux sociaux.

Notre action touche aussi le niveau politique, particulièrement en France, avec le message suivant : « ce qui se passe en Tunisie vous concerne aussi. Essayez de sortir de l'indifférence. »

Je pense qu'aujourd'hui, beaucoup de politiques français réalisent que, si jamais la Tunisie échoue dans son œuvre de construction démocratique, les conséquences seront aussi ressenties en France."

TourMaG.com – La France n'est plus le premier partenaire touristique de la Tunisie. Souhaitez-vous qu'elle le redevienne ?

A.H. :
"C'est évident.

Pour les professionnels du tourisme tunisiens, quelque soit les performances réalisés sur les autres marchés, tant que le tourisme français va tout va.

Nous savons que les touristes français aiment la Tunisie. Et, entre début janvier et le 15 septembre 2016, ils sont quand même 283 000 à être venus. C'est pas mal !

Malheureusement, l'attentat de Nice le 14 juillet 2016 a mis un coup d'arrêt au début de reprise qui s'annonçait."

TourMaG.com – Justement, profitez-vous de votre présence à Paris pour l'IFTM 2016 pour rencontrer les tour-opérateurs et les agents de voyages français ?

A.H. :
"Naturellement. Je suis ici avec plusieurs objectifs.

Tout d'abord, écouter le marché à travers les opérateurs tunisiens qui sont présents sur le salon. Globalement, ils me font part d'un regain d'intérêt pour la destination. Surtout en comparaison de l'année dernière où l'ambiance était plus que morose.

Je suis aussi là pour écouter les professionnels français qui sont généralement prudents et j'essaie de les rassurer. Je veux qu'ils se sentent sereins et qu'ils aient vraiment envie de revenir en Tunisie.

Je le répète : le marché français est extrêmement pour nous et nous prendrons le temps qu'il faut pour le reconquérir."

TourMaG.com – Beaucoup d'hôteliers tunisiens estiment justement qu'il faut profiter de la période calme avant une réelle reprise pour investir dans la rénovation des établissements...

A.H. :
"Les hôteliers se sont endettés auprès du secteur bancaire. Le problème est que la crise pour le tourisme tunisien dure, avec des tonalités différentes depuis 2011. Nous n'avons jamais retrouvé les volumes de fréquentation atteints en 2010.

Par conséquent, le secteur a perdu confiance et les entreprises ne sont pas en capacité d’honorer leurs engagements pris avec les banques.

Maintenant, comme l'activité commence à reprendre, les hôteliers viennent voir les autorités en leur expliquant qu'ils ont besoin d'argent pour remettre leurs équipements à niveau.

Cela ne concerne au moins un bon tiers du secteur. C'est pourquoi notre ministre du Tourisme et de l'Artisanat œuvre actuellement pour mettre à la disposition des hôteliers tunisiens une ligne de crédit qui pourrait être éventuellement financée par l'Agence française de développement ou un autre bailleur de fonds.

Cet argent devrait permettre aux hôteliers de rénover leur outil de production dans délais raisonnables. Le tout en intégrant de nouveaux réflexes liés notamment à l'écologie et à la préservation de l'environnement. C'est une chose à laquelle les visiteurs allemands et français sont particulièrement sensibles."

René-Marc Chikli (SETO) : "notre combat commun est de faire revenir les clients en Tunisie"


Lu 1461 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com