TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





2016 sera-t-elle l'année du rêve américain dans les carnets de commandes ?

Les Etats-Unis n'échappent pas à la désintermédiation


Rédigé par Céline EYMERY le Vendredi 22 Janvier 2016

Les Etats-Unis restent une destination plébiscitée par les voyageurs français. Sécurisée, avec des spots touristiques mondialement connus et une offre aérienne étoffée, la destination n'échappe pas à la tendance de la désintermédiation... Et pourtant, elle reste une valeur sûre pour les professionnels du tourisme qui s'adaptent pour faire vivre encore pour longtemps le rêve américain à leurs clients !



Les parcs de l'Ouest, avec New York et la Floride, font partie du TOP 3 des lieux visités par les voyageurs français -Photo JdL
Les parcs de l'Ouest, avec New York et la Floride, font partie du TOP 3 des lieux visités par les voyageurs français -Photo JdL
Plages, nature, grands espaces, montagnes, villes et lieux mythiques... Les Etats-Unis n'ont pas fini de faire rêver les voyageurs.

La destination reste plébiscitée par les Français.

La baisse de l'euro face au dollar, ainsi que le contexte géopolitique, ne semblent pas enrailler cet engouement. Seule petite incertitude : la hausse des prix sur les prestations terrestres qui devraient être en partie compensée par des tarifs aériens attractifs, en raison de la chute du cours du kerosène.

En 2015, le pays de l'Oncle Sam devrait accueillir 1,69 million de visiteurs hexagonaux. A fin mai 2015, le marché français affichait une progression de 5%. Et pour 2016, les prévisions font état de 1,757 million d'arrivées françaises.

"La force du marché français est d'être moins versatile que les marchés des pays nordiques et anglo-saxons", explique Michel-Yves Labbé, président du Visit USA Committee.

Sécurité, hôtellerie standardisée et offre aérienne étoffée, ces atouts font des Etats-Unis une destination qui n'échappe pas à la désintermédiation.

Selon les chiffres du SETO (Syndicat des entreprises du tour-operating), le nombre de pax (forfait + vols secs) réalisé par ses membres est passé de 249 081 sur la saison 2010-2011, à 154 000 en 2014-2015. Les tour-opérateurs représentent ainsi un peu moins de 10% du marché global.

La vente de forfaits en agences de voyages (revente TO + production assemblée par les agences) est également en retrait sur deux ans : -9% en 2015 et -15% en 2014, selon le Baromètre Snav / Atout France, après deux années de croissance successives : +6% en 2013 et +17% en 2012.


Une destination encore bien présente dans les catalogues des TO

Pourtant, la destination reste encore bien présente dans les catalogues des tour-opérateurs.

"Les Etats-Unis sont une des premières destinations mondiales. Une petite part du gâteau permet de tirer son épingle du jeu", lance Emmanuel Foiry, PDG de Travel Lab (Kuoni, Vacances Fabuleuses).

"Là comme ailleurs, une régulation est en train de s’installer, on ne peut pas faire bien tous les métiers en même temps. Etre producteur, distributeur et réceptif à la fois, tout cela demande un peu de savoir-faire", ajoute Michel Quenot, directeur du tour-operating chez Transat France.

Malgré cela, les agences de voyages n'hésitent pas à faire appel à des réceptifs ou des spécialistes du package dynamique pour créer elles-mêmes leurs séjours.

La solution mise en place par Selectour Afat, Hip'Receptifs, a enregistré une forte hausse des demandes sur les Etats-Unis. "A fin octobre 2015, les USA étaient la première destination demandée en nombre de devis", indique Dominique Beljanski, présidente de la coopérative.

Chez Euram aussi la croissance est là. 2015 enregistre une progression de +3% à 4% par rapport à l'année précédente sur les Etats-Unis, avec une fin d'année en trombe.

