TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Venezuela, Indonésie, Madagascar : recommandations du Quai d'Orsay


Rédigé par La Rédaction - redaction@tourmag.com le Jeudi 11 Mars 2004

Le ministère des affaires étrangères recommande aux Français résidant ou séjournant au Venezuela la plus grande prudence, dans certains quartiers de Caracas et régions frontalières avec la Colombie. Par ailleurs le Quai d'Orsay déconseille fortement l'île de Florès en Indonésie, suite à l'éruption du Volcan Egon.



VENEZUELA

Une jeune Française, enlevée le 8 décembre 2003 dans la ville de Valera (Andes vénézuéliennes), n'a pu être libérée que le 23 janvier 2004, après avoir subi, dans des conditions très difficiles, plusieurs semaines de détention.
Tout déplacement dans cette région, où les enlèvements se multiplient, souvent accompagnés de violences, est à proscrire, sauf raisons professionnelles impératives.

Plus que jamais, les Français résidant ou séjournant au Venezuela sont invités à la plus grande prudence, en particulier lorsqu'ils se déplacent dans certains quartiers périphériques de Caracas ou dans certaines régions frontalières avec la Colombie. Toute agression dont eux-mêmes ou leurs proches pourraient être victimes doit être signalée à l'ambassade dans les plus brefs délais.
Source Ministère des Affaires étrangères - 10/03/04
[www.france.diplomatie.fr]http://www.france.diplomatie.fr

INDONESIE
Il est fortement déconseillé de se rendre dans l'île de Florès, à la suite de l'éruption du volcan Egon qui s'est produite le 29 janvier 2004.

Epidémie de fièvre aviaire :
Il est recommandé aux voyageurs se rendant dans les pays déclarés infectés par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et l'Organisation Internationale des Epizooties (OIE) d'éviter pendant leur séjour tout contact avec les volatiles vivants ou avec leurs cadavres, c'est-à-dire de ne pas se rendre dans des élevages et sur les marchés aux volailles et aux oiseaux. Il est également recommandé d'éviter tout contact avec une surface apparaissant souillée par des fientes de volailles ou des déjections d'animaux. Il est enfin formellement déconseillé d'introduire en France des oiseaux en provenance de ces pays.

Les recommandations générales d'hygiène pour les voyageurs, qui visent à se protéger des infections microbiennes, sont plus que jamais préconisées :
- éviter de consommer des produits alimentaires crus ou peu cuits, en particulier les viandes et les œufs ;
- se laver régulièrement les mains avec de l'eau et du savon, ou un soluté hydro-alcoolique qu'il est conseillé d'emporter dans ses bagages.
D'autres recommandations pourront être prises en fonction des résultats des investigations de l'OMS en cours sur la source de l'infection et sur le risque de transmission inter humaine.
Il est recommandé de faire preuve d'une vigilance particulière sur cette épidémie.
Pour de plus amples renseignements, consulter le site du ministère de la Santé : www.sante.gouv.fr

Epidémie de dengue :
On constate une recrudescence de cas de fièvre de la dengue en Indonésie, principalement à Jakarta et dans les autres zones urbaines de l'île de Java. D'une forme plus virulente que durant les années précédentes, la maladie se caractérise par divers symptômes : violents maux de tête, fièvre, nausées, douleurs aux articulations et aux muscles, toux. La période d'incubation est d'environ 10 jours (voir la rubrique Conditions sanitaires.)

Visas touristiques :
Concernant les visas touristiques, le décret présidentiel signé le 31 mars 2003, élargissant l'obligation d'un visa pour se rendre en Indonésie, est entré en vigueur le 1er février 2004. La validité de ce visa est limitée à 30 jours, non reconductible sur place. Cette mesure concerne un certain nombre de pays, dont la France. Le coût de ce visa s'élève à la somme de 25 USD pour un visa de 30 jours et à 10 USD pour un visa de 3 jours. Les ressortissants d'un certain nombre de pays, dont la France, bénéficient de la facilité d'obtention d'un visa lors de l'arrivée en Indonésie, limitée cependant à certains points d'entrée.

S'agissant des aéroports, il s'agit des points d'entrée suivants : aéroport Soekarno-Hatta de Jakarta, aéroport Ngurah Rai de Bali, aéroport Polonia de Medan, aéroport Sam Ratulangi de Manado, aéroport Tabing de Padang, aéroport Juanda de Surabaya. S'agissant des ports, il s'agit des points d'entrée suivants : port de Batam, port Belawan de Medan, port Tanjung Priok de Jakarta, port Tanjung Perak de Surabaya, port Benoa de Bali, port Sibolga (nord Sumatra), port Jayapura (Papouasie).

Les autorités indonésiennes indiquent que le délai de délivrance de ce visa demande environ 7 minutes par personne. Compte tenu du nombre de vols à l'arrivée à certaines heures de la journée, et de l'affluence aux guichets, il est recommandé aux visiteurs qui en ont le temps de solliciter leur visa avant leur départ de France auprès de l'Ambassade d'Indonésie à Paris, ou auprès du Consulat Général d'Indonésie à Marseille.

Risque sismique :
Après le tremblement de terre de forte amplitude qui s'est produit le vendredi 6 février dans la ville de Nabire ((située au Nord-Ouest de la Papouasie), provoquant la mort de 33 personnes et faisant plusieurs centaines de blessés, la terre a de nouveau tremblé le 16 février, cette fois, dans l'Ouest de l'ile de Sumatra, à Batipuh, dans la région de Tanah Datar. Le séisme d'une amplitude de 5,6 sur l'échelle de Richter a fait 5 victimes et 6 blessés graves, et occasionné de nombreux dégâts matériels.
Les déplacements dans ces régions sont déconseillés.

Sécurité :

Une bombe artisanale de faible intensité a explosé dans un bar de Palopo (centre Sulawesi) le samedi 10 janvier 2004, tuant 4 personnes et en blessant 3. Il est rappelé qu'il est fortement déconseillé de voyager dans cette région du centre de l'île des Célèbes (voir Conseils généraux de sécurité).
Source Ministère des Affaires étrangères - 10/03/04
[www.france.diplomatie.fr]http://www.france.diplomatie.fr

MADAGASCAR

Le cyclone Gafilo, de très forte intensité, sévit sur la région de Madagascar (île et Canal de Mozambique) depuis le 6 mars. Il a traversé le Nord de Madagascar en causant de gros dégâts matériels et occasionnant des victimes. Plusieurs districts sont inondés.

La plus grande prudence s'impose avant d'envisager tout déplacement dans cette région, en prenant notamment l'attache de l'Ambassade de France ou de l'un des consulats. Une fiche réflexe "Ouragans", accessible sur ce site, fournit les conseils sur la conduite à tenir en de telles circonstances.

Source Ministère des Affaires étrangères - 10/03/04
[www.france.diplomatie.fr]http://www.france.diplomatie.fr

Lu 1088 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com