TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Maroc : les professionnels locaux redoutent une guerre des prix


Rédigé par La Rédaction - redaction@tourmag.com le Dimanche 20 Février 2005

Pour les professionnels du tourisme (hôteliers et voyagistes) la saison 2004/2005 s’annonce plutôt prometteuse, avec cependant des nuances selon les régions. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par la Fédération nationale du Tourisme et confiée au cabinet d’études LMS Marketing.



D’après les résultats de cette enquête, les deux tiers des voyagistes et hôteliers se prononcent globalement optimistes quant à l'affluence des touristes lors de la saison en cours. A Fès et à Agadir, les professionnels sont plus optimistes, contrairement à Ouarzazate où ils le sont moins.

Les résultas de ce sondage, ayant touché un échantillon de 106 acteurs dans les principales destinations touristiques (Casablanca, Rabat, Marrakech, Tanger, Fès, Agadir et Ouarzazate), relèvent par ailleurs une évaluation plutôt mitigée quant à l’état d’avancement du contrat-programme du secteur du tourisme.

En effet, 42 % des sondés estiment qu’il avance bien. « Il faut toutefois souligner des nuances selon les destinations : les professionnels dans les régions de Ouarzazate et de Rabat demeurent sceptiques, en comparaison avec les acteurs installés à Casablanca et à Tanger qui sont plutôt optimistes», explique Younes Marhraoui, directeur des études au sein du cabinet LMS.

« L’optimisme affiché par les professionnels dans les viles de Casablanca et de Tanger pourrait s’expliquer par le volume des projets d’investissement en cours dans ces régions », temporise M. Az-eddine Skali, président de la commission marketing et communication à la FNT.

Echantillon de 106 acteurs dans les principales destinations touristiques

A une question sur les marchés qu'il faudra approcher et qui offrent un gisement de croissance pour le tourisme national, les opérateurs sondés répondent que leur attention reste portée sur les marchés traditionnels tout en n'écartant pas de vue les marchés anglo-saxon et asiatique qui sont à fort potentiel.

Dans un autre registre, les professionnels voient d’un mauvais œil la baisse des prix sur la destination Maroc. 67 % estiment qu’il s’agit d’un facteur de fragilisation du produit Maroc sur le moyen terme. « Le tourisme marocain est un produit de luxe et il faudrait qu’il le restera » commente Az-eddine Skali.

Enfin, concernant le rôle de l’Office national marocain du tourisme (ONMT), 60 % des professionnels jugent son action habituel et sans changement. A la question : comment améliorer les performances du secteur touristique ? Les réponses convergent vers deux priorités : informer et communiquer sur le produit Maroc (59 %) et la propreté des villes (57%).

Lu 1748 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com