"Le dernier trimestre de l'année 2015 a été le meilleur réalisé depuis des années", précise Alexandre Contoux, Business Development Manager France, qui observe un changement dans les comportements de réservations.

"Les clients anticipent de plus en plus leurs réservations, il y a eu fin 2015, un effet d'anticipation pour 2016", ajoute t-il, tout en restant prudent.

Engouement pour les voyages sur-mesure

Mais les tour-opérateurs n'ont pas dit leur dernier mot et les distributeurs en profitent aussi.

La brochure en marque blanche Selectour Afat USA - Canada enregistre de bonnes performances : "Les ventes se portent bien. A date, la destination affiche une croissance de +20% sur les produits TO en catalogue par rapport à 2015", indique Dominique Beljanski.

Dans la grande distribution, les Etats-Unis ont aussi le vent en poupe. Amérigo, qui a organisé fin 2015, une grande opération en partenariat avec l'une de ces enseignes, a vendu en 3 semaines 800 des 1 000 places mises à disposition.

Et pour répondre à l'engouement sur les produits "sur-mesure" vers les USA, les tour-opérateurs s'adaptent et développent des solutions.

"Pour les TO, l'enjeu est technologique" poursuit Emmanuel Foiry. Travel Lab (Kuoni) vient de finaliser un nouvel outil B2B baptisé "Dynamik" qui permettra aux agences d'assembler vols, hôtels et location de véhicule. "Nous sommes très peu à proposer du package dynamique avec du vol", précise t-il.

La première destination concernée par cette solution B2B est les Etats-Unis. Dynamik sera déployé pour l'ensemble des marques spécialistes du voyagiste, dont Donatello pour l'Italie.

Amerigo (11 000 pax sur les Etats-Unis) travaille aussi sur le développement d’un outil technologique, dans le but d'accélérer les temps de réponse.

Pour l'heure, Jean Eustache, directeur général d'Amérigo, ne peut tout simplement pas répondre à toutes les demandes : "Leur nombre explose. Nous sommes contraints de faire un choix parmi les devis reçus et de répondre uniquement aux agences qui savent gérer le sur-mesure, et qui font le travail et le questionnement nécessaires en amont auprès de leurs clients", explique t-il.

Les circuits accompagnés n'ont pas dit leur dernier mot

Loreline Branswyck, responsable service à la carte du tour-opérateur Visiteurs (1 200 pax individuels sur les Etat-Unis) observe la même tendance.

En 2015, ce service a réalisé une excellente année sur la destination avec une progression de 30% du chiffre d'affaires. "2016, s'annonce bien, nous nous attendons à une belle progression", prédit-elle.

Dans ce contexte, les circuits accompagnés continuent de se faire une place. "Le circuit accompagné a encore de l'avenir", affirme Emmanuel Foiry. "Nous réalisons encore de beaux volumes."

Pour Voyamar aussi, le circuit accompagné est une valeur sûre : "Nous produisons uniquement ce type de produits et nous affichons une croissance de 30% des prises de commandes pour 2016, sur les Etats-Unis", annonce Aurélien Aufort, directeur général adjoint.

Il reconnaît que cette progression est en partie boostée par l'élargissement du périmètre du réseau d'agences du groupe Marrietton.

Seul Transat se veut moins enthousiaste, avec une baisse des ventes sur cette formule, au profit des produits autotours ou des circuits privatifs plus personnalisés et des petits groupes d’une dizaine de personnes.

Michel Quenot, directeur du tour-operating chez Transat France précise : "Nous travaillons prioritairement cet axe, pour offrir à travers nos canaux de ventes et nos systèmes de réservation, les formules adéquates et les réponses immédiates à la demande consommateur. Des améliorations significatives sont attendues dans ce domaine au cours de l’année 2016."

Les Etats-Unis ont la cote chez les groupistes

"Nous avons d’ores et déjà modifié la production de notre brochure Rêves d’Amérique qui vient d’être diffusée en agences en y intégrant pour la première fois plus de programmes autotours que de circuits accompagnés.

