TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le Carnaval de Nice en quête d’un public et d’un renouveau


Rédigé par Louis Salvaret le Mardi 12 Février 2008

Pour sa 124e édition, le Carnaval de Nice (16 février au 2 mars) adopte le thème « Roi des Ratapignatas, Raminagrobis et autres ramassis de Rats masqués ». La Ratapignata est une chauve-souris dans le bestiaire niçois, elle est le symbole inversé de l’aigle héraldique niçois, exprimant la face cachée de l’identité du comté.



Pour l’office de tourisme de Nice le carnaval c’est d’abord une grosse machine et surtout un investissement financier (5 M€) dont il escompte au moins 35 M€ de retombées dans l’économie locale (hôtels, restaurants, transports, commerce…)

En 2007, le carnaval dont le thème était « Roi de la très grande mêlée » avait vendu 113.500 billets pour un chiffre d’affaires de 1,35 M€ (en baisse par rapport aux recettes de 2006 : 1,5 M€). Durant trois semaines l’office de tourisme évalue à 500.000 le nombre de visiteurs pour une journée ou davantage.

400 professionnels du tourisme sont invités

Mais plus que la fréquentation, c’est l’impact médiatique de l’évènement qui procure pour l’image de la destination niçoise les plus fortes retombées. Près de 190 médias (presse écrite et audiovisuelle) réalisent des reportages.

Et environ 400 professionnels du tourisme sont invités à Nice. Reste que la manifestation s’érode malgré une tentative de renouvellement au cours des dernières années menées par le metteur en scène Gad Weil. La fête est de moins populaire et devient un spectacle pour touriste qui dénature la tradition du carnaval tel qu’on peut la vivre dans certaines contrées allemandes ou suisses.

La fête est de moins populaire

Nul doute que la future municipalité devra se pencher à nouveau sur la refonte de la manifestation dont le concept n’est peut-être plus adapté à la demande du public. Ainsi les troupes de théâtre de rue invitées donnent souvent un coup de vieux à la créativité des grosses têtes et chars de cartons pâtes.

C’est d’ailleurs d’une rupture avec les carnavals du passé qu’est née la manifestation niçoise à la fin du 19 e siècle avec sa codification actuelle (chars et grosses têtes). Une deuxième révolution est peut-être nécessaire pour apporter un souffle nouveau à la manifestation.

Lu 2309 fois

Notez


1.Posté par paul le 14/02/2008 08:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je ne pense pas qu'il y ait eu un renouvellement de l'image du Carnaval.
Il y a eu sous l'instigation de la Mairie dirigée par M;Peyrat une volonté de démolir le Carnaval ou de le paupériser ce qui reviens au même.
Il est clair quae dans les brochures des TO Italiens (nos voisins) le Carnaval voire même la ville de Nice ont disparu.
Que fera Estrosi s'il est élu, mystère du choix de l'adjoint au tourisme??????????????????
Un Carnaval n'est pas une fête statique mais il faut que la population participe comme à Venise ou à Rio et non pas ce défilé de poupées gonflables ridicules sans thème ni volonté de stigmatiser la Mairie et les édiles comme cela doit être au niveau d'un Carnaval bien conduit
a suivre..........peut être
jean pierre figueira
0612969535

2.Posté par Jousepina le 17/02/2008 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est sur qu'avec Barthe à la culture, l'inventeur (?) de la cocotte en papier, on ne risquait pas le délire....
Le réaménagement de l'Avenue et de Masséna ont obligé de tourner la page.
La Promenade n'est pas idéale pour cette manifestation, en privilégiant les places assises au détriment de ce qui faisait la fête populaire.
Il reste à recréer un lieu de fête à Nice : et les projets d'aménagement de Nice Est, avec le Pailloun, et la suppression de la prison, des abattoirs, devrait amener des surprises de taille pour un renouveau du Carnaval populaire et la création d'un chaudron d'illuminations et d'un espace pour le festif...
J'ai vu à ce sujet le projet de la continuité des aménagements de Nice : celui qui me semble le plus proche des attentes des niçois, et de la promotion touristique c'est l'homme qui a déjà prouvé ce qu'il sait faire : Peyrat a une vision d'avenir pour Nice, et c'est pas du vent...
Baïetta
Jousèpina

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com