TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





ODIT : ''les jeunes sont des consommateurs exigeants''

Etude menée par l'ODIT sur les 18-25 ans


Rédigé par La rédaction (CE) le Jeudi 14 Juin 2007

L'ODIT a publié un synthèse sur le tourisme de 18-25 ans. Il en ressort que ce marché est essentiellement européen. Loin du stéréotype du "routard", les jeunes sont des consommateurs exigeants.



Le tourisme des 18-25 ans est un marché de niche devenu suffisamment significatif pour justifier l’intérêt des professionnels du secteur, jusque-là faible.

La part des jeunes français et étrangers voyageant en France constitue un marché réel, qui représente :
· 92 millions de nuitées sur 1 495 millions, soit 6,1%,
· 9,2 millions de séjours sur 233 millions, soit 4%,
· 5,5 milliards d'euros (hors dépenses de voyage) sur 101,5 milliards, soit 5,5%.

Ce marché français du tourisme jeune est essentiellement européen. Le poids des Français est important (41.5% des séjours et 27.8% des dépenses) mais moins que celui des autres européens (50.5% des séjours et 58.5% des dépenses).

Les jeunes européens représentent donc un potentiel particulièrement intéressant car important en volume et plus fortement générateur de ressources que les jeunes français.

L'analyse des données disponibles permet d'affiner le potentiel de certains pays européens et fait émerger des marchés émetteurs aujourd'hui porteurs :

- les jeunes allemands, première clientèle de la France en nombre de voyageurs (un demi-million environ), soit un potentiel de marché évident : environ 8 millions de jeunes de 18 à 25 ans, partant en vacances pour 83% d'entre eux et à l'étranger pour 72%, sur lequel la concurrence italienne, autrichienne (voire espagnole) est forte,
- les jeunes italiens, deuxième clientèle naturelle de la France en nombre de voyageurs (0,3 millions), avec un potentiel de marché moindre (environ 6 millions de jeunes de 18 à 25 ans, partant en vacances pour 54% d'entre eux seulement et à l'étranger pour 16%) mais avec un très fort attachement à la France (la France est la première destination étrangère des Italiens, avec 32% des départs),
- les jeunes britanniques représentent un potentiel de marché fort, le deuxième après l'Allemagne (environ 6 millions de jeunes de 18 à 25 ans, partant à l'étranger pour 49%) mais la France est très concurrencée par l'Espagne (31% des départs soit 0,87 million de personnes).

En savoir plus : www.odit-france.fr

Synthèse des pratiques des 18-25 ans français, allemands et britanniques

Une clientèle qui échappe à la saisonnalité…

- Si l'été reste la saison de prédilection évidente, les jeunes partent également tout au long de l'année.
- Même s'ils partent plus pendant les vacances scolaires (59% de leurs séjours), le hors vacances scolaires demeure une période d'opportunité (41%).

Une clientèle qui diversifie ses séjours

- Dans la durée en alternant courts et longs séjours.
- Dans les destinations : mer, montagne, ville, campagne, domestique/étranger.
- Dans ses projets : farniente, culture, festifs…

Une clientèle qui alterne ses partenaires de voyage


- En partant seul, pour des séjours axés sur le développement personnel et les séjours linguistiques…
- En couple, pour des séjours urbains ou à la montagne l'été ou en groupe généralement pour des séjours festifs, des événements musicaux…

Une entrée par le projet avec une alternance de séjours typés

Cela s'est vérifié aux différentes phases de l'étude : les jeunes, tous segments confondus, font coexister différents types de séjours dans leurs pratiques (ils citent en moyenne 6,8 types de séjours, parmi la liste proposée, comme pratiqués, soit régulièrement soit occasionnellement).

Ainsi, ils alternent les projets…- Séjour activité (sport, thématique)
- Séjour repos
- Séjour convivialité
- Séjour découverte

et, en lien avec ces projets, les formats du séjour…
- Saison
- Séjours marchands et non marchands
- Courts et longs séjours
- Partenaires de voyage : famille/amis/conjoint

… et les modalités d'organisation : hébergement, transport, réservation, information…
Le projet (s'amuser, se détendre, découvrir, apprendre, faire du sport, voir des amis, faire un break…) conditionne les autres composantes y compris la destination. Une offre, même promotionnelle, déclenche rarement l'envie du séjour. A l'inverse, elle sera recherchée lors de l'organisation, une fois le projet déterminé.

La convivialité au cœur des pratiques, allant même jusqu’à des séjours qui lui sont intégralement dédiés

Les séjours festifs entre amis, à composante farniente-repos sont plébiscités, quel que soit le marché.

- Séjour pour se reposer, bronzer, profiter d'une piscine ou d'une plage - cité par 86% .
- Séjour festif entre amis, à la plage en été - cité par 73%.
- Séjour festif entre amis durant l'année - cité par 72%.

Enfin, Faire la fête est la première motivation pour partir en vacances (citée par 73,2% de la cible) et le collectif quasi-toujours présent que ce soit les amis (49%), le couple (22%) ou la famille (18%).

La liberté, valeur qui, sans surprise, est continuellement revendiquée par les jeunes

- Ils rejettent par principe les offres packagées, les contraintes horaires, les plannings, les prévisions de programmation et se montrent attachés et séduits par des départs "à l'arrache", des séjours imprévus… et le besoin de rompre les repères avec l'environnement habituel.

Pour autant, leur choix d'offres comme leurs exigences montrent que cette revendication de liberté n'est pas à comprendre comme une absence de cadre mais bien comme une revendication de choix

- Leur volonté de multiplier les expériences implique nécessairement de choisir des activités et des offres, des univers, des projets… En outre, les jeunes sont forcément empreints de la société de consommation et la logique d'offre "à la carte" reste le modèle dominant.

Loin du stéréotype du "routard", les jeunes sont des consommateurs exigeants

- Ils investissent, non seulement financièrement mais aussi symboliquement dans leur vacances et à ce titre n'entendent pas être traités comme une "sous clientèle".
- Leur appréciation du séjour intègre l'ambiance mais aussi et surtout des critères de qualité concernant les composantes mêmes du séjour.

- Une satisfaction qui peut conduire à la remise en cause de l'offreur, remise en cause fortement préjudiciable dans la mesure où, sur cette cible, le bouche à oreille et le « zapping » sont usuels

Une attente de qualité extrêmement forte pour la destination France

- Bien que très positive dans l'ensemble, la France reste moins bien perçue par les jeunes pour ce qui concerne l'accueil (prestations de moindre qualité souvent citées comme par exemple un mauvais emplacement dans les campings). Cette exigence de qualité est à la hauteur de l'image qualitative (culturelle, culinaire…) de la France, notamment vis à vis des jeunes européens.

Source ODIT

Lu 2072 fois

Tags : amadeus
Notez

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com