TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone

Les Pyrénées-Orientales, un pays catalan entre terre et mer



Doté d’une nature préservée propice aux activités en pleine nature et d’un littoral méditerranéen superbe, le département des Pyrénées-Orientales est une destination vacances de choix, hiver comme été. En raison de son riche patrimoine et de sa « catalanité », c’est aussi un département qui plaira aux amateurs de culture et d’histoire.


Rédigé par Saliha Hadj-Djilani le Mercredi 2 Juin 2021

Une multitude d’activités de pleine nature

© CRTL Occitanie
© CRTL Occitanie
Les Pyrénées-Orientales sont un département à la nature préservée qui compte 11 réserves naturelles, 5 espaces naturels protégés (10 % total du territoire français) et 3 parcs naturels régionaux. Cette nature splendide a permis l’installation de 8 domaines skiables et de 5 stations thermales.

Un littoral préservé

Quant au littoral, il concentre 10 stations balnéaires qui comptent 20 km de superbes criques rocheuses (Argelès-sur-Mer / Collioure /Port-Vendres / Banyuls-sur-Mer /Cerbère) et 40 km de longues plages de sable fin (Port-Barcarès / Torreilles / Sainte-Marie / Canet-en-Roussillon /Saint-Cyprien / Argelès-sur-Mer). Le littoral est également doté de deux réserves naturelles : la réserve marine Cerbère Banyuls et la réserve naturelle du Mas Larrieu, et de deux sites classés Natura 2000, à savoir, les étangs de Sales-Leucate et de Canet-Saint-Nazaire.

Les amateurs de sports nautiques ne seront pas en reste et pourront profiter de différents spots pour pratiquer le Kitesurf, le Skyfly, le Windsurf, grâce à la tramontane qui souffle dans la région. Pour une sortie plus tranquille, ils pourront aussi faire du stand-up paddle, du kayak, du ski nautique ou encore du wakeboard (Port Barcarès - Parc des Dosses). Et pourquoi pas se lancer dans une belle promenade en mer à la découverte du Parc Naturel Marin du Golfe du Lion ?

Des randonnées à pied ou à vélo

Les possibilités de balades ne manquent pas grâce aux sentiers du littoral. La balade sur le sentier qui va de la plage du Racou (Argelès-sur-Mer) à Banyuls-sur-Mer offre des points de vue à couper le souffle sur 24.4 km. Les amateurs de vélo/vtt adoreront pédaler sur l’EuroVélo 8, le long du littoral, de Port-Barcarès à Argelès-sur-Mer (40 km), ou sur la Voie Verte de l’Agly, de Port-Barcarès à Rivesaltes (15 km).

Par ailleurs, de grands itinéraires s’offrent à ceux qui veulent faire de la randonnée au long cours (GR10, GR 36, GRT83…Tour du Canigou, du Carlit, du Capcir…) et des refuges gardés sont à leur disposition autour du Canigou, en Capcir ou en Cerdagne.
Les Pyrénées Orientales regorgent d’itinéraires balisés sur la Côte Vermeille, les Albères et le Vallespir, le Canigou (Conflent/versant nord ; Sud Canigou), dans le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes (Haut-Conflent, Capcir et Cerdagne), les Corbières et le Fenouillèdes.

Le Massif du Canigou, Grand Site de France
Un massif unique, véritable géant de pierre qui culmine à 2784.66 m, gardien de la frontière entre le Sud et le Nord de la Catalogne et protecteur du passage entre deux mondes : la plaine et la montagne.
Le massif est une des extrémités de la chaîne des Pyrénées qui débouche sur la plaine du Roussillon, côté pays catalan français et la plaine de l’Empordà en Catalogne, terminant brusquement sa course vers la Méditerranée.
Visible de la mer, il en est devenu un des phares naturels.

Les Pyrénées catalanes
Le Parc Naturel Régional des Pyrénées Catalanes rassemble 7 réserves naturelles (Conat, Jujols, Py et Mantet, Nohèdes et Nyer, et la Vallée d’Eyne) et 6 sites naturels classés (le lac des Bouillouses, le massif du Carlit, le cirque des étangs des Camporells, le lac du Lanoux, les gorges de la Carança et le massif du Canigou).
Ne manquez pas de prendre le train jaune lors de votre visite des Pyrénées Catalanes ! Il relie sur 63 km Villefranche-de-Conflent à Latour de Carol. Avec sa couleur et son look si particulier, c’est vraiment devenu un symbole des Pyrénées catalanes.

Des stations de ski
Situé entre 1500 et 2700 m d’altitude, le domaine skiable des Neiges Catalanes qui s’étend du Haut-Conflent à la Cerdagne et au Capcir, compte 8 domaines. En quelques minutes, on peut changer de versant, changer de neige et découvrir des émotions de ski différentes en allant chercher le meilleur de la glisse dans chacune de ces stations (Cambre d’Aze, Font-Romeu Pyrénées 2000, Les Angles, Puyvalador Rieutort, Porté Puymorens, Formiguères, La Quillane, La Station Nordique du Capcir).

Des stations thermales
Les Pyrénées-Orientales possèdent 5 stations thermales : Amélie-les-Bains, Le Boulou, Prats-de-Mollo, La Preste, Molitg-les-Bains, Vernet-les-Bains. Elles sont fréquentées par 45 000 curistes par an. Le département est aussi doté de sources naturelles d’eau chaude (Bain de Saint-Thomas, Dorres, Llo).

