TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Tunisie : "des mesures de dissuasion trop visibles peuvent inquiéter les touristes"

l'interview de Louis Caprioli, conseiller spécial du groupe Geos


Rédigé par Pierre Coronas le Mercredi 8 Juillet 2015

En un peu plus de trois mois, le tourisme tunisien a été la cible de deux attaques terroristes meurtrières de grande ampleur. Comment le pays peut-il éviter que cela se reproduise ? Les autres destinations sont-elles à l'abri ? Le point avec Louis Caprioli, ancien sous-Directeur de la DST chargé de la lutte contre le terrorisme et actuellement conseiller spécial pour le groupe de sécurité privé et de prévention des risques Geos.



Aucun pays dans le monde n'est à l'abri d'une potentielle attaque terroriste, mais il existe des mesures concrètes pour s'en protéger - Photo : choucashoot - Fotolia.com
Aucun pays dans le monde n'est à l'abri d'une potentielle attaque terroriste, mais il existe des mesures concrètes pour s'en protéger - Photo : choucashoot - Fotolia.com
TourMaG.com – Est-il possible d'empêcher les attaques terroristes telles que celle qui a été commise en Tunisie vendredi 26 juin 2015 ?

Louis Caprioli :
"Les idées et les moyens ne manquent pas pour éviter ce type d'actes. Mais ils dépendent des problématiques de chaque pays.

Pour la Tunisie, le principal problème, c'est la proximité de la Libye qui est un véritable trou noir actuellement.

Par ailleurs, depuis la Révolution de Jasmin, beaucoup de membres des forces de sécurité ont été remerciés car ils étaient soupçonnés d'être aux ordres de Ben Ali. Le pays manque donc d'effectifs pour se protéger efficacement."

TourMaG.com – Selon vous, pourquoi la Tunisie a-t-elle été la cible de deux attaques en trois mois alors que le Maroc, qui n'est pourtant pas loin, n'en a pas subi dernièrement ?

L.C. :
"Le Maroc a des services de sécurité et de renseignements très solides. Avec la DGST (Direction générale de la surveillance du territoire, Ndlr) notamment.

Ils ont réalisé de très nombreuses arrestations de terroristes présumés ces dernières années. Ce qui fait que depuis avril 2011 et l'explosion dans un café de la place Jamâ El Fna, à Marrakech, le Maroc n'a pas connu d'attentat mortel.

Malgré tout, aucun pays n'est à l'abri. Le problème est que les terroristes s'adaptent à toutes les situations. Ils exploitent la moindre faille.

Pour la dernière attaque en Tunisie, qui aurait pu prévoir qu'il y en a un qui viendrait sur une plage avec une kalachnikov cachée dans un parasol ? Il aurait très bien pu se faire exploser. Avec plus ou moins les mêmes conséquences, sans qu'on puisse l'éviter."

Louis Caprioli est conseiller spécial pour le groupe Geos - Capture d'écran France 2
Louis Caprioli est conseiller spécial pour le groupe Geos - Capture d'écran France 2
TourMaG.com – Pour rester sur la Tunisie, quels moyens concrets peuvent être mis en œuvre pour protéger les touristes ?

L.C. :
"Comme je l'ai déjà dit, le principal problème pour la Tunisie est que Daesh et des individus affiliés à Al Qaida se trouvent juste de l'autre côté de la frontière, en Libye. Par ailleurs, la Tunisie n'a jamais disposé d'une armée puissante. C'était un souhait de Ben Ali.

Il faut aussi savoir que 3 000 ressortissants tunisiens sont partis faire le Jihad en Syrie ou en Irak. Ils peuvent revenir en Tunisie et représentent un risque potentiel pour le pays.

La Tunisie a donc besoin de services de renseignements forts et de mettre en place des mesures de dissuasions comme par exemple des contrôles sur les plages ou dans les hôtels.

Mais, même avec tout cela, on n'est jamais 100 % à l'abri d'un attentat. Et puis, des mesures de sécurité et de dissuasion trop visibles peuvent aussi inquiéter les touristes et les dissuader de venir dans la destination."

TourMaG.com – Pensez-vous qu'une attaque terroriste comme celle de Port El-Kantaoui soit possible en France ?

L.C. :
"Cela pourrait tout à fait se produire en France. Rappelons-nous que Mehdi Nemmouche, l'auteur de la tuerie du Musée juif de Bruxelles a été arrêté, presque par hasard, en descendant d'un car à Marseille. Il était en possession d'une kalachnikov lui aussi. S'il était passé entre les mailles du filet, qui sait ce qu'il aurait pu en faire ?

La France, comme l'Espagne ou l'Italie, sont exposés, c'est évident. Avec l'importance du littoral français, il est impossible de surveiller toutes les plages du territoire.

Depuis la tuerie de Charlie Hebdo, la France a commencé par protéger l'ensemble des lieux de culte juifs. Maintenant, on surveille les sites classés Seveso. Mais, nous ne pouvons pas tout surveiller car nous allons vite manquer d'effectif.

En France, le renseignement est efficace, mais là aussi il a des limites. La masse d'individus identifiés comme potentiellement dangereux est énorme. Et, pour surveiller efficacement chacun d'entre eux, il faut mobiliser de très nombreuses personnes."


Lu 2578 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com