TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Turin et la Côte d’Azur, version je t’aime moi non plus…

Nice a tourné le dos aux JO de Turin


Rédigé par Louis Salvaret - louis.salvaret@tourmag.com le Dimanche 12 Février 2006

Si près, si loin, la Côte d’Azur a raté son rendez-vous avec les Jeux olympiques de Turin. Et si le Carnaval de Nice débute en même temps que les JO d’Hiver nul clin d’œil malicieux n’a été adressé par les organisateurs du Roi des Dupes, thème de cette édition à un événement sportif international qui va promouvoir largement l’image de la capitale piémontaise à laquelle le destin de la capitale de la Côte d'Azur fut historiquement lié autrefois.



Turin et la Côte d’Azur, version je t’aime moi non plus…
La Côte d’Azur en restera donc à l’écart et ne bénéficiera d’aucune retombée touristique espérée. On est loin des beaux discours enthousiastes des CRT et autres offices de tourisme qui lors de la sélection de la ville piémontaise avait promis de faire de Nice une porte d’entrée aérienne et touristique pour les visiteurs lointains venus aux olympiades.

Une raison très pragmatique à cette indifférence : par la route il faut plus de trois à quatre heures pour rejoindre Turin et les sites olympiques. De quoi décourager les aficionados des grandes descentes. Et l’on n’ose évoquer une hypothétique liaison ferroviaire.

Bref, le département des Alpes Maritimes est resté étranger à cet événement. Pourtant non loin d’ici à Montgenèvre on a joué à fond l’événement pour mener à bien la construction d’infrastructures comme la traversée souterraine de Montgenèvre financée à 50 % par la Région grâce à l’aide d’un programme européen « Développement global du Grand Briançonnais en liaison avec les Jeux Olympiques »

Rien de tel dans les Alpes Maritimes ou on aurait pu en profiter pour bénéficier de fonds européens supplémentaire pour l’ex RN 204 et pourquoi pas le tunnel de Tend.

Mais comme pour la coupe du monde de football en 1998, où Nice a raté l’occasion de faire financer par l’Etat la reconstruction du stade du Ray, le comté niçois a cette fois ci tourné le dos à son ancienne capitale…

Lu 1401 fois
Notez


1.Posté par michel tschann le 13/02/2006 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour
Hélàs, c'st vrai, mais pour information nous avons tenu plusieurs réunions avec le CRT, les offices du tourisme etc ces 2 dernières années....mais comment expliquer à un américain ou un brésilien qu'une fois arrivé à Nice il lui fallait prendre le bus pour la gare de Nice, là un train pour Breil, puis un autre pour Cuneo et encore un autre pour Turin ; la Sncf n'a jamais voulu mettre en place un train direct
C'est dommage surtout que notre aéroport est bien desservi et sans brouillard !
bons jeux
michel tschann
président syndicat des hoteliers Nice cote d azur

2.Posté par office de tourisme le 13/02/2006 13:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Hélas, pour certains offices malgré les apparences, l'evènement etait préparé au moins 2 ans avant, dossiers de subventions à l'appui. Mais les projets n'ont pas aboutis. Ce n'est surement pas la faute qu'aux professionnels du tourisme ou de leur manque de convictions.
Sportivement
Patricia (Projet : La route royale Turin - Villefranche )

3.Posté par Trehin Gilles le 16/02/2006 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Pour compléter l'analyse de Michel Tschann. On devrait faire de la ligne ferroviaire Nice-Breil-Turin un axe prioritaire européen aussi important que le Brenner ou le St Gotthard. Il n'est pas normal de mettre 5 heures pour relier Nice à Turin pour 200km!!! Cette ligne pourrait aller au delà de Turin, je pense à la Suisse et l'Allemagne, voir même l'Alsace car c'est plus court que par la vallée du Rhône dont la ligne SNCF est hyper saturée. Il faudrait enfin que la SNCF décide d'électrifier cette ligne de Nice à Limone, comme l'ont fait les Italiens à partir de Limone jusqu'à Turin, si déjà cela était fait cela changerait beaucoup de choses et moins de pollution. J'espère que d'autres internautes soutiendrons l'analyse de Michel Tschann, comme je la soutient fermement. C'est un combat politique majeur!

Amicalement


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com