Loading


Zonage : les vacances de printemps deviennent des « vacances hors pistes » !

35 000 emplois sont menacés dans le secteur


Pierre Lestas, Président de Domaines Skiables de France, et directeur général des remontées mécaniques de la station de la Clusaz, est stupéfait. Alors que le gouvernement a préparé un calendrier scolaire dans lequel les vacances de printemps deviennent des « vacances hors pistes » du fait de la date tardive proposée - 18 avril /19 mai pour 2014 - il a constaté qu’aucune analyse de l’impact économique induit par cette mesure n’avait été réalisée avant de statuer sur ces dates. Y-a-t'il eu bavure ?



« Les dates des vacances de printemps, prises sans aucune concertation, sont dévastatrices pour toute l’économie du monde de la Montagne, déplore Pierre Lestas, Président de Domaines Skiables de France.

Cela équivaut à réduire à néant tous les efforts mis en oeuvre pour sécuriser l’emploi des 18 000 salariés des domaines skiables et des 120 000 emplois en station.

C’est aussi une destruction de nos efforts pour rendre les domaines skiables toujours plus attractifs, devenus en 2012 la destination ski numéro 1 mondiale !

Alors que la France traverse une période difficile nous attendons du gouvernement qu’il nous accompagne dans nos efforts de développement. J’ai échangé avec mes homologues du Syndicat des Moniteurs, de l’Hôtellerie, des magasins de sport… Aucun de nous ne comprend !

« La Ministre du Tourisme ne semble pas disposer des bons éléments...»

Nous dénonçons vigoureusement cette mesure et à en appelons à la raison ! » témoigne Pierre Lestas.

L'homme a découvert les dates proposées des vacances de printemps au détour d’une rumeur. Après avoir rencontré lundi les conseillers des ministres concernés lundi 12 novembre à Paris, il n’en revient toujours pas d’une telle démarche.

« J’ajoute que la Ministre du Tourisme ne semble pas disposer des bons éléments. Ses déclarations à l’AFP hier sur le zonage des vacances sont à contre-temps puisque le sujet des rythmes annuels s’est concentré ces dernières semaines sur la place des vacances de printemps, ainsi que je l’ai indiqué à son cabinet rencontré début octobre.

Je sollicite sans délai une nouvelle rencontre avec celle qui doit être notre avocate au sein de l’équipe gouvernementale. Notre gouvernement a annoncé des efforts importants en faveur de l’emploi et de la compétitivité : il serait absurde de détruire simultanément l’emploi en prenant
une décision aussi engageante que le calendrier scolaire sans écouter les professionnels du tourisme. »


35 000 emplois sont menacés dans un secteur qui contribue à hauteur de 2,5 milliards d’euros aux exportations commerciales françaises pour la seule Région Rhône Alpes.

Après les modifications des rythmes journaliers et hebdomadaires déjà annoncés, nous croyons qu’un retour au rythme annuel qui a prévalu jusqu’en 2009 avec des vacances de printemps commençant au début du mois d’avril est compatible avec la bonne qualité de l’enseignement.

Rédigé par La Rédaction le Jeudi 15 Novembre 2012
Lu 1013 fois
Notez


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.













BAROMETRE EMPLOI



eBook


CHRONIQUES EXPERTS
Aérien   La life de Léa   Chronique David Sprecher
Emmanuelle llop   Christian Orofino   Sicsic
Rosales   MYL Sabords   Weill
Baux   Hardin   Michel Messager

EXPERTISE METIER
Annuaire Formations
Boostez vos ventes
Fiches Métier
RH Stories





Contact   Publicité   La Presse en parle   Plan du site

Le groupe TourMaG.com publie également TourMaGazine.fr, 1er quotidien du voyage et des loisirs; Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyage et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.