TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Les ports de Corse débloqués...

...mais jusqu'à mardi seulement


Rédigé par La Rédaction (HD) - redaction@tourmag.com le Dimanche 2 Octobre 2005

Le Syndicat des travailleurs corses a décidé dimanche de débloquer tous les ports de Corse jusqu'à mardi, ce qui permettra aux derniers touristes en attente de quitter l'île, même si le conflit autour de la privatisation de la SNCM perdure.



Depuis samedi, le port d'Ajaccio avait recommencé à fonctionner après une intervention des forces de l'ordre.
Depuis samedi, le port d'Ajaccio avait recommencé à fonctionner après une intervention des forces de l'ordre.
Pour Alain Mosconi, le secrétaire national du STC-marins, débloquer les ports de Corse correspondait à "une mesure de responsabilité. Nous ne sommes pas des jusqu'aux-boutistes et nous sommes conscients de la situation dégradée", a-t-il déclaré.

Depuis samedi, le port d'Ajaccio avait recommencé à fonctionner après une intervention des forces de l'ordre.

Plus de 5.000 passagers bloqués en Corse sont déjà rentrés sur le continent grâce à des rotations de navires des compagnies Corsica Ferries et CMN depuis Ajaccio. 6.500 autres devaient suivre dimanche depuis Ajaccio grâce à six rotations de navires.

Alertes à la bombe

Les mouvements reprendront également dès dimanche après-midi depuis Bastia où quelques milliers de touristes, français et étrangers, sont en souffrance, a indiqué la préfecture de Haute-Corse dans un communiqué.

Les navires au départ d'Ajaccio seront contrôlés au préalable par des démineurs "pour éviter des mauvaises surprises et rassurer les passagers", a indiqué le préfet de Corse, Pierre-René Lemas, à la suite d'une alerte à la bombe anonyme lancée samedi contre tous les navires au départ de l'île.

La préfecture n'a pas encore indiqué si cette mesure s'appliquera aux navires partant des autres ports, débloqués après l'annonce du préfet.

SNCM : Breton et Perben rencontrent les partenaires sociaux lundi

Le ministre de l'Economie, Thierry Breton, et le ministre des Transports, Dominique Perben, se rendront lundi à Marseille pour "rencontrer à nouveau les partenaires sociaux", sur le conflit à la SNCM, a annoncé dimanche le service de presse de Matignon.

"La logique du dépôt de bilan est en cours" depuis le 30 août, a déclaré M. Breton. Il a ajouté que "tous les recours disponibles ont été épuisés" pour sauver la SNCM, dont la privatisation est au coeur d'un dur conflit social dans le sud-est de la France.

"Nous sommes engagés dans une course-poursuite. D'un côté, il y a le mouvement qui nous emmène vers le dépôt de bilan de l'entreprise et (...) de l'autre, il y a la possibilité de mettre en place un vrai plan de reprise des activités, de développement de cette entreprise", a estimé de son côté M. Perben.

Un conseil d'administration est prévu le 10 octobre à la Société nationale Corse-Méditerranée (SNCM), selon une source proche du dossier.

Ce conseil d'administration vise à statuer sur un éventuel dépôt de bilan en cas de rejet du plan.

Les syndicats réclament que l'Etat français reste majoritaire dans le capital de la SNCM et poursuivent leur grève entamée il y a deux semaines, bloquant les navires SNCM à quai à Marseille.

Le plan proposé par le gouvernement prévoit que l'Etat conserve 25% des parts de la SNCM, 5% allant aux salariés et le reste à deux repreneurs privés qui comptent supprimer 400 postes sur 2.400.

"Ce que veut le gouvernement, c'est sauver l'emploi de ces 2.400 personnes, de ces 2.400 familles", a dit M. Perben, précisant que le plan social consisterait "en quelques mesures d'âge qui concernent 300 à 400 personnes".

Lu 1205 fois
Notez


1.Posté par LAUPIES Frédéric le 03/10/2005 11:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
SNCM : DEVOIR D'INFORMATION !

L’Etat annonce un repreneur de la SNCM pour 35 millions € pour un actif de 600 millions € et des pertes chiffrées estimées à 25 millions d’euros pour l’exercice 2005.

L'Etat a communiqué des chiffres d’un déficit de 60 millions € pour 2005 qui a déstabilisé le fonctionnement de la société au début de la saison estivale et a nui à sa saison.
Le chiffre du déficit 2005 (25 millions €) annoncé ces derniers jours lorsqu'il est analysé est un véritable mensonge ! Celui-ci tient compte d’une indemnisation pour licenciement économique d’environ 1000 personnes, la provision à hauteur de 25% pour l’acquisition d’un nouveau bateau, et surtout, les 8 millions que leur doit l’Etat dans le cadre du NIM (sécurité sociale) ! La perte est en réalité évaluée à 10 millions d’euros.

Or, la grande difficulté de la SNCM aujourd’hui est sa trésorerie, d’autant que son activité est saisonnière, aucune banque ne veut lui accorder de crédit malgré ses biens.

Notons, que l’affaire de la « Corsification » des emplois accordée par le PDG et validée par le gouvernement Raffarin au dépens de la stricte liberté d’accès à l’emploi( pour ne dire que ça) a provoqué deux grèves l’une en Corse et l’autre sur le continent.

En second lieu, la concurrence ! L’opacité de leur concurrent « Corsica Ferries ». Cette société qui vit sur les côtes françaises uniquement à la saison estivale fait un véritable dumping sur les prix : des promotions à 1€ le passager et 5€ le passage est strictement suicidaire et déloyal, d’autant qu’un bateau consomme 1500 litres l’heure ! Leur ligne sur la Corse est déficitaire. Par ailleurs, cette société est aidée par le gouvernement italien et les charges sociales sont plus faibles. Dans ces conditions, la SNCM ne peut pas être concurrentielle et c’est le modèle social français qui est attaqué !


LAUPIES Frédéric / UGATEL VOYAGES

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com