TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Chine demande un meilleur encadrement des groupes

Trop de défections dans les rangs.


Rédigé par La Rédaction (HD) - redaction@tourmag.com le Mardi 20 Septembre 2005

Lors du second forum sino-européen qui se tenait à Lausanne, les officiels chinois, s'ils ne sont pas départis de leur sourire pour mettre en garde les européens et leur demander , un meilleur "encadrement" des groupes pour éviter les «non retour» dans les futures destinations européenne autorisées. Car il y a un problème : sur toute l'Europe, environ 4800 d'entre eux ne sont pas rentrés dans leur pays. Un passage à l'ouest qui nous ramène au bon vieux temps du rideau de fer.



Concrètement, cela signifie que l'Europe devra à l'avenir mieux surveiller les groupes de Chinois, comme le font l'Australie et le Japon où l'enregistrement et la surveillance.
Concrètement, cela signifie que l'Europe devra à l'avenir mieux surveiller les groupes de Chinois, comme le font l'Australie et le Japon où l'enregistrement et la surveillance.
La raison de cette mise en garde ? Ce que les responsables chinois appellent par doux euphémisme le phénomène «du non-retour» cache une réalité plus crue : les défections.

Profitant de voyages touristiques en Europe, des Chinois profite de cette occasion pour passer à l'ouest et ne rentrent pas chez eux. Une pratique qui avait cours notamment chez les sportifs où les artistes de l'ancien bloc de l'Est dans les années 1960 et 1970.

Selon des sources chinoises (qui ne sont pas précisément vérifiables auprès de l'Union) ce sont 4 800 ressortissants chinois qui ont choisi de rester en Europe.

Certains ont même choisi la Suisse, «trois, quatre, certainement moins d'une dizaine» assure Dominique Boillat, porte-parole de l'Office fédéral des migrations. Qui ajoute: «Ces personnes se sont probablement empressées de regagner les grandes capitales européennes qui abritent d'importantes communautés chinoises et les accueillent dans, et via, un réseau.»

Des mesures à prendre et vite

Mais, 4 800, «c'est trop, beaucoup trop. C'est inadmissible», martèle Wu Jingyuan, directeur général de Trade and Travel in Europe, influent magazine touristique chinois basé à Francfort. «Vous (Européens, ndlr) devez prendre des mesures !»

«Comme l'Australie et le Japon, premiers pays à bénéficier du statut de destinations privilégiées (ADS, pour Approval Destination Status) par les autorités chinoises, l'Europe doit impérativement prendre des mesures pour contenir ce phénomène du «non-retour», indique Wang Suqi, consultant en tourisme et directeur général de China International Travel Services.

Concrètement, cela signifie que l'Europe devra à l'avenir mieux surveiller les groupes de Chinois, comme le font l'Australie et le Japon où l'enregistrement et la surveillance
« rapprochée » des groupes sont aujourd'hui en vigueur.

L'Union européenne en est consciente. Elle y travaille par le biais des traditionnelles négociations bilatérales (UE-Chine) dont le 8e sommet s'est terminé le 5 septembre à Pékin.


Lu 1622 fois
Notez


1.Posté par egizia le 23/09/2005 10:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Hallucinant!

Les Chinois demandent aux Européens d' "encadrer" leurs touristes! Savent-ils que nous sommes un pays démocratique et que nous n'avons pas de police politique ici?
C'est à la Chine de prendre des mesures de démocratisation pour éviter que ses ressortissants n'aient envie de fuir la dictature politique et économique qui règne dans leur pays!

Pour ma part je refuse toute surveillance rapprochée de qui que ce soit d'adulte. Je préfère perdre des clients plutôt que de me rendre complice d'une des dernières dictatures communistes au monde!!!


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com