TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

TourMaG.com - Destination Espagne


Une palette illimitée de loisirs nature en Espagne


En contrepoint des complexes balnéaires, il existe une Espagne Verte qui enthousiasme les amateurs de randonnées et les amoureux de paysages intacts et splendides. Des parcs naturels, de l’agrotourisme chaleureux, des activités nature tout à fait dans l’air du temps, le tout à peu de distance de l’hexagone, facile d’accès et totalement dépaysant.
Petite revue de quelques espaces-merveilles de la péninsule ibérique parmi beaucoup d’autres.



Une palette illimitée de loisirs nature en Espagne

SEULS DANS LA NATURE

Saviez-vous que la surface et le nombre de ses espaces classés par l’Unesco en réserves de biosphère mettent l’Espagne au deuxième rang mondial de cette catégorie ? De quoi offrir d’infinies possibilités d’immersion dans une nature aussi sauvage que diverse, moyenne montagne à perte de vue, forêts profondes et garrigues parfumées, points de vue vertigineux sur la mer ou l’océan…

Il existe en effet 15 parcs nationaux où souffle résolument l’esprit « flore et faune sauvage ». On peut y observer plus de 560 espèces avicoles, et aller à la chasse, safari photo bien sûr !, des Big Five de la péninsule : l’ours brun, le lynx, le loup, l’aigle impérial et le gypaète barbu. La plus grande concentration de ces animaux protégés se rencontre dans les monts Cantabriques, entre la province du León et les Asturies. Des agences spécialisées vous permettent de les observer dans leur milieu naturel, sans danger et sans compromettre leur survie.
Moins rare mais tout aussi impressionnant à l’époque de son fameux appel, est le cerf que l’on peut entendre, toujours sous la conduite de forestiers avertis, entre septembre et octobre, dans les monts de Tolède, en Castille et dans de nombreux parcs et réserves où ils se reproduisent sous surveillance.
Surveillance que ne relâchent pas non plus les amateurs de cétacés. C’est au large des caps atlantiques que migrent chaque années de vastes populations de baleines franches en compagnie d’une vingtaine d’autres cétacés, soigneusement comptés et référencés par les scientifiques du monde entier. Entre Gibraltar et les Baléares, on peut aussi observer, en début d’été, de nombreux passages d’épaulards, que tous les enfants connaissent sous le nom de Willy l’orque.

Les chemins de randonnée abondent à travers tout l’intérieur du pays, certains européens comme celui de Saint-Jacques, mondialement connu et fréquenté mais toujours aussi émouvant, ou le chemin du Cid qui traverse Castille, Aragon et la région de Valence. Mais beaucoup d’autres plus intimistes et buissonniers, à la portée des marcheurs du dimanche comme des presque escaladeurs. Toutes les provinces sont concernées et le site de l’Office du Tourisme vous en propose pas moins de 138.
Un petit clin d’œil au « Caminito del Rey », le petit chemin du Roi, qui vient de rouvrir au départ de Malaga et permet de découvrir l’Andalousie loin des routes trop fréquentées.

Petit clin d’œil aux amoureux du ciel, des sites « Starlight » sont désormais répertoriés en Espagne. On peut y admirer les étoiles dans un environnement avantageux, air limpide et pollution lumineuse électrique quasi absente. C’est l’Institut d’astrophysique des Canaries qui les a référencés.

RENDEZ-VOUS A LA FERME

L’agrotourisme est en constant développement en Espagne. De nombreuses provinces proposent aujourd’hui de belles expériences de vie rurale à partager avec les locaux.
Des itinéraires spécifiques ont été mis en place en Navarre, les « Agro-routes de Navarre », qui parcourent les Pyrénées via les pâturages, les élevages de moutons, les villages oubliés où perdure une économie traditionnelle et gourmande, autour du lait, des fromages, de l’huile ou de la truffe.
Tout comme au Pays Basque, dont les pentes qui surplombent la côte du golfe de Gascogne sont un terrain d’élection pour les brebis à l’origine de somptueux fromages comme l’Idiazabal, que l’on savoure avec le cidre naturel préparé ici par les bergers depuis toujours.
Cidre qui est également une spécialité des Asturies, à découvrir au fil de la « Route de la pomme », semée d’étapes artisanales, la province étant réputée pour ses ateliers de tourneurs sur bois, de bijoutiers ou d’artisans du cuir…
Les visiteurs de Saint-Jacques de Compostelle peuvent découvrir une autre facette de la Galice, également royaume de pêcheurs, en participant à des journées de pêche à pied ou en montant à bord d’un chalutier. Pouces-pieds et ormeaux sont ici des trésors naturels encore abondants et que l’on déguste dans tous les restaurants de la côte.

En s’immergeant dans la vie rurale, le visiteur n’a que l’embarras du choix des activités, souvent idéales pour un moment de partage familial : soins aux animaux, poules, ânes, chevaux ou moutons, entretien du potager et préparation des légumes selon les recettes du lieu, production de vin, de cidre, de confitures, de conserves. Par ailleurs, ces régions sont toujours riches en fêtes associées à la nature et à ses travaux. Idéal pour les séjours avec enfants.
Des adresses espagnoles sont disponibles sur les sites de « Vacances à la Ferme – Accueil Paysan ».
Mais vous pouvez également conseiller les campings à la ferme, les auberges rurales, les villas ou chambres d’hôtes à la campagne, ou les habitats traditionnels réhabilités, comme les manoirs de Galice, les mas de Catalogne, les fermes de Navarre ou même un village « abandonné » en Estrémadure.

