TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





Vente-privee.com : "Notre métier est celui de soldeur, à aucun moment nous n'allons concurrencer les TO"

1 milliard d’euros de chiffre d’affaires pour le tourisme


Rédigé par Rémi Bain-Thouverez le Jeudi 6 Février 2014

Vente-privée.com proclame sa volonté de développer le secteur du tourisme et table sur 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Est-ce un concurrent de plus pour les tour-opérateurs et les agences de voyages ? Où, à contrario, est-ce un contributeur providentiel pour augmenter les taux de départ des Français ? Au risque d’en surprendre plus d’un, cette deuxième hypothèse est la plus proche de la réalité. Explications.



Le président de Vente-privée.com poursuit :  « nous allons vendre des voyages à des clients qui ont l’habitude d’acheter des tee-shirts et des machines à laver. Nous allons créer de nouveau segment de consommation » est-il crédible ? - DR
Le président de Vente-privée.com poursuit : « nous allons vendre des voyages à des clients qui ont l’habitude d’acheter des tee-shirts et des machines à laver. Nous allons créer de nouveau segment de consommation » est-il crédible ? - DR
Sans détour, Jacques-Antoine Granjon, président et fondateur de venteprivee.com, a annoncé son ambition : 1 milliard d’euros de chiffre d’affaires dans le voyage !

Comme à son habitude, le groupe ne parle pas pour ne rien dire et justifie ses choix.

Tout a été validé par les équipes de Martine Granier, directeur de la division voyage de vente-privee.com et les moyens nécessaires à la réussite de cet objectif furent déployés avec célérité : studio intégré, infographiste dédié, personnel marketing constitué …

On l’a compris, c’est du sérieux !

Vers un risque de cannibalisation ?

Un géant de l’internet qui se lance dans le tourisme représente toujours une crainte pour les producteurs et les distributeurs historiques de voyages.

C’est le cas, à juste raison, avec Google qui peut, du jour au lendemain, en étant juge et partie, décider du sort de chaque entreprise qu'il référence.

Avec vente-privee.com, y a-t-il un risque de cannibalisation du marché ? A l’évidence oui, mais sur une partie seulement.

Bien entendu, la famille qui vient d’acheter un séjour de 15 jours en Martinique sur le site, ne va pas, à son retour, se précipiter dans une agence de voyages pour partir de nouveau en vacances.

C’est un client, à court terme, perdu pour l’intermédiation. Mais la véritable question à se poser est bien de savoir si le transfert de clientèle entre les agences et les TO et le site Internet est total ?

La réponse est non. Certes il y a bien concurrence, mais pour une partie seulement et elle n’est pas directement frontale.

Google non dépendant

vente-privee.com est un cas à part.

Il ne peut pas être considéré comme un site e-commerce au sens où on l’entend habituellement, et ce pour la simple raison qu’il est entièrement « Google non dépendant ».

C’est totalement atypique. Il est le seul dans le top 10 des sites internet les plus consultés en France dans cette situation.

C’est d’autant plus surprenant que ses colistiers dans la course à l’audience, les Amazon, Fnac, priceminister, etc. dépensent des fortunes en achat d’adwords et lui… pas un centime d’euros.

Par voie de conséquence, l’internaute qui surfe sur internet pour trouver le voyage de ses rêves, ne sera jamais dirigé sur vente-privée.com car, pour résumer, comme l’explique Martine Granier « nous sommes avant tout un média. »

vente-privee.com est un média

Le consommateur, à la recherche d’un voyage, va lancer ses requêtes en fonction de ses aspirations : vol par cher, chambre avec vue, village club bord de mer, etc.

A cette fin, il sera redirigé par les moteurs de recherche, ou plutôt par le moteur de recherche Google sur les sites des agences en ligne les mieux-disantes.

Entendez par mieux-disantes, celles dont les investissements marketing sont les plus élevés. Ce consommateur ne sera pas capté par vente-privée.com qui lui, ne s’est pas lancé dans le référencement payant.

Son concept est d’être un média à part entière, autonome avec un positionnement original.

