TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Ultramarina et Axa condamnés à payer 1 Mie aux 3 otages de Jolo


Rédigé par Michèle Sani - redaction@tourmag.com le Mercredi 7 Juin 2006

Le voyagiste Ultramarina, spécialiste de la plongée sous-marine et son assureur AXA ont été condamnés hier par le tribunal de grande instance de Paris à verser un million d’euros de dommages et intérêts à trois clients qui avaient été retenus en otage à Jolo aux Philippines en avril 2000. Le tribunal a estimé que c’était le prix du préjudice « d’angoisse et de détention ».



Les trois clients avaient été enlevés en avril 2000 par des séparatistes musulmans des Philippines alors qu’ils passaient des vacances en Malaisie. Deux d’entre eux avaient été retenus du 13 avril au 27 août et le troisième n’avait été libéré que le 9 septembre 2000.

En 2001 ils avaient porté plainte contre Ultramarina et les gouvernements de Philippines et de Malaisie. Le tribunal les a déboutés de ces deux dernières poursuites. En revanche il a estimé que le voyagiste avait « gravement manqué à son devoir d’information » auprès de ses clients avant leur départ en Malaisie alors qu’une semaine auparavant le ministère des Affaires étrangères avait « déconseillé tout déplacement dans l’archipel des Sulu ».

Les juges ont estimé qu’il appartenait au voyagiste « de prendre en considération l’attrait financier que représentait pour les pirates l’arrivée sur l’île de Sipadan de touristes étrangers et le risque que ceux-ci encouraient ».

La responsabilité démesurée de la profession

Selon le tribunal, Ultramarina n’aurait pris aucune mesure pour éviter d’exposer ses clients à un risque réel en omettant de les mettre en garde contre les dangers auxquels ils risquaient d’être confrontés.

Ultramarina est un voyagiste très spécialisé qui bénéficie de vingt ans d’expérience dans l’organisation de voyages de plongées sous-marine et de séjours sur des îles tropicales peu fréquentées. Hier soir ses dirigeants n’ont pas souhaité communiquer sur cette affaire, très lourde de conséquences.

Un appel devrait s'ensuivre, même si cela ne remet pas en cause les indemnités qui devront être versées aux plaignants. Toujours est-il que cette affaire vient confirmer une nouvelle fois la responsabilité démesurée de la profession. Ceci alors même que les plaignants ont été déboutés de leur plainte... contre les Etats concernés !

Ultramarina est une marque de Goélette SAS au capital de 116.000 Euros dont le siège est à Nantes. Licence d’état 044 95 0008. Goélette SAS a souscrit une assurance Responsabilité Civile Professionnelle auprès de AXA Assurances. Le garant de Goélette SAS est l’APS.

Lu 4457 fois
Notez


1.Posté par Patrick MOULINJEUNE le 08/06/2006 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Alors pour eviter tout risque de ce genre, il faut interdire dès a present les voyages au Canada qui vient d'arreter un reseau de terroristes qui preparait un attentat contre le parlement et projetait de decapiter le 1er ministre (qui sait s'il n'y en a pas d'autres...) mais aussi décourager nos clients de se rendre en Corse (au moins un attentat a la bombe par semaine, sans victimes la plupart du temps, mais si votre client a la mauvaise idée d'etre au mauvais endroit au mauvais moment ...), sans oublier l'Egypte qui connait helas un événement sanglant presque chaque été et qu'il faut donc proscrire a cette période ... Bref la liste est sans limite, comme la responsabilité des agents de voyages.
Avec des jugements pareils nous imposant de "prendre en considération les risques encourus par nos passagers", il faut même dissuader nos clients de prendre leur voiture pour un autotour en France, sachant qu'il y a encore 5000 morts par an sur les routes des vacances, c'est à dire beaucoup plus de victimes qu'aux Philippines, Egypte, Corse et Canada réunis !!
Kafka n'est pas mort, la loi de 1992 l'a rendu éternel !

2.Posté par jean michel foucault le 08/06/2006 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plus que Kafkaien, ce jugement à mon sens, appelle à une mobilisation massive de la profession. mobilisation de soutien à ultramarina bien sur, et mobilisation pour rebondir sur toutes les démarches entreprises et non abouties par rapport à la loi de 92.
Dans ce pays, tout est fait pour inciter les gens à descendre dans la rue, à bloquer l'économie.... et si les agents de voyages si mettaient ? de temps en temps il faut un peu rêver.


