TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





50 chambres d'hôtes assignées : l'UMIH part en croisade contre l'hôtellerie illégale

Entre 100 et 150 000 chambres illégales en France


Rédigé par Laury-Anne CHOLEZ le Vendredi 3 Mai 2013

Le syndicat hôtelier UMIH a lancé une action judