TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





147 clients français et belges de Christophair « otages » en Turquie

La faillite du TO belge pourrait être prononcée dès ce lundi


Rédigé par Claude BOUMAL à Bruxelles le Dimanche 23 Novembre 2008

La faillite du tour opérateur belge Christophair pourrait être prononcée dès ce lundi. En attendant, faute d’un payement de près de 100.000 euros dont il lui serait redevable, un hôtelier d’Antalya retient en otages les 147 clients français et belges d’une agence de voyage frontalière, pour la plupart des personnes du troisième âge.



Essentiellement des personnes du troisième âge, 147 touristes, clients du tour opérateur belge Christophair, sont retenus dans leur hôtel d’Antalya où, selon le responsable de l’agence « A tout cœur » à laquelle ils avaient acheté leur voyage, « ils ne reçoivent pas à manger et sont menacés d’être expulsés de leur chambre », à moins de s’acquitter de 275 euros par nuitée.

Même si l'agence de voyage avait bien payé les packages achetés au tour-opérateur Christophair, celui-ci resterait en défaut de paiement auprès de l'hôtel, qui lui réclamerait près de 100.000 euros. Le fonds de garantie — auquel tous les tour opérateurs et agences belges sont tenus de souscrire — s'est engagé à assurer le rapatriement des clients dès ce lundi et est déjà intervenu à hauteur de 40.000 euros dans les frais hôteliers.

Mais le fonds refuse cependant de prendre à sa charge les dettes du tour opérateur Christophair, « en raison d’un différend sur une question relativement technique », selon Jean-Luc Hans, président de l’Association Belge des Tour Opérateurs, mais qui se trouve être aussi… le directeur général de Christophair.

L’agence ''A tout cœur'' recrute essentiellement ses clients en France

Installé à Liège, Christophair a été fondé par l’homme d’affaires grec Fotis Mertzanis et jouissait jusqu’ici d’une bonne réputation. Depuis plusieurs mois cependant, des doutes s’étaient fait jour quant à la solvabilité du tour opérateur, dont la faillite pourrait être prononcée ce lundi : « Pourquoi a-t-on envoyé 150 passagers en vacances dans le climat d'incertitude économique que connaissait le tour-opérateur ? », s'est interrogé Jean-Philippe Cuvelier, vice-président de l’Union Professionnelle des Agences de Voyage, qui dénonce en tous cas l’attitude de l’hôtelier, qui « se comporte comme un gangster ».

Ironie du sort : c’est dans ce même hôtel, le Fame Residence Lara, que l’Union professionnelle avait tenu son congrès voici deux ans. Quant à l’agence A tout cœur, c’est à l’origine un autocariste belge, installé à Barry, un petit village du Tournaisis non loin de la frontière française, qui recrute essentiellement ses clients en France.

Ainsi, c’est du nord de la France que proviendront la plupart de ses clients pour une croisière « Age tendre et Tête de bois » — plus d’une trentaine d’artistes des sixties sur le plateau — que l’agence organise à bord du dernier-né de la flotte MSC, le Fantasia au départ de Saint-Nazaire, avant même l’inauguration du navire, prévue le 18 décembre à Naples. Un « coup » de génie avec lequel les 1.650 cabines ont été vendues en quelques jours !

Lu 4475 fois

Notez


1.Posté par Michel Ghesquiere le 24/11/2008 11:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher Claude,
Je vois que tu as repris ma succession comme correspondant de Tourmag en Belgique. Ce sera une bonne chose pour éviter que certaines erreurs soient encore publiées en ce qui concerne la législation belge (exemple ne pas savoir que le concordat existe chez nous).
Je te souhaite bon succès et j'espère longue vie chez Tourmag.

Michel

2.Posté par Yves Léglise le 24/11/2008 20:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore une histoire bien triste pour la crédibilité des voyagistes. Comment se fait-il que Monsieur Hans ait osé s'exprimer pour le compte de l'Association Belge des Tour operateurs ? Que ses collègues aient laissé faire ?
Côté turc, c'est lamentable aussi :
- Un directeur d'hôtel qui prend en otage des gens du 3ème âge... Il faut espérer que les voyagistes européens se serrent un peu les coudes et ne traitent plus avec cet hôtelier racketteur : on peut toujours rêver !
- Un gouvernement turc qui laisse faire, alors que le tourisme est pour lui une poule aux oeufs d'or...

Bref lamentable de A à Z...

3.Posté par Daniele Beccari le 25/11/2008 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La premiere chose serait aussi de donner le nom de l'hotel. Pourquoi tous les medias donnent le nom de l'agence, le nom du TO, et non pas de l'hotel qui est pourtant le premier fautif dans cette histoire? Non seulement nous devons tous ne plus traiter avec cet hotel, mais en plus il faut bien communiquer sur les sites communautaires pour informer le public.

4.Posté par LEGLISE le 25/11/2008 14:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
C'est la défaillance du TO qui est le point de départ de cette mauvaise histoire. Mais je rejoins le point de vue de Daniele. Il est surprenant de voir que le nom de l'hôtel n'apparait nulle part (y compris avec une recherche "google") alors que son directeur s'est comporté comme un pirate somalien (j'exagère à peine, quand on voit les reportages video).
A moins qu'effectivement l'hôtelier turc soit complet fin novembre et qu'il ait une liste d'attente pour les chambres non payées par le TO... Mais alors... il n'est pas à plaindre !

5.Posté par Daniele Beccari le 25/11/2008 14:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Leglise, je ne suis pas du tout d'accord. Meme si le TO est defaillant, en aucun cas des actions telles que retirer les passeports des touristes, leur empecher l'acces au chambres, ne pas les nourrir et leur demander de l'argent sont justifiables. Si tout cela est vrai (laisson le doute tant que la justice n'a pas fini son travail) l'hotelier turc est a plaindre a 200% sans aucune justification.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com