TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





etourisme : 83% des clients agences s'informent sur Internet !

Baromètre annuel Raffour Interactif


Rédigé par Vincent de MONICAULT le Mercredi 11 Juin 2008

Un recours croissant à l’usage du Web pour préparer et réserver ses voyages : le 6ème Baromètre annuel “Courts séjours, vacances, nouvelles tendances et e-tourisme» de Raffour Interactif confirme la bonne forme du e-tourisme et souligne de fortes différences entre internautes et non-internautes en matière de consommation de voyages.



etourisme : 83% des clients agences s'informent sur Internet !
La conférence annuelle et le Baromètre “Nouvelles tendances de consommation touristique et e-tourisme” ont de nouveau fait le plein, mardi à Paris, avec 258 personnes présentes (*).

Guy Raffour, Pdg du Cabinet Raffour Interactif, a lancé la journée par la présentation de son 6ème Baromètre “Courts séjours, vacances, nouvelles tendances et e-tourisme».

“Quel est l'impact actuel du E-tourisme ? Combien de Français préparent leurs séjours et les réservent en ligne ? Quelles sont les nouvelles tendances de consommation touristique” : un millier de personnes ont été interrogées en janvier dernier sur ces questions, en terrain face à face à domicile. Des interviews se concentrant sur les longs séjours marchands et non marchands et les courts séjours marchands.

Premier constat, le taux de départ s'affiche en baisse, soit 60% (30,6 millions d'individus partis) en 2007 contre 63% (31,9 millions d'individus partis) en 2004 avec une diminution du taux de départ des séjours d'été.

Recours croissant au Web pour préparer et réserver

Le tourisme subit notamment les conséquences de la baisse du pouvoir d’achat, ou plus précisément du «revenu libéré». Une situation qui pénalise surtout les ménages les plus modestes.

Ainsi, l’an dernier, les longs séjours non marchands se sont inscrits en retrait alors que les longs séjours marchands stagnaient et les courts séjours marchands progressaient. «Cette dernière hausse est à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle car elle traduit un raccourcissement et un fractionnement des vacances », souligne Guy Raffour.

Cette tension sur le pouvoir d’achat impose des arbitrages. L’étude note ainsi le nombre croissant de personnes prévoyant un budget vacances (76% en 2007 contre 68% en 2006), et qui s’y tiennent ou s’en rapprochent.

Les Français rationalisent leurs dépenses”, explique Guy Raffour, ce qui se traduit aussi par une baisse de la part des VDM ; 73% de ceux qui réservent de l'hébergement marchand le font désormais plus de 30 jours avant le départ.

L’étude souligne aussi la corrélation des "fractures numérique et sociétale". 71% de la population internaute part en vacances contre 43% des non-internautes.

Les internautes plus nombreux à se rendre à l'étranger

Les internautes partis sont plus nombreux à se rendre à l'étranger que les non-internautes partis, leurs niveaux d'études et leurs revenus sont largement supérieurs (2 816€ de revenus moyens contre 1 973€ pour les non-internautes partis). Ils sont également plus jeunes (39,1 ans contre 58,6 ans).

Résultat, le e-tourisme continue sa forte progression profitant du nombre toujours croissant d'internautes en France (début 2008, on en comptabilisait 30,4 millions de 15 ans et plus, soit 1,1 million de plus en une année).

Le nombre de Français ayant réservé en ligne une prestation liée au voyage s’est élevé à 7,8 millions l'an dernier, en très forte augmentation sur 2006 (+ 1,3 million) ; 36% des internautes partis ont achetés leurs prestations sur internet.

Le taux de transformation progresse également ; 58% de ceux qui ont préparé leurs vacances sur internet l’an dernier ont fini par réserver sur ce média (49% en 2005).

62% des internautes préparent leurs voyages en ligne

L’étude constate que la préparation des séjours sur internet se généralise : 62% des internautes partis se sont informés sur le web avant leurs départs l'an dernier.

Le nombre d’internautes ayant préparé leurs voyages sur internet progresse ainsi fortement, étant passé de 11,5 millions en 2005 à 13,4 millions en 2007. «Ce pourcentage devrait continuer à augmenter» prévoit Guy Raffour.

Une récente enquête réalisée auprès de quelque 800 agents de voyages montre bien la place désormais incontournable du Web dans la préparation des voyages : 83% de leurs clients se seraient pré-renseignés auparavant sur internet.

L’étude traduit d’autres différences entre internautes et non-internautes. Elle montre par exemple une infidélité au lieu de vacances plus marquée chez les premiers. La question de la fidélité à la marque devrait ainsi devenir plus cruciale encore, y compris sur le Web.

