TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le Futuroscope croit en l'avenir

1 à 1,5 millions de visiteurs attendus


Rédigé par La Rédaction - redaction@tourmag.com le Vendredi 6 Mai 2005

Le Futuroscope, parc de loisirs situé près de Poitiers (Vienne), qui vient d'accueillir son 30 millionième visiteur, confirme son redressement pour renforcer son rôle de locomotive économique de tout un département.



Le Parc ouvert en 1987 par René Monory, alors président du Conseil général de la Vienne, après des fréquentations régulièrement en baisse ces dernières années, a enregistré 1.355.000 visiteurs en 2004, soit 200.000 de plus qu'en 2003 ce qui représente une augmentation de 17%.

"Et quand le Futuroscope va bien, tout le site se porte bien. Car à côté du parc ludique, nous avons un espace d'activités économiques (entreprises, hôtels, palais des congrès) et de formation (universités) qui emploie 7.000 personnes", explique Alain Fouché, président (UMP) du Conseil général qui possède 60% des parts de la société d'économie mixte locale (SEML) gérante du Futuroscope.

Le Conseil régional de Poitou-Charentes possède 20% des parts

Plus de 160 entreprises sont installées sur le site. Un parc hôtelier propose 1.900 chambres et 2.200 étudiants évoluent chaque jour sur la technopole du Futuroscope, selon le Conseil général.

"Avec les activités annexes, on atteint le chiffre de 10.000 emplois sur le département. Tout ce qui se passe avec et autour du Futuroscope a permis l'injection de 500 millions d'euros de crédits et de devises dans l'ensemble du commerce départemental. C'est énorme", précise M. Fouché.

"Investir" pour préparer l'avenir

"Le Parc a un rôle essentiel dans l'activité économique du département et sur son image. C'est d'ailleurs pour cela que nous avons décidé de le reprendre au groupe Amaury à qui nous l'avions vendu deux ans plus tôt. Dans ce laps de temps le Parc avait perdu 1,2 million de visiteurs", ajoute-t-il.

Le Futuroscope qui emploie 600 personnes, dont 400 à durée indéterminée, a mis un peu de temps avant de redresser la barre dans une situation économique difficile pour ce secteur d'activités.

"Nous sommes repartis avec une idée directrice: faire plaisir aux familles qui représentent deux tiers de la fréquentation et faire en sorte qu'elles reviennent en leur proposant de nouvelles attractions. Il faut renouveler: quand on ne change pas, on meurt dans ce métier", insiste Dominique Hummel, président du directoire de SEML.

Equilibre espéré pour 2006

Si la recette est bonne, elle a un coût. "Il faut investir 10% du chiffre d'affaires, soit 6 millions d'euros par an pour renouveler 20% de l'offre et faire en sorte ainsi que 60% des visiteurs reviennent", explique le président du directoire.

Le prochain objectif du Futuroscope est d'atteindre le point d'équilibre en 2006. "Pour y arriver, il nous faut entre 1,5 et 1,55 million de visiteurs. Aucune société d'économie mixte gérante d'un parc de loisirs en France n'est arrivée à équilibrer son budget. J'ai bon espoir d'y parvenir et même de le frôler cette année", a conclu M. Hummel.

Lu 966 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com