TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Une APS-bis créée en 2010 pour garantir le BSP des agences Iata

Un entretien avec Raouil Nabet président de l'APS


Rédigé par Michèle SANI le Jeudi 21 Janvier 2010

Après neuf mois de présidence APS et à trois mois d'une échéance où il remettra en lice son poste d'administrateur puis, « s'il est convenablement  élu par la base», celui de président, Raoul Nabet est un homme déterminé. En dépit de l'opposition marquée de certains membres de son conseil, il travaille sur des dossiers de fond avec la volonté affirmée de réaliser le programme sur lequel il s'est engagé.



''les voyages à forfait vendus au public ont désormais une assiette de garantie à hauteur de 10 % du volume d'affaires.  Cela se traduira par un avantage pour les TO revendus par les agences de voyages.''
''les voyages à forfait vendus au public ont désormais une assiette de garantie à hauteur de 10 % du volume d'affaires. Cela se traduira par un avantage pour les TO revendus par les agences de voyages.''
TourMaG.com Sans attendre le conseil d'administration du 17 février peut-on avoir une première évaluation des sinistres 2009 ?

Raoul Nabet :
"Je vous le répète, nous n'avons pas tous les chiffres.

Nous avons à ce jour enregistré une cinquantaine de faillites mais les derniers jugements 2009 des tribunaux de commerce ne sont rendus qu'en 2010.

Par ailleurs, les agence ont trois mois pour déclarer leurs créances. Les faillites de décembre 2009 ont jusqu'au mois de mars 2010 pour se déclarer.

Si personne ne déclare nous n'auront pas de débours supplémentaires. Quand les sinistres et les récupérations de l'année 2009 seront arrêtés nous pourrons présenter des chiffres définitifs.

Ils ne devraient toutefois pas être éloignés de ceux de 2008. Le nombre des adhérents reste stable. Ils étaient 3 122 en 2008 et 3 115 à fin 2009."


T.M.com - Comment la profession, dans sa globalité, a-t-elle passé le cap difficile de cette année de crise ?

R.N.
:"Nous n'avons pas eu à régler de très gros sinistres. Durant cette période difficile de crise la profession montre qu'elle est majeure et gestionnaire, consciente des difficultés."

''700 entreprises sur 1 400 auront besoin d'un garant...''

T.M.com - Quelle incidence apporte la nouvelle loi sur les garanties des agences de voyages ?

R.N.
:"Elle amène, notamment, de nouveaux modes de calculs.

Ainsi, les voyages à forfait vendus au public ont désormais une assiette de garantie à hauteur de 10 % du volume d'affaires.

Cela se traduira par un avantage pour les tour-opérateurs revendus par les agences de voyages.

Sur l'ensemble des autres prestations touristiques, location de voitures, assurances, excursions etc., il sera retenu 3 % .

Enfin et c'est important, en ce qui concerne les transports secs qu'il s'agisse de l'aérien, du train, de l'autocar ou des bateaux, rien ne sera retenu. Ce sera un 0 % qui favorisera les agences « affaires » spécialisées dans la billetterie."


T.M.com - Cela va-t-il modifier la couverture des risques ?

R.N. :
"Elle ne devrait pas changer. C'est ce que nous avons déduit à la suite d' une étude de simulation faite avec les 30 adhérents versant les plus grosses cotisations.

Ce sont des tour-opérateurs. Dans les 15 jours nous allons faire la même étude avec 30 distributeurs et 30 réceptifs."


T.M.com - Au vu des nouvelles exigences d'accréditation IATA pour les agences de voyages vous deviez engager une réflexion sur la création d'un organisme de caution. Où en êtes-vous ?

R.B.
:"Le chantier IATA est ouvert. Ils est lourd. Nous travaillons sur un projet aussi fédératif que possible.

Pour les adhérents – et ils sont nombreux – qui n'auront pas les moyens de répondre aux ratios de liquidités de 1,15 demandés par IATA, nous espérons obtenir la création d'un organisme de caution.

Cet organisme serait distinct de l'APS mais contrôlé par lui en raison de son savoir-faire. Nous estimons que 700 entreprises sur 1 400 auront besoin d'un garant pour pouvoir continuer à exercer leur métier."

''Si mon travail est reconnu je me représenterai...''

T.M.com - Dans quel délai cet organisme pourrait-il être opérationnel ?

R.B.
Le plus tôt possible, dès l'étude des bilans 2009 c'est à dire entre avril et septembre 2010.

Il est regrettable de constater que les compagnies choisissent le moment où le taux d'impayés est le plus bas pour exiger la plus forte augmentation.
2009 a été l'année où le taux d'impayés a été le plus bas des dix dernières années."


T.M.com - Vous avez aussi souhaité vous rapprocher de vos collègues européens

R.N.
: "L'EGFAT, l'Association Européenne des Fonds de Garantie est en cours de montage. L'animateur en est notre lobbyiste de Bruxelles, Alain Verwilghen.

Il essaie de fédérer une dizaine de pays européens mais il n'est pas question de créer un fond de garantie européen.

Notre objectif est de mieux nous connaître, de mener des actions communes, Ce rapprochement tient aussi et surtout à faire entendre notre voix et à mieux nous défendre à Bruxelles."


T.M.com - Allez-vous faire entendre votre voix à propos de la garantie des vols secs ?

R.N.
:" La garantie des « ticket only » est toujours d'actualité et l'APS considérée comme autorité publique a son mot à dire.

Les autorités européennes qui ont lancé une consultation publique sur les droits des passagers étudient la possibilité de garantir les vols secs par le biais d'une résolution. Une résolution interviendrait dans le cadre de la directive des voyages à forfait.

Un fois votée elle pourrait être applicable dans les six mois. Nous n'en sommes pas encore là. L'idéal serait que les compagnies créent leurs propres fonds de garantie.

Les « grandes » compagnies refusent estimant qu'elles n'ont pas à couvrir les défaillances des « petites » compagnies."


T.M.com - Cette garantie des vols secs ne risque-t-elle pas de se traduire par une augmentaiton des cautions ?

R.N.
:"Elle se traduirait aussi par un plus grand nombre d'adhérents ce qui équilibrerait les chiffres."

T.M.com - Tablez-vous sur de nombreuses adhésions avec l'ouverture à la profession apportée par la loi du 22 juillet 2009 ?

R.B.
.: L'accès à la profession est facilitée avec l'application de la directive Services. La loi met toutefois un un garde-fou : l'immatriculation qui oblige un garant financier.

Nous aurons probablement de nouveaux profils d'adhérents avec moins de formation à gérer. C'est pourquoi nous avons le projet de développer, avec le SNAV, un organisme de formation. L'APS serait partie prenante pour tout ce qui touche l'aspect économique et gestionnaire des entreprises."


T.M.com - Pourquoi êtes-vous ce matin un homme en colère ?

R.N.
:"Certaines critiques basées sur de simples rumeurs me mettent en effet en colère. Cela ne retire en rien ma détermination à finaliser le programme sur lequel je me suis engagé.

Un exemple : les adhérents doivent savoir qui doit encore de l'argent à l'APS et combien on doit exactement.
Mon mandat de 3 ans comme administrateur de l'APS arrivant à son terme je solliciterai lors de notre Assemblée Générale du 17 avril prochain un nouveau mandat.
Si mon travail est reconnu je me représenterai à la présidence de l'association."

Lu 3075 fois

Notez


1.Posté par Bernard Benhamou le 23/01/2010 18:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Raoul tu es l'homme de la situation
et merci pour tes démarges actives et efficaces pour nos interets collectifs au sein de l'industrie


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com