TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Vols USA : tous les passagers interrogés avant d'embarquer

Air France, XL Airways, American Airlines : toutes les compagnies sont concernées


Rédigé par Romain Pommier le Jeudi 26 Octobre 2017

Le président américain Donald Trump avait annoncé un durcissement des mesures de contrôle des passagers à destination des USA. Celles-ci sont mises en place depuis le jeudi 26 octobre 2017. Quelles sont ces mesures et les conséquences pour les passagers ? Voici quelques éléments de réponse.



"100 % des passagers au départ de la France et à destination des USA sont soumis à un interrogatoire", selon Air France - DR : Luider Emile
"100 % des passagers au départ de la France et à destination des USA sont soumis à un interrogatoire", selon Air France - DR : Luider Emile
Depuis le jeudi 26 octobre 2017, l'ensemble des voyageurs à destination des Etats-unis sont soumis à un interrogatoire individuel avant de prendre leur vol, dans le but d'identifier "les passagers aux comportements anormaux", selon un porte-parole d'Air France.

Cette mesure a été demandée par l'administration américaine et concerne tous les passagers internationaux voyageant aux États-Unis nous a confirmé la Transportation Security Administration (TSA).

Nous fournissons les normes et sur la base de nos différents accords, les compagnies aériennes sont soumises à exécution de ces recommandations.

Cet entretien individuel s'ajoute à celui de l'ESTA (la demande d’autorisation de voyage aux USA). Il "est oral et non écrit, le questionnaire est confidentiel, nous ne pouvons pas divulguer son contenu, précise Air France.

LIRE AUSSI :
Bienvenue aux USA ! Rappel des règles essentielles d’entrée dans le pays...

Toutefois, une chose est sûre, nous ne demandons pas à nos passagers de se rendre plus tôt à l'aéroport, le délai de 3 heures avant le décollage est inchangé."

Des interrogatoires de 2 à 3 minutes

Même son de cloche du côté de la compagnie XL Airways : les passagers ne sont pas priés de modifier leurs habitudes, le rendez-vous reste le même, à savoir se rendre à l'aéroport 3h30 avant le départ de l'avion.

Et Mathieu Guillot, responsable marketing et communication au sein de XL Airways de préciser sur la nature de cet interrogatoire : "nous avions déjà anticipé la demande faite par les autorités américaines, il y a eu quelques changements sur les questions.

Ainsi, certaines questions servent à savoir qui a préparé les bagages ; si les bagages ont été laissés sans surveillance, avant d'arriver à l'aéroport.

Le passager doit posséder un billet retour et le justifier au personnel en charge du contrôle."


L'interrogatoire doit durer entre 2 et 3 minutes, il s'adresse à l'ensemble des passagers devant se rendre aux USA, aucune exception ne sera faite, même pour les ressortissants américains.

American Airlines, contactée par nos soins, n'a pas voulu commenter ces mesures. Une porte-parole précise : "toutes les compagnies aériennes opérant depuis l'Europe vers les Etats-Unis devront mettre en œuvre ces mesures de question de sécurité supplémentaire.

Ce process étant déjà implémenté par American Airlines, ce sont les compagnies aériennes européennes qui doivent faire le changement."

2 100 vols par jour concernés

Cela concerne près de 2 100 vols par jour, et plusieurs centaines de milliers de personnes qui transitent quotidiennement à destination des USA, avec pour objectif de protéger le sol américain d'un possible attentat.

Ces interrogatoires sont menés par des prestataires de service, spécialisés dans la sécurité et habilités par les autorités américaines.

Alors que cette mesure est mise en place depuis plusieurs mois par XL Airways, la compagnie n'a décelé aucun retard relatif à l'interrogatoire sur ses vols à destination des USA.

La TSA, pour justifier l'interrogatoire, déclare que "les États-Unis et la communauté aéronautique mondiale font face à un ennemi adaptable et agile, les terroristes persistent à cibler l'aviation commerciale.

Voilà pourquoi les États-Unis continuent de travailler avec leurs partenaires à la sécurité de l'aviation mondiale."

Lu 10697 fois

Notez


1.Posté par papagolf le 27/10/2017 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour le business, c'est compliqué.
Suis pas sûr que l'oral (par qui ?) soit déstabilisant.
Pour le tourisme, il y a beaucoup d'autres pays fantastiques.

2.Posté par Sables dOr le 01/11/2017 14:32 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce questionnaire oral est aussi stupide que les questions qui sont posées pour remplir l'ESTA ou sur les fiches remplies dans les avions. Je ne suis pas sûre que celui qui part commettre des crimes sur le territoire américain le signale avant d'embarquer !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 16 Novembre 2017 - 15:28 La Compagnie lance un "Black Friday" exceptionnel


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com