Un territoire de culture et de patrimoine

Perpignan la catalane

Entre mer Méditerranée et montagne des Pyrénées, le soleil vous donne rendez-vous plus de 300 jours par an à Perpignan. Riche de son identité culturelle, de son patrimoine labellisé " Ville d'Art et d'Histoire " et " Patrimoine 20ème siècle ", Perpignan est une ville envoûtante.

Le Palais des Rois de Majorque est un des édifices majeurs de l’histoire catalane de Perpignan et le principal monument de Perpignan. Plus qu’un château du XIVe siècle, c’est un véritable palais qui fut construit à l’époque de la scission de la Catalogne. Au XIVe siècle, la Catalogne fut en effet scindée en deux et le royaume de Majorque fut créé ; sa capitale continentale devint Perpignan et on y construisit donc ce palais pour y accueillir les rois de Majorque.

Sa « catalanité » est également présente à travers différentes traditions qui subsistent aujourd’hui comme la Sardane (danse traditionnelle catalane), le grenat (pierre sacrée des Catalans) qu’on trouve dans de nombreuses bijouteries à Perpignan et les fêtes de San Jordi (patron de la Catalogne) le 23 avril et San Joan (saint patron de Perpignan) le 24 juin.

Au-delà de sa « catalanité », Perpignan est aussi une ville Art déco par excellence. Elle possède plusieurs quartiers intégralement « Années 30 » qui concentrent beaucoup d’édifices Art déco : les quartiers de la gare, Clémenceau, Jardin d’enfants, Mercader, Palais des Rois de Majorque, Saint-Jacques, Bas-Vernet...

Le Tourisme de mémoire

Plusieurs sites historiques des Pyrénées-Orientales traduisent les conflits majeurs de ces 80 dernières années : Guerre d’Espagne, Seconde Guerre Mondiale, Shoah, Guerre d’Algérie…

Le mémorial du Camp de Rivesaltes
Principal camp d’internement du Sud de la France en 1941 et 1942, pour les Tsiganes et des dizaines de milliers de personnes exclues, d’origines différentes ; « centre inter-régional de rassemblement des israélites » en 1942 (neuf convois organisés quittent le camp pour Auschwitz via Drancy), camp de transit pour les Républicains espagnols.
Une architecture unique, un monolithe (plus de 1000 m2) à la fois enfoui et surgi de la terre, la présence des baraques témoignant également avec force de cette histoire tragique.

La maternité suisse d’Elne
En décembre 1939, grâce à la persévérance d’Elisabeth Eidenbenz et de jeunes volontaires d’associations humanitaires, près de 600 enfants d’une dizaine de nationalités différentes y voient le jour, un millier de femmes et autant d’enfants y sont accueillis, après avoir été internés dans les camps d’Argelès, Saint-Cyprien et Rivesaltes, dans des conditions insoutenables.

Port Vendres, guerre d’Algérie
Différentes expositions racontent l’histoire de l’exode de 1962 suite à la guerre d’Algérie.

Le mémorial d’Argelès-sur-Mer
1936-39 - Guerre civile espagnole : près de 500 000 personnes franchissent la frontière des Pyrénées,
dans de terribles conditions. Un exode sans précédent… Des camps sont aménagés à la hâte. C’est la « Retirada ».

Un territoire d'artistes

Les Pyrénées-Orientales ont vu naître et su attirer les plus grandes célébrités comme Pau
Casals, Salvador Dali, Claude Simon, Prix Nobel de Littérature, Matisse et Derain à Collioure,
Aristide Maillol à Banyuls-sur-Mer... Un fabuleux héritage à découvrir dans les différents musées et sites culturels de la région.

Chemin du Fauvisme – Collioure
Partez à la découverte du chemin du fauvisme et revivez l'été 1905 où Matisse et Derain ont peint la majorité de leurs toiles. Le chemin du fauvisme a été créé à Collioure afin de faire découvrir ce qu'ont vécu ces peintres pendant cet été-là et pourquoi Collioure a été un déclencheur artistique assez exceptionnel pour ces peintres, donnant naissance au mouvement du Fauvisme. Le chemin du Fauvisme rassemble un ensemble de reproductions de ces 2 peintres, réparti dans toute la ville (il y en a 10 au total).

Musée d’Art Moderne – Céret
Ce musée est le fruit des séjours des plus grands artistes du 20ème siècle dans la ville et ses alentours : Picasso, Braque, Gris, Soutine, Chagall, Herbin, Matisse, Masson, Krémègne puis Miró, Tàpies, Viallat, Toni Grand, Bioulès...

Musée d’Art Rigaud – Perpignan
Des collections qui présentent un panorama de l’histoire de Perpignan du XVe au XXe siècle. Vous découvrirez des oeuvres de Rigaud pour la période baroque, Maillol pour l’époque moderne, mais aussi Pablo Picasso, Raoul Dufy, Jean Lurçat et bien d’autres …

Pour aller plus loin...

Les Experts de l’Occitanie : #Vendre les Pyrénées-Orientales


Top 10 du département et expert dédié

Inscription webinaire du 10/06

L'Occitanie à la carte

Lu 903 fois

Notez






QUARTIER LIBRE
vous offre

































TourMaG.com
  • Snapchat
  • Instagram
  • Twitter
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn
  • GooglePlay
  • appstore
  • TourMaG Travel Media Group
  • DMCmag
  • Brochures en ligne
  •  La Travel Tech
  • Welcome To The Travel
  • AirMaG
  • Futuroscopie
  • CruiseMaG
  • Voyages Responsables
  • #PartezEnOutreMer
  • Partez en France
  • MontagneMaG
  • TravelManagerMaG
  • Ditex
 
Site certifié ACPM, le tiers de confiance - la valeur des médias