3.Posté par Pascal MAS le 08/06/2006 12:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis consterné par cette décision. Si elle n'est pas contredite en appel, des dizaines de pays qui s'appuient sur le tourisme pour leur développement seront rayés des catalogues des agences.
Je vous invite à me faire part de vos commentaires sur mon blog

Pascal MAS

4.Posté par Antoine le 08/06/2006 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le Snav et la profession doivent se mobiliser massivement, car si ce cas fait jurisprudence, la profession risque très gros. Il s'agit aussi pour les TO de souscrire -ou de faire souscrire par ses clients- une véritable protection juridique contre ce genre de possible litige.

5.Posté par Patrick Gaudfrin le 08/06/2006 15:02 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Inimaginable dans un autre pays europeen, Encore une exception francaise cette loi de 92 ... Nos representants qui n'ont pas fait le necessaire en 1992 doivent aujourd hui saisir la commission europeenne... TROP C'est TROP ...

6.Posté par david le 08/06/2006 18:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Incroyable ! Je rêve désormais d'une mobilisation forte et massive de l'ensemble de la profession pour soutenir Ultra Marina et obtenir une révision de cette (trop fameuse) loi de 92.
Si cette loi fait jurisprudence...malheur à nous, professionnels du tourisme !

7.Posté par Blue Jade Bangkok - Robert Dubois le 09/06/2006 05:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bien que la decision soit logique juridiquement a cause de l'avis du Ministere, elle est completement irrationnelle et tres dangereuse pour l'avenir de la profession. TourMag peut-il ouvrir une petition de soutient a Ultramarina et une lettre de demande d'intervention du SNAV ou autre representant de la profession (Secretaire d'Etat) ? Nous sommes receptif en Thailande, d'apres le site du Ministere il existe des risques, donc les agences de voyages doivent arreter toute vente ? Il faut que les representations professionelles prennent la mesure de leur responsabilite tres vite.

8.Posté par Yann le 09/06/2006 16:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis client d'ultramarina et d'autres (fun & fly) TO plongée.
Ce qui me semble important dans cette décision, c'est de présenter ce qu'on vend de maniere équitable. Arretez de le vendre, bien sur que non. Mais les brochures sont parfois extremement bien faites et attrayantes, alors que la realité sur place l'est moins. Etant un voyageur expérimenté ayant parcouru tous les continents, j'ai pris l'habitude de m'informer en détail sur la situation d'un pays, spécialement en Afrique ou dans les pays musulmans en général. Mais je suis d'accord avec la décision pour dire que le TO doit absolument avoir des correspondants locaux qui donnent une image réaliste du voyage. Je suis parti avec Fun & FLy aux Maldives dans la foulée du tsunami, et, a ma demande, on m'a mis en contact avec les gens sur place, pour avoir leur avis sur la situation et les hotels detruits. L'avis a été ni rose, ni noir, et j'avais meme l'option d'annuler sans frais. Je pense que si les TO vendent le reve, cela ne dispense pas de rappeler la situation fragile de nombreux pays dans le monde qui n'ont pas la chance d'etre comme la France.
Le client doit prendre SA décision, avec TOUTE l'information disponible. Le jugement ne dit pas que c'est la responsabilité d'envoyer les gens en Corse. Il dit que c'est la responsabilité du client, une fois informé au mieux par le TO. Ca ne semble quand meme pas etre aberrant vu du client. C'est comme les billets d'avion, il a fallu Sharm-el-Cheikh pour qu'on ait des informations plus détaillées sur les vols. Je me suis retrouvé récemment sur un vol Nok Air en Thailande, dans une poubelle volante d'au bamo 30 ans. Le guide du routard disait a peu pres "securité équivalente a Thai Airways, les memes avions et le personnel formé par eux". Bon quand meme, les voyages comportent des risques (tres faibles), ce n'est pas une raisons pour maquiller la vérité en reve systématiquement.


9.Posté par rivet le 14/06/2006 17:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je ne sous-estime pas le traumatisme vécu par les otages, mais ce qui leur est arrivé, peut leur arriver partout à cause d'une poignée de cinglés qui fait trembler le monde. Paris, Londres, New-York, nous ne sommes à l'abri nul part, alors si j'achète une billet combiné train + hôtel pour Paris et que je suis victime d'un attentat, c'est la SNCF qui va payer ? Où allons-nous.
Je crois savoir que l'est l'Etat français qui paye pour les victimes d'attentat, alors pourquoi les plaintes concernant les Philippines et la Malaisie n'ont pas abouti ?
Par ailleurs, comme d'habitude on déresponsabillise les gens. Il y a certains pays que j'évite. Point.




PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com