(*) Un CD-Rom présentant plusieurs études et les compte-rendus des interventions de la conférence sera disponible en juillet. Bon de commande sur le site www.raffour-interactif.fr

Lu 5648 fois

Notez


1.Posté par gilles le 12/06/2008 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
étude pleine d'enseignements,dommage que personne ne puisse nous donner le pourcentage des clients venus se renseigner en agence et fort de notre savoir sont allés finaliser sur le net !!!

2.Posté par CYRIL DESHURAUD CWT LIMOGES le 12/06/2008 10:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les chiffres c'est toujours bien, mais je voudrais que l'on nous dise quelle part de marché avons nous à ce jour, les agences traditionnelles face au net, et comment elle a évoluée depuis 5 années. Si le gateau grandit donc tous le monde en profite et tout va bien pour les agences traditionnelles, cependant si le gateau est le même donc notre part se réduit, et là il y a de l'eau dans la soute, quand elle sera encore plus pleine, nous coulerons, faut il dores et déjà mettre une bouteille à la mer, et une bouée par la même occasion?
Bonne journée à tous et à toutes

3.Posté par Jean DA LUZ le 12/06/2008 11:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour

Je ne voudrais pas parler à la place de Guy Raffour. C'est lui l'expert. Ce que je peux vous dire avec quasi certitude c'est que, globalement, le "gâteau" est resté le même et qu'il aurait même tendance à diminuer.
Il faut relativiser le problème par rapport aux producteurs, car leurs produits sont toujours vendus par les agences en ligne même si le dynamic packaging (DP) leur en pique une partie =;O))
En revanche, côté distribution, c'est plus complexe. Celle-ci devra, compte tenu des "83% de leurs clients qui s'informent en ligne", être de plus en plus compétitives dans tous les sens du terme : être informées, avoir des tarifs concurrentiels et par dessus tout être capables de faire aussi du DP et démontrer à leurs clients les avantages intrinsèques et la valeur ajoutée (conseil, proximité,convivialité...) de l'AGV.
Cordialement

4.Posté par Gonzalo le 12/06/2008 11:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est aussi l'occasion de modifier sa façon de travailler en agence traditionnelle pour être dans l'air du temps, les changements sont souvent bénéfiques à partir du moment ou on les acceptes.

Même les Agences et TO en ligne doivent constamment évoluer pour être en course, surtout sur le net.

5.Posté par Fred le 12/06/2008 12:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les gens évoluent, le tourisme evolue, le net evolue, mais les agences évoluent-elles? Trop habitués à bénéficier d'un marché de rente organisé par le SNAV, les agences ont du mal à réagir aux changements du marché. Si elles veulent survirvre, elles doivent apporter quelque chose au client qu'internet n'offre pas. Mon expérience en T.O. m'a permis de constater qu'un certain nombre d'agence touchait une commission de + de 10% sur le prix de vente en ne passant qu'un coup de fil, et ne faire que rapporter au client les infos transmises par le T.O....Pourquoi le client devrait-il payer un service qui n'est pas rendu?

6.Posté par Colette Viera Da SilvaPDG CROISITOUR le 12/06/2008 12:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la marche vers le net est en route depuis l'an 2000 , notre profession n'a pas réagi en adéquation avec le nouveau mode de consommation des internautes même si nous apportons une valeur ajoutée certaine,
la population des consommateurs de voyages sur le net va être exponentielle avec la " génération net " qui devient consommatrice de voyages ,
le gateau est le même et le taux de transformation en agence diminue chaque année , nos fournisseurs ( cies aériennes hoteliers et autres ...)ont changé leur modèle économique depuis 4 ans déjà ? et notre profession ....non ...... (sauf certains qui ont pris le virage du net à temps ...l
es nouvelles habitudes de consommation sont déjà prises....
la profession a t'elle raté le train du futur ???
la question est posée par les experts tout de même!

7.Posté par Christine Lecomte le 12/06/2008 21:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je suis convaincue que les acteurs du tourisme doivent apporter du contenu à leur site, ou par tout autre média, afin de multiplier les points de contact avec l'itnternaute voyageur, avant et après l'acte d'achat.
C'est d'ailleurs ce qu 'a bien exposé le Baromètre Opodo de 2008 établi avec le cabinet Raffour :
http://blog.opodo.fr/blogs/opodo/archive/2008/4/1/L%E2%80%99e-tourisme-poursuit-sa-percee-spectaculaire.aspx

D'ailleurs Opodo, Marmara et tout récemment GO Voyages ont lancé leur blog afin de toucher le voyageur à travers ce média totalement innovant par son contenu éditorial comme la fait aussi voyages-sncf.com par son Voyazine accessible dès la page d'accueil de son nouveau site ouvert en mai 2008.



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com