TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Vincent Lhoste : « Top Resa sera un salon studieux »

Des prises de rendez-vous et une conférence quotidienne


Rédigé par Propos recueillis par Geneviève Bieganowski le Mercredi 9 Mai 2007

Avec Marmara, ils sont désormais quatre tour-opérateurs à décider de ne plus exposer à Top Resa. Pour autant, le salon reste "LE" rendez-vous incontournable de la rentrée pour l‘industrie touristique. Un salon dont la tonalité évolue vers plus de business et de réflexion.



TourMaG.com : Les salons européens comme ITB et World Travel Market ont perdu les grands tour-opérateurs depuis plusieurs années déjà. En France, considérez-vous que la défection des quatre TO, Kuoni, Donatello, Marmara et Asia, suit cette tendance ?

Vincent Lhoste :
C’est possible. Top Resa qui était à l’origine conçu pour approfondir les relations TO/distributeurs va tenir sa 29e édition. Le monde bouge. Les relations TO/Distributeurs ont beaucoup évolué avec le web. Je conçois que lorsqu’on est un grand tour-opérateur avec une équipe commerciale puissante, on ressent peut-être moins le besoin d’être présent sur un salon.

Pour autant, d’autres tour-opérateurs tout aussi puissants ont fait le choix inverse. La politique de la chaise vide n’est pas, à mon sens, une bonne politique. Si c’est une question de budget, on peut choisir d’être présent avec un stand moins grand comme l’on fait cette année Vacances Transat et Look Voyages qui se partageront un stand de 40 mètres carrés.

Quant aux TO de taille moyenne qui n’ont pas justement cette force commerciale des grands, Top Resa est un rendez-vous qu’ils apprécient car cela leur permet de véritablement travailler, de rencontrer des vendeurs qu’ils n’auraient pas l’occasion de voir autrement. Le retour sur investissement est indiscutable.


TM.com : Aux détracteurs qui vous reprochent d’être trop un salon où l’on s’amuse, que répondez-vous ?

Vincent Lhoste :
Sur le salon même, je connais beaucoup d’exposants qui travaillent. Jean-Luc Grillet d’Emirates, par exemple, prend des rendez-vous à l’avance, discute business et conclut des affaires.

D’ailleurs cette formule de prise de rendez-vous, nous allons la mettre à la disposition des visiteurs qui, lorsqu’ils s’inscriront sur internet auront un mot de passe pour aller sur les agendas virtuels de chaque exposant pour prendre rendez-vous. Ce ne sera pas comme sur certains salons professionnels où les rendez-vous sont obligatoires, mais pour ceux qui veulent optimiser leur présence au salon, ce pourra être un outil précieux.

Autre point fort du prochain salon, la mise en place d’une image plus visible des différents métiers. Il y aura un village de la technologie, un village du web, et des parcours thématiques mice (organisation de congrès) et voyages d’affaires.

Vincent Lhoste
Vincent Lhoste
Et puis, il y aura une grande conférence quotidienne à 16h sur un thème précis : les relations TO/distributeurs le mercredi, le tourisme responsable le jeudi et le vendredi, un thème formation du type, prise de parole en public.

Quant aux soirées, ce sont des rendez-vous que les vendeurs apprécient. La seule chose que l’on peut leur reprocher à certaines d’entre elles c’est qu’elles se terminent trop tard. Se coucher à 5 heures du matin ne permet pas d’être au mieux de sa forme pendant la journée. Cette année, Top Resa organisera la grande soirée du dernier soir, c’est-à-dire le vendredi où les exposants comme les visiteurs seront invités.


TM.com : Où en êtes-vous de la vente des stands ?

Vincent Lhoste :
Pratiquement toute la surface est vendue. Les 70 offices de tourisme internationaux occupent une bonne partie de l’espace et les tour-opérateurs environ 25%. Il doit rester quelque chose comme 6 % sur lesquels je dois piocher pour installer les représentants du tourisme durable. Commercialement, cette 29ème édition est un succès.

TM.com : Que répondez-vous à ceux qui souhaiteraient voir Top Resa s’installer à Paris ?

Vincent Lhoste :
Pour des raisons budgétaires, cela peut se comprendre. La structure même du salon à Deauville nécessite une organisation plus lourde avec sa construction et son démontage. Cela revient plus cher que si Top Resa se passait à Paris. Mais Deauville est un endroit que tout le monde apprécie. Et pas seulement les vendeurs. Tous les patrons sont également au rendez-vous.

Lu 5074 fois

Tags : amadeus
Notez


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com