TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Cuba va devenir plus rare et encore plus chère

potentiel de 2 millions de visiteurs américains d’origine cubaine


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Mardi 14 Avril 2009

Avec une infrastructure hôtelière de 42 000 chambres pour un potentiel nouveau de deux millions de visiteurs américains d’origine cubaine, l’île de Fidel Castro devrait connaître une embellie touristique sans précédent. Et les tarifs hôteliers aussi.



Place centrale de Trinidad
Place centrale de Trinidad
Après cinquante ans d’embargo, une nouvelle donne en provenance des Etats-Unis va modifier en profondeur l’avenir touristique de la destination Cuba.

Les Américains d'origine cubaine avait vu l’administration Bush durcir les conditions de visite aux familles restées sur place avec un seul vioyage limité dans le temps et autorisé une fois tous les trois ans.
Le président Barack Obama vient d’annoncer un assouplissement important ces conditions.

Dorénavant, les Americano-Cbains pourront retourner dans leur pays d'origine aussi souvent et pour aussi longtemps qu’ils le désirent.

Cette mesure, parmi d’autres, va modifier profondément l’industrie touristique cubaine qui, jusqu’à présent, comptait principalement sur la clientèle canadienne et européenne pour remplir ses hôtels.

2 millions d’Américains d’origine cubaine

Or, les 42 000 chambres qui composent l’infrastructure hôtelière ne suffiront pas à répondre à la nouvelle demande en provenance des Etats-Unis. L’ouverture américaine vers Cuba concerne deux millions d’Américains d’origine cubaine qui n’obtenaient jusqu’à présent des autorisations de visite qu’au compte-goutte.

Avec l'embargo, seules les compagnies charter américaines étaient autorisées à opérer des vols directs. Il n’y en avait que sept par semaine au départ de Miami, la ville la plus "cubaine" d'Amérique. D’ores et déjà, ces compagnies charter se disent prêtes à augmenter leur offre non seulement à Miami mais également New York et Los Angeles.

On peut imaginer l’envie et la curiosité de ces populations privées aussi longtemps de visites à leurs familles et à leur pays d'origine ... et, se réjouir pour elles de cette nouvelle ouverture. Mais alors, dans ces conditions, quel espace restera-t-il pour les touristes européens ?

On peut s’attendre à une hausse sensible des tarifs hôteliers

Par ailleurs les estimations officielles font état de quelque 50 000 vacanciers américains plus classiques qui passaient via les compagnies régulières du Mexique et du Canada pour se rendre à Cuba. On peut imaginer qu'ils seront désormais encore plus nombreux à vouloir découvrir l'île si longtemps interdite...

En France, la destination, confrontée à la concurrence de la République dominicaine était déjà en perte de vitesse.

« Cela fait des mois que je demande aux autorités cubaines de faire un effort sur les frais de visa pour redonner du dynamisme à la destination », expliquait il y a quelques jours Laurent Magnin, le président de XL Airways qui a décidé d’abandonner la desserte de Varadero.

Désormais, on peut s’attendre à une augmentation sensible des tarifs hôteliers du fait de la demande américaine. Il va falloir jouer des coudes pour mériter Cuba.

Lu 2549 fois

Notez


1.Posté par marc le 16/04/2009 20:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Votre déduction est fausse. La loi qu'Obama vient de rétablir existait avant que Bush fils l'abroge en 2004 et il n'y avait pas un afflux de visiteurs à Cuba des USA pour autant.

La diaspora florido-cubaine - de classe moiins que moyenne en partant - ne logeait pas et ne logera pas dans des hôtels à 100 dollars la nuit quand ils peuvent faire la meme chose dans leur famille pour zéro dollar la nuit.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com