« On ne va pas chercher un produit sur un moteur de recherche, on va sur vente-privée.com, par envie, curiosité, passe temps », déclare une aficionada du site.

Objectif : ouvrir le marché

L’objectif de Jacques-Antoine Granjon est d’ouvrir le marché. Il explique : « nous voulons développer une nouvelle clientèle. Par des prix attractifs, nous cherchons à la convaincre de souscrire à des voyages qu’elle n’aurait pas achetés autrement. »

Ne soyons pas naïfs, ce ne sera pas 100% du new business.

Mais qu’il y ait un développement du marché, c’est certain et sans doute dans une assez large proportion.

Le PDG de vente-privée.com poursuit : "nous allons vendre des voyages à des clients qui ont l’habitude d’acheter des tee-shirts et des machines à laver.

Nous allons créer de nouveaux segments de consommation et dans le cadre des ventes de voyages de vente-privee.com, à la différence des ventes classiques du site, c’est le TO qui assure lui-même le suivi client.

Notre offre constitue ainsi un canal de développement de la stratégie BtoC des marques. »


Jacques-Antoine Granjon est-il crédible ? D’une certaine façon oui, car la puissance du site doublé de son positionnement atypique créent un circuit de distribution supplémentaire à part entière.

Une insolente position de leader

Avec 5 821 000 visiteurs uniques par mois, selon la dernière enquête de Médiamétrie, vente-privée.com est le 9ème site le plus visité en France.

Mieux encore, si on enlève Ebay dont la vocation est de faire de l'intermédiation, Vente-privée.com est le deuxième site, juste derrière Amazon, en nombre de visiteurs uniques par jours.

Incontestablement, avec une telle puissance, il est bien capable de développer de nouveaux segments de consommation.

Jacques-Antoine Granjon lance son credo: « nous aimons les marques. » Difficile de dire autre chose.

Les marques représentent le fonds de commerce de son site. Sans elles, point de salut…

Le président de vente-privée.com ne s’en cache pas d’ailleurs. « Nous revendons les stocks invendus des marques.

C’est notre métier historique et celui dont nous nous prévalons encore aujourd’hui.
»

Il ajoute : « avec nous, la valorisation des stocks dans les bas de bilans des entreprises s’est considérablement appréciée depuis quelques années. »

L’approche pour le secteur du tourisme n’est pas tout à fait la même, mais à partir du moment où elle peut diminuer le risque qu’imposent les allotements pris à l’avance et alléger les dépenses marketing pour écouler les invendus, la tactique peut se révéler payante.

Apport d'un diagnostic marketing

vente-privée.com a un besoin vital des marques. On comprend que dans ces conditions, le site ne ménage pas ses efforts pour les séduire.

Jacques-Antoine Granjon insiste sur une collaboration qu’il appelle de ses vœux à être sans faille.

« Nous jouons le jeu avec les marques. Nous réglons les commissionnements sans délai pour ne pas peser sur leur trésorerie et surtout nous leur apportons un diagnostic marketing basé sur notre expérience et nos observations.

Notre promesse, c’est un accompagnement pour optimiser les ventes et enrichir la connaissance des clients de toutes les marques qui nous font confiance.
»

Le président de vente-privée.com se veut « collaboratif ». C’est son intérêt.

Pourtant, qui connait son parcours, sa sincérité ne peut pas être mise en cause.

Ce capitaliste nouvelle génération, a prouvé, par son passé et par son sens du management, sa foi dans la concertation et le participatif.

Si les marques peuvent bénéficier de moyens sophistiqués pour approfondir la connaissance de leur client, elles auraient tort de s’en priver.

+20% par an de chiffre d’affaires

Les marques vont accéder au service marketing du site.

De notre point de vue, cette phase est une des plus importantes dans le déploiement en direction des voyages, de Vente-privée.com. De la maitrise des données dépendra la réussite des marques pour leur futur.

Tout le monde a entendu parler de Big Data. Le marronnier des sujets de conversation de toutes les directions marketing.

