TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





UMIH : "Près de 200.000 emplois à pourvoir dans l’hôtellerie et la restauration"

3 questions à Roland Héguy, président national de l’UMIH


Rédigé par Michel BOVAS à Nice le Jeudi 26 Avril 2012

En déplacement à Nice mercredi 25 avril 2012, Roland Héguy, président national de l’UMIH (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie), et par ailleurs propriétaire de l’Hôtel Windsor à Biarritz, a rencontré les principaux syndicats hôteliers azuréens (Nice et Cannes). L'occasion de rappeler que l’emploi, gage d’un accueil de qualité, est toujours la préoccupation du secteur.



TourMaG.com - Quelles sont les préoccupations de l’UMIH ?

Roland Heguy :
"Nous regroupons au plan national 80.000 établissements dont 20.000 hôtels et un potentiel de 650.000 chambres.

Nous sommes donc parfaitement représentatifs du secteur qui fournit 7% du PIB avec 1,8 million de salariés et 85 milliards d’euros de CA. Nous contribuons largement à la balance des paiements.

A notre demande, une société vient de faire un audit sur les conséquences réelles et chiffrées de la baisse de la TVA.

Cette étude met en lumière que, grâce à cette mesure, notre secteur a permis la création de 58.000 emplois net dont 20.000 dans la restauration.

Elle a permis le maintien en activité d’établissements qui, sans cela, auraient disparu, sauvegardant ainsi 50.000 emplois. Depuis, l’augmentation des prix des matières premières, notamment pour la restauration, a contrecarré la dynamique.

Cette mesure a eu des conséquences sur les prix avec une baisse constatée par les préfectures de 4,5 % en moyenne alors que les salaires ont progressé dans le même pourcentage. Les établissements ont pu également se rénover."
Roland Héguy, président de l'UMIH (2e en partant de la droite) entouré des responsables de l’hôtellerie azuréenne - DR : M.B.
Roland Héguy, président de l'UMIH (2e en partant de la droite) entouré des responsables de l’hôtellerie azuréenne - DR : M.B.

TourMaG.com - Selon les visiteurs, l’accueil n’est pas toujours à la hauteur de la destination ?

R.H. :
"Si nous ne sommes pas compétitifs au niveau des prix, notre pays l’est assurément par son patrimoine naturel, historique, sa culture, la diversité de ses régions…

Il faut tout juste améliorer l’accueil pour être au niveau de celui des pays émergents. Aussi aujourd’hui, notre principal souci reste l’amélioration du service dans nos établissements.

Il faut savoir que notre pays accueille chaque année 500.000 touristes supplémentaires. Et ces derniers sont exigeants car ils comparent à ce qu’ils voient ailleurs. Nous cherchons toujours un personnel à la fois motivé et bien formé.

Dans notre activité de main d’œuvre, l’ascenseur social est une réalité. Nous recensons au plan national près de 200.000 offres disponibles (près 10.0000 sur la Côte d’Azur). Hélas les candidats ne sont pas nombreux.

La faute en revient peut-être à notre système d’enseignement en hôtellerie et restauration qui n’est peut-être plus adapté.

Il est temps de le revoir et de se doter enfin de véritables institutions de formation supérieure, comme on peut en trouver dans certains pays voisins.

Je déplore que l’éducation nationale envoie en général dans nos CFA Restauration Hôtellerie des élèves peu concernés par la filière.

Ils viennent un peu par défaut alors que nos métiers requièrent des candidats très motivés et qui doivent faire des sacrifices. Nous travaillons en général quand les autres se reposent où en vacances."

TourMaG.com - La mise aux normes des hôtels n’est-elle pas une menace pour l’offre ?

R.H. :
"Effectivement la mise aux normes liée à la nouvelle classification hôtelière impose d’importants travaux dans nos établissements.

Il faut compter de l’ordre de 50.000 euros par chambre par exemple pour un 2 étoile. Cela va se traduire par de nombreuses fermetures car nombre d’établissements ne pourront réaliser ou financer ce type d’investissements.

En 10 ans, nous avons déjà perdu 3.000 établissements et sur les deux prochaines années, près de 5000 autres sont menacés. Cela représente près de 100.000 sur les 650.000 chambres offertes.

Or, il est important de conserver une offre à la fois large et diversifiée dans un contexte de concurrence internationale exacerbée."

Présent à la réunion, Michel Chevillon, président du syndicat des hôteliers de Cannes, devait annoncer à ce sujet que le groupe Qatari qui a racheté le Carlton Intercontinental dans la cité des festivals, investit 50 ME en travaux en rénovation et extension.

"Le groupe Qatari veut en faire l’un des plus beaux établissements hôteliers de la Côte d’azur."

Lu 1629 fois

Tags : cote d'azur, UMIH
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com