A BICYCLETTE... OU A CHEVAL

Cyclotourisme, VTT ou cheval, le voyageur « en selle » dispose ici de milliers de kilomètres de sentiers aménagés. Le climat privilégié sur une longue période de l’année, la tranquillité des villages de l’arrière-pays, la multiplicité des hébergements aux étapes, tout confort et tous budgets, sont une garantie de bonheur pour les randonneurs.

D’anciennes voies ferrées ont été reconverties en sentiers pour cyclotouristes, à découvrir sur le site des « Voies Vertes ». De nombreux autres chemins sillonnent le territoire, bien signalisés et faciles à suivre, avec ou sans GPS.

Les VTTistes plus aventureux pourront s’écarter des voies trop larges et suivre leurs propres balisages. Des Grandes traversées ont été récemment homologuées, et notamment la « Transandalus » (2000km en Andalousie), la « Transpirenaica », ou pourquoi pas les pistes de lave des îles Canaries.
Il existe aussi des BikeParks, ensemble de pistes, naturelles ou artificielles, de difficultés diverses, qu’on trouve principalement dans les stations de ski en période estivale, ou aux abords des réserves et des parcs. On y vient avec son propre VTT ou on peut le louer sur place.

Les passionnés d’équitation ne sont pas oubliés. En selle ou en attelage, débutants et confirmés peuvent aller d’auberges en relais équestres, au fil d’itinéraires de quelques heures ou quelques jours. La destination phare en est l’Andalousie, terre natale du cheval du même nom qui permet de découvrir la Sierra Nevada d’une manière exceptionnelle. Il est impossible à un cavalier passionné de faire l’impasse sur Jerez de la Frontera, où se déroule chaque année la « Feria » du cheval.
Mais il existe aussi des itinéraires dans les monts Cantabriques en lisière du Pays basque, dans le delta de l’Ebre au milieu des rizières et des oiseaux, dans les Pyrénées à la suite des troupeaux en transhumance, aux Baléares avec un parcours spécial en surplomb de Minorque, ou à travers la Sierra de Gredos, sans doute un des plus magnifiques paysages de montagne en plein cœur du pays, à cheval sur quatre provinces et cinq vallées étonnantes de beauté.

SUR ET SOUS L’EAU

Les plaisirs balnéaires ont fait la réputation touristique de l’Espagne depuis les premiers jours. Ils sont légion et bénéficient de longues années d’expertise : voile, planche, surf, kite surf aujourd’hui… Chaque station dispose de sa palette de propositions, souvent disponibles à l’année et détaillées sur les sites des OT.

Moins connus peut-être sont les sites espagnols de plongée bouteille. Il existe pourtant pas moins de dix réserves marines propices à la pratique de ce sport, sans devoir faire dix heures d’avion pour rejoindre les tropiques. Côté Méditerranée, elles sont face à la côte andalouse, au large de la Murcie ou de la province de Castellón, en face d’Alicante ou de Tarragone, aux Baléares, aux Canaries.
D’autres sites non référencés en réserves nationales sont aussi très fréquentés par les plongeurs, en Catalogne, ou, du côté atlantique, en Galice dans le parc des Îles atlantiques.

Une autre activité originale vous mettra en harmonie avec le sport, la détente et la nature, c’est le canoé-kayak. Il se pratique en mer ou en rivière, sur le littoral ou sur des lacs de l’intérieur, en eaux vives pour les habitués, en surfaces plus calmes pour les débutants. Le rafting se pratique en Galice sur la rivière Ulla, à Guadalajara sur l’amont du Tage ou, au nord, sur le cours supérieur de l’Ebre. Plus tranquilles, le fleuve Gallego en Aragon, ou la Bidassoa en Navarre.
La descente du Sella, le premier samedi d’août, rassemble chaque année des canoéistes du monde entier.

A L’AVENTURE

Véhicules tout-terrain, rafting, canyoning, montgolfière, vol à voile, on peut s’amuser tout en découvrant des paysages insoupçonnés.
Des prestataires qualifiés en matière de tout terrain ont été référencés sur tout le territoire espagnol pour vous garantir la sécurité de ces multi-aventures. C’est souvent un excellent moyen de parcourir les parcs nationaux quand vous n’êtes pas affaire à des randonneurs.

Les aérostiers, toujours patients et à l’affût des bonnes pressions, survolent majestueusement, et en silence, la Castille-León, la Catalogne, l’Andalousie ou la Costa Brava.

Les fondus des « eaux blanches » ne jurent que par deux torrents pyrénéens, le Noguera Pallaresa et le Noguera Ribagorzana (province de Lérida), mais de nombreuses autres portions de rivières sont accessibles aux moins aguerris, en Galice, en Cantabrie, en Asturies et dans presque tout l’arrière-pays montagneux.

La mode étant de se transformer soi-même en véhicule hydraulique, le canyoning est praticable dès la fonte des neiges printanières dans une infinité de torrents, Huesca, Aragon, les Pyrénées en général et les parcs du centre et du sud.

Autant d’expériences à décliner en thématiques complètes ou en flash au court d’un itinéraire ou séjour plus classique, selon les goûts et les envies.

Rédigé par La Rédaction le Vendredi 22 Mai 2015
Lu 1072 fois

Notez

Dans la même rubrique :
< >


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure











TourMaG.com  

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages, DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies et TourMaGEVENTS.com, l'agenda des événements du tourisme.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com