S’il y a un peu d’ironie dans notre propos, il n’en reste pas moins, que pour fidéliser, augmenter les ventes et conquérir de nouvelles strates de prospects, la connaissance et la manipulation des données clients sont déterminantes.

Si l’expertise marketing des services de vente-privée.com peut apporter son soutien aux marques, le jeu en vaut la chandelle.

Cette présentation ne serait pas complète, si on omet d’évoquer la volonté des marques de reconquérir, par elles-mêmes, la maîtrise des invendus.

Elles y parviennent en partie, surtout avec l’export. Autre problème, et non des moindres, en période de crise, les stocks sont moins pléthoriques, ce qui pourrait rendre plus incertain l’engagement de vente-privée.com dans le tourisme.

Pour autant, avec un chiffre d’affaires qui progresse de plus de 20% par an et davantage encore dans le voyage, la source n’est pas près de se tarir.

631 dossiers tourisme en 2013

Un objectif d’un milliard dans le tourisme semble vertigineux. Déjà 631 dossiers tourisme ont été pilotés en 2013.

Avec 14 millions de membres en France, vente-privée.com a les moyens de ses ambitions. Avec une stratégie de vente de première ou dernière minute, des habitudes de consommation se créent.

Jacques-Antoine Granjon conclut : « notre métier est celui de soldeur. A aucun moment nous allons concurrencer les TO en réalisant des assemblages. Ce n’est pas notre vocation. »

A Martine Granier de conclure: « vente-privee.com n’est pas un acteur positionné sur le secteur du Last Minute dans le voyage, bien que le site sache le faire, mais il incarne un véritable outil de yield management pour les compagnies aériennes et les hôteliers via les TO. »

Si la tactique de vente-privée.com consiste à développer le marché des voyages auprès de nouvelles couches de clientèle, sans « trop mordre » sur le périmètre commercial des distributeurs et producteurs historiques tout en aidant ces derniers à écouler les invendus, l’engagement du site en direction des voyages sera, en définitive une bonne nouvelle pour tous.

Lu 6308 fois

Notez


1.Posté par PATOUTAFAIVRAI le 07/02/2014 08:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé mais je ne vois pas comment ce distributeur peut afficher de tels résultats uniquement en commercialisant des invendus, surtout actuellement où les opérateurs réduisent leurs capacités !
A mon humble avis, certains T/O (tous ?) ont une prod bien spécifique pour lui........

2.Posté par sergio le 12/06/2015 08:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Ne pas concurencer les T.O ,cela est moins vrai .Quand vous pensez aux frais de fonctionnement que dois faire face ces agences de voyages ,Vous n'avez aucun mal a pratiquer des prix moins cher qu'eux ,mais par contre quand vous vendez un voyage ,il est clair que derriere cet achat , le client acheteur n'a aucun intermediaire tout au long de son voyage,mise à part un relationnelle toute relative avec le tour operateur vendeur du sejour ,et cela vous le savez bien ,et difficile apres de tels ecarts de prix de ne pas craquer ,meme si une fois acheté vous ne vous sentez plus en securité .
J'ai un exemple concret qui va etayer mes dires.
Je voulais prendre pour habitude de prendre la meme agence de voyage pour nos circuits de vacances , ceci afin de me permettre de me fideliser,et de beneficier d'un soutien humain ,quand nous sommes dans de pays lointains et que nous rencontrons des problemes de quelque nature que ce soit;
Je nomme içi le cercle des vacances basé à paris ,avec lequel j'avais fait un voyage au Vietnam avec extension Cambodge.Je voulais recidiver cette annee avec un circuit Cuba qui m'avais plu et dont l'intitulé "couleurs cubaines"correspondait à mes attentes .Avant de m'engager sur ce circuit ,ventes privées à mis en ligne le meme circuit (un copier coller) mais avec un prix de 244 euros moins cher que cercle des vacances.
En tout etat de cause ,quand vous dites que vous ne voulez pas concurencer les agences de voyages ,permettez moi de vous dire que ceci est absolument faux
cordialement
sergio

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com