TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Jordanie : les ventes de packages tous pays confondus se sont écroulées de 42%

la destination veut faire revenir les charters français


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Dimanche 10 Juin 2012

Boudée par les visiteurs comme par les voyagistes, la Jordanie tente de convaincre les professionnels de lui faire à nouveau confiance. En effet, le pays n'a pas souffert des bouleversements politiques du Printemps Arabe et continue d'attirer les investissements étrangers. Il ne reste plus qu'à retrouver la cote auprès des voyageurs.



La Jordanie avait invité des professionnels français pour assister à une conférence internationale sur le tourisme organisée au centre de convention King Hussein bin Talal.  Logés au tout nouvel hôtel Winter Valley Warwick, ils ont pu profiter d'une superbe vue sur la Mer Morte et découvrir la cité perdue de Pétra.DR - LAC
La Jordanie avait invité des professionnels français pour assister à une conférence internationale sur le tourisme organisée au centre de convention King Hussein bin Talal. Logés au tout nouvel hôtel Winter Valley Warwick, ils ont pu profiter d'une superbe vue sur la Mer Morte et découvrir la cité perdue de Pétra.DR - LAC
La Jordanie traverse une période difficile. L'instabilité politique de ses voisins fait fuir les touristes, qui ne prennent pas la peine de différencier la situation du Royaume Hachémite avec celle de la Syrie, d'Israël ou de l’Égypte.

Après une année 2010 qui avait battu tous les records de fréquentation (85 297 Français), seuls 51 702 visiteurs ont découvert le pays l'année dernière, soit une chute de 39,4%.

Si 2012 s'annonce sous de meilleurs auspices, la reprise reste lente avec 19 667 Français sur les quatre premiers mois de l'année.

Un chiffre en baisse de 32,5% par rapport à la même période en 2011. Le pays espère tout de même attirer 60 000 touristes cette année.

Pour inciter les Français à revenir, la Jordanie veut convaincre les professionnels de reprogrammer des vols charters.

Il y a encore deux ans, cinq TO avaient pris des engagements sur la destination : Plein Vent, Visit Europe, DjosAir, Top of Travel et la Française des Circuits. Si aucun d'entre eux n'avait pris le risque de s'engager l'an passé, certains semblent prêts à revenir dès l'automne prochain.

Notons également que les combinés Syrie - Jordanie, qui représentaient près de 15% de la clientèle française, sont aujourd'hui arrêtés.

Conséquences, les ventes de packages tous pays confondus se sont écroulées de 42% l'an passé, tandis que les individuels sont en hausse de 26%.

Les investissements continuent d'affluer

Si les voyageurs restent craintifs, les investisseurs eux continuent d'affluer.

Sur les rivages de la Mer Morte, l'enseigne Warwick vient d'inaugurer un nouvel hôtel à quelques centaines de mètres de la frontière israélienne.

Un peu plus au sud, les 420 chambres de l'hôtel Crowne Plaza Dead Sea Resort & Spa seront bientôt prêtes à recevoir les clients.

Enfin Hilton poursuit son développement dans la région avec la prochaine ouverture d'un Hilton Resort & Spa.

La Mer Morte souhaite également investir pour diversifier ses produits avec de nouvelles activités. Elle compte aussi construire une corniche le long de son rivage afin d'aménager une promenade touristique.

Dans la région d'Aqaba, le roi Abdallah II vient de poser la première pierre du nouveau port, qui va être déplacé à la frontière saoudienne, afin de laisser plus de place aux activités de loisirs.

Les anciennes installations vont être reconverties en zone touristique, avec hôtels et port de plaisance. Le tout pour un investissement de 10 milliards d'euros.

Au total, près de 4000 chambres d'hôtels seront construites d'ici 2018. Elles viendront s'ajouter aux 4000 déjà existantes.

Promouvoir les marchés de niche grâce au numérique

Autre axe de travail pour la destination : les marchés de niche.

"Nous étudions attentivement les tendances actuelles afin d'être proactif envers les TO et leur proposer des produits répondant parfaitement aux attentes de leurs clients" explique Munir Nassar, le président de l'association jordanienne des tour-opérateurs.

Douze segments ont été identifiés, du tourisme culturel, au voyage d'affaires, en passant par l'aventure et l'écotourisme. Ce dernier marché semble être particulièrement prometteur. Il concernerait d'après l'OMT 25% des voyageurs mondiaux en 2012.

Pour faire connaître ces nouveaux produits, la Jordanie mise tout sur le numérique. " Les réseaux sociaux et le web marketing sont le meilleur moyen de promouvoir notre pays" estime Abed Al Razzaq Arabiyat, le directeur du bureau du tourisme jordanien.

Deux millions de visiteurs ont déjà surfé sur le site internet de l'OT, qui proposera bientôt, seulement dans sa version anglaise, des packages dynamiques. La page Facebook en Français sera également relancée.

Mais les agences de voyage ne seront pas délaissées pour autant. L'office de tourisme prévoit une série d'opérations en partenariat avec les réseaux, les tour-opérateurs et les compagnies aériennes.

Tous ces projets prouvent bien que le pays a confiance en l'avenir.

D'ailleurs, ce n'est pas la première crise qu'il traverse et le du tourisme a toujours réussi à renaître de ses cendres. Rappelons que le secteur pèse 13% du PIB et emploie un Jordanien sur six.


Lu 1381 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com