TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Que nous réserve la bulle touristique pour les prochaines années ?


Rédigé par Michèle Laliberté Réseau de Veille en tourisme le Mercredi 14 Juin 2006

Quels sont les grands facteurs d'influence qui moduleront l'offre et la demande touristiques pour la décennie en cours ? Pour n'en citer qu'un... la Chine et l'Inde deviendront les stars incontestées des prochaines années et s'imposeront sur la scène touristique.



  • Climat d'incertitude

L'instabilité politique, économique, climatique et sanitaire des dernières années nous a appris que l'industrie touristique, et particulièrement le secteur aérien, peuvent devenir très vulnérables et qu'aucune destination n'est à l'abri de ces menaces.

  • Hausse des prix du pétrole

Les prochaines années laissent présager d'autres hausses du coût du carburant. Les multiples répercussions du prix du pétrole sur les entreprises touristiques entraîneront une augmentation des coûts pour le voyageur. Couplée aux facteurs de risque, on pourrait assister à une accentuation des déplacements intrarégionaux. Les pays les plus pauvres souffriront des hausses des frais de transport et auront besoin d'un soutien particulier.

  • Sécurité et formalités visant la facilitation des voyages

Les modalités entourant la sécurité et la protection des voyageurs jouent un rôle important dans le positionnement d'un pays sur l'échiquier touristique. Les prochaines années devraient initier l'harmonisation des formalités.

  • Accroissement de la richesse, tant sur les marchés existants qu'émergents

La prospérité économique constitue un vecteur de croissance touristique. Les marchés existants continueront d'accroître leur richesse. Parmi les marchés émergents, la Chine et l'Inde progresseront le plus rapidement. Les experts anticipent des problèmes d'engorgement des routes aériennes.

  • Développement du multilatéralisme et du régionalisme

Les alliances Sud-Sud se développeront et créeront des rapports plus équitables. La consolidation politico-économique des grandes régions du monde qui est en train de s'organiser restructurera le mouvement de mondialisation. L'Asie deviendra un pôle économique sous surveillance. En conséquence, le tourisme, de même que les structures et les coûts des transports, seront grandement influencés.

  • Technologie au premier plan

Que ce soit le développement des communications, la convergence d'Internet, du téléphone cellulaire et de la télévision ou la mise en service de nouveaux appareils aéronautiques, la technologie continuera à jouer un rôle de premier plan dans l'évolution de l'industrie touristique.

  • Changements démographiques

La concentration des populations en milieu urbain de même que la dynamique familiale et professionnelle continueront à modifier le comportement de voyage. Le vieillissement de la population dans les grands pays industrialisés signifie qu'un plus grand nombre de baby-boomers disposeront de temps et d'argent pour voyager. Sur ce point, certains experts émettent cependant des bémols quant aux sommes discrétionnaires des revenus de retraite.

  • Augmentation du pouvoir du consommateur grâce à Internet

On observe un déplacement du centre du pouvoir du professionnel en tourisme vers le voyageur en ce qui concerne l'accès à l'information, les prix et les réservations. Les consommateurs maîtrisent bien l'Internet et les décisions qui en découlent.

  • Amélioration de la qualité de vie comme motivation au voyage

Que ce soit pour le désir de découvrir, pour enrichir son existence, pour se reposer ou pour faire une cure de jeunesse, le tourisme comptera parmi les éléments qui contribueront à améliorer la qualité de vie.

  • Intensification de la concurrence

Dans une perspective de croissance économique, chaque ville, région et pays réclameront une part du gâteau touristique. Dans ce contexte, la stratégie d'image prendra de l'importance.

  • Stratégies promotionnelles à l'enseigne des partenariats public-privé

De tels partenariats s'observeront plus particulièrement dans les pays dotés d'un régime politique fédéral ou fortement décentralisé.
  • Renforcement des fusions et des acquisitions

Hôtellerie, compagnies aériennes, réseau de distribution et voyagistes poursuivront leurs vagues d'acquisitions.

  • Carence des infrastructures touristiques

En ce qui concerne les infrastructures dans les grands pays occidentaux, on observe un manque de planification pour répondre à la croissance internationale à venir. Agrandir un aéroport ou augmenter le parc hôtelier exige un calendrier de préparation de plusieurs années.

