TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Vent de grâce sur les Bahamas

L'archipel destination refuge après le Tsunami


Rédigé par La Rédaction le Lundi 24 Janvier 2005

Frappé en septembre dernier par deux cyclones successifs, l’archipel des Bahamas a aujourd’hui pansé ses plaies. Son hôtellerie, à l’instar de la population insulaire, offre à nouveau un visage souriant et accueillant. Et ce renouveau pourrait bien accueillir une clientèle qui cherche une alternative (temporaire ?) aux Maldives.



Les plages des Bahamas : une alternative aux Maldives
Les plages des Bahamas : une alternative aux Maldives
« Il y d’abord eu Frances qui est arrivée le 4 septembre. Il est resté au dessus de nous pendant environ six heures. 10 jours plus tard c’était Jane qui finissait le travail » se souvient Jacques Brouchier, général manager du Coral Sands à Harbour island.

Plus au nord à Grand bahama, la direction du Viva Fortuna Resort affiche même à la sortie de l’immense bar les photos où se succèdent toits arrachés, corps de bâtiments détruits et cocotiers arrachés. Plus de quatre mois après le passage des deux cyclones, les îles des Bahamas ont repris leurs couleurs originelle.

A Harbour Island, les voiturettes de golf ont de nouveau réinvesti les rues de Dunnmore Town et Abaco retrouvé son délicat parfum de vieille Angleterre.

"Il y a un déficit de vol direct depuis la France..."

Si la nature garde encore à certains endroits les traces des vents violents, si ça et là quelques tuiles manquent encore sur les maisons de bois, l’hôtellerie insulaire a reconstruit et saisi cet accident comme une opportunité pour se développer.

Le Viva resort aménage ainsi une quinzaine de chambre en mini suite et ouvre un nouveau restaurant asiatique et un bar sur la plage. Ouverture prévue à la mi-février.

Car le tourisme aux Bahamas est un des piliers de l’économie locale avec les banques qui fleurissent grâce au statut fiscal spécial de l’archipel. « L’activité touristique pèse 70 % de notre PIB » rappelle d’ailleurs Vincent Vanderpool Wallace, directeur général au Ministère du Tourisme des Bahamas.

Pour autant, le jeune directeur ne veut pas commettre les erreurs d’autres pays en développant à outrance. « Il n’y aura plus de projets d’hôtels « majors » sur l'île de Nassau qui privilégiera la réhabilitation. Idem pour l'ile de Grand Bahama. Pour les îles extérieures, nous développerons une enseigne majeure par île pour drainer le trafic aérien comme c'est le cas à San Salvador avec le Club Med». Paradoxalement, c’est la seule liaison aérienne directe sur les Bahamas depuis la France assurée par Star Airlines.

« C’est vrai qu’il y a un déficit de vol direct depuis la France. Mais les connections avec Londres ou Miami sont excellentes sur Nassau» rassure Karin Mallet, directrice de l’Office de Tourisme à Paris. L’ouverture récente du fast Ferry entre la capitale et Harbour Island met désormais la Saint Tropez locale à 2 heures de Nassau. "Nous privilégierons les dessertes en fast ferry" explique Vincent Vanderpool Wallace.

Demande accrue depuis le tsunami

Car le malheur des uns pourrait bien faire le bonheur des autres. « Nous avons reçu beaucoup de demande de réservations suite à la tragédie en Asie » explique Jean Noël Sangaraille, Executive Assistant Manager à L’Ocean Club sur l’île de Paradise. « C’est vrai que nous sommes assaillis de demandes d’information depuis le début de l’année » reconnaît d’ailleurs la directrice de l’antenne parisienne de l’office de tourisme.

Avec leurs eaux turquoises, les 700 îles de l’archipel font bien plus qu’attirer avec leurs thématiques quasi identiques. « Nous voulons développer des marchés de niche comme la plongée sous marine ou encore les lunes de miel » explique Vincent Vanderpool-Wallace.

Et pour parfaire ce produit, le gouvernement a ouvert un Bahamas Hôtel Training College afin d’apprendre les différentes attentes de service des clientèles étrangères. Grâce enfin à une offre diversifiée dans l’hôtellerie, les Bahamas pourraient bien être la bonne surprise de l’année car avec la parité du dollar bahaméen avec le dollar US rend encore plus attractive le destination.


Hervé DUCRUET à Nassau - herve.ducruet@tourmag.com

Lu 1323 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com