Il semble à ce stade que 2016 sera un meilleur cru que 2015
" ajoute t-il.

Vacances Transat (14 000 pax en 2014) annonce une progression à 2 chiffres sur les réservations par rapport à l'année précédente, avec une croissance sur l'ensemble des offres.

Chez TUI France, les Etats-Unis reste la première destination des marques Nouvelles Frontières et Aventuria.

Idem chez Travel Lab, pour qui les USA sont la première destination en terme de chiffre d'affaires (17 M€ sur les Etats-Unis) et en termes de pax : environ 7 000 par an.

Chez ces deux opérateurs, la destination a bien résisté en 2015, mais il est encore trop tôt pour se prononcer sur la saison à venir. "Les réservations débutent ce mois-ci, pour l'instant nous sommes sur la même tendance que l'an dernier", précise Emmanuel Foiry pour Vacances Fabuleuses.

Quant aux groupistes, les Etats-Unis ont également la cote. "La destination marche très bien, que ce soit en terme de demandes, mais aussi de concrétisation, avec des groupes confirmés de 40 personnes", explique Bruno Berrebi, directeur général de Time Tours.

Le voyagiste a réalisé un chiffre d'affaires sur la destination de 3,6 M€ en 2014/2015, et table sur 4,4 M€ pour 2015/2016.

Sylvain Lament, PDG de Syltours constate aussi une belle année 2015. Son voyagiste fait partir entre 50 et 60 groupes par an sur les Etats-Unis.

Pour 2016, il n'est pas inquiet, sans pour autant tomber dans l'euphorie : "Nous n'avons pas de souci particulier, la destination reste plébiscitée. Il est encore un peu tôt pour dire de manière précise comment va se passer la saison".

Packages dynamiques, circuits accompagnés, ou voyages "à la carte"... les Etats-Unis tiennent bon chez les professionnels, alors n'hésitez pas une fois encore à faire vivre le rêve américain à vos clients !

New York, l'Ouest et la Floride : le top 3 des zones les plus prisées

Pour l'ensemble de ces acteurs, les best-sellers de la destination restent New York, l'Ouest et la Floride.

Les professionnels aimeraient pourtant faire découvrir une autre facette de ce pays aux mille visages. La Louisiane, un temps délaissée après le passage de l'Ouragan Katrina, revient peu à peu sur le devant de la scène.

Michel-Yves Labbé du Visit USA Committee essaie de promouvoir des zones un peu moins prisées des voyageurs : "Nous essayons de donner des idées aux agences et professionnels pour aller vers d'autres destinations à l'intérieur des Etats-Unis : Nouvelle-Angleterre, Vermont, à l'Est ou au Nord Ouest, l'Oregon, ou l'Etat de Washington."

Amérigo tente la carte de cette diversification. Pour 2016, le voyagiste mise sur de nouveaux circuits tels que « Cities & Rails » avec un voyage Chicago/Washington/New York en train Amtrak, ou encore un circuit dans les Rocheuses, avec visite de Yellowstone. Pour se démarquer, il propose également de petites randonnées dans les parcs de 40 minutes à 1 heure, sur les circuits accompagnés.

Enfin, les demandes atypiques sont aussi de plus en plus prisées : ranch, location de villas dans les parcs nationaux, tentes lodges, location de Mustang, nuit dans un hogan (maison traditionnelle des Indiens Navajos), etc.

Les Etats-Unis dans les catalogues des TO, avec Brochuresenligne.com

Document sans nom
Amerigo Aventuria Faure Tourisme
amerigo aventuria fauretourisme
     
FTI Galeries Lafyettes Jet tours
FTI galerielafayette jettours
     
Nouvelles Frontières Thomas Cook Vacances Transat
nouvellesfrontieres thomascook vacances transat
     
  Visiteurs  
  visiteurs  

Lu 2259 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com