  • Produits en plein essor

Le tourisme vert, le tourisme de bien-être (spas) et le tourisme de santé (chirurgies et convalescence) sont des produits en plein essor. Bien que l'on parle de segmentation et de spécialisation, le tourisme de masse n'est pas en voie d'extinction.

Flirter avec la Chine et l'Inde

Même si la Chine et l'Inde constituent des marchés potentiels énormes, la liste de leurs prétendants est longue. Plus de 170 destinations se servent de leurs charmes pour faire la cour aux Chinois et aux Indiens. Malgré leur bon vouloir, le modèle de déplacement des voyageurs des marchés émergents à l'extérieur de leur pays demeure souvent le même.

Dans un premier temps, les déplacements se font en groupe et les pays limitrophes récoltent une large part du gâteau. Dans un deuxième temps, l'Europe et l'Amérique du Nord (particulièrement la côte Ouest) s'inscrivent dans leur rayon de déplacements et les voyageurs individuels se multiplient.

Certains comportements diffèrent toutefois. Les voyageurs chinois voudront trouver une certaine sécurité en matière de langue et de nourriture et seront attirés par les communautés chinoises importantes à l'étranger. Quant aux voyageurs indiens, leur expérience de voyage fait en sorte qu'ils sont plus aptes à se déplacer individuellement et ce un peu partout à travers le monde.

Il est tout de même temps d'entrer dans la ronde pour ceux qui désirent figurer dans l'imaginaire de ces voyageurs.

Le tourisme en général devrait poursuivre son ascension

Si l'on se fie aux cinquante années passées et même si, certaines années, le profil de la courbe de croissance a subi quelques modifications, le tourisme n'est pas prêt de péricliter. Mais... malgré l'augmentation annuelle de la demande internationale anticipée de 4,2%, les régions se font de plus en plus nombreuses à vouloir courtiser les voyageurs.

Sources:
- Baumgarten, Jean-Claude. Président du World Travel & Tourism Council (WTTC) et invité du Cercle de tourisme du Québec, 20 avril 2006.
- Désiront André. Entrevue avec M. Jean-Claude Baumgarten à l'occasion de son allocution au Cercle de tourisme du Québec, 20 avril 2006.
- Frangialli, Francesco. «Défis pour un nouveau millénaire», Le Devoir, 1er et 2 avril 2006.
- Sarrasin, Bruno. «Temps de ruptures et continuités», Le Devoir, 1er et 2 avril 2006.


En syndication avec Réseau de veille tourisme Canada

Lu 2976 fois
Notez


1.Posté par Christian Paux le 16/06/2006 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
... Perspectives....
Une reflexion (modeste) livrée aux lecteurs de cette rubrique,
Ne croyez vous pas, que ces révolutions technologiques, qui modifient les moeurs, qui favorisent la croissance et la consommation de voyages, aujourd'hui, n'engendreront pas, à terme, le phénomène inverse ? (à périmètre constant)
Je pense aux exemples de e.learning très en vogue, aux visio-conférences, qui une fois généralisés, videront les avions d'une catégorie comme celle des voyages dits, d'affaires... à une époque où chaque centime utilisé est bon à prendre....

2.Posté par Mouhamed Faouzou Deme le 21/06/2006 15:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le tourisme de demain
belle analyse nous voyons que la technologie est au coeur de l'industrie touristique il revient aux acteurs de chaque segment de l'activitité touristique de bien plannifier et organiser ses activités et services de façon a assumer toute sa responsabilité dans sa façon de gerer l'influence du multimedia qui ne produit pas que des bienfaits.
c'est justement tout l'interet des communautés d'acceuil et des regions a vocation touristique de prendre en charge un des aspects les plus important qui concerne la durabilités de leurs economies ainsi que les retombées positives en terme d'indice sur les conditions de vies des populations et des possibilités offerte pour une meilleurs prise en charge des besoins primaires pour les pays d'afrique.
je crois que l'approche du professeur Roger Nifle dans sa vision du tourisme de valeur est un concept fort interessant pour les decideurs et les collectivités locales .
Tout le temps parler du tourisme sans faire reference au developpement economique des pays visités maintiendra forcement l'afrique dans sa position de subordonnées dans cette industrie a forte valeur ajoutée ou l'europe consomme le beure et l'argent du beure, alors que le tourisme doit etre un facteur de reduction de la pauvreté, de création de richesse, et d'une meilleur connaissance de l'autre dans les echanges culturelles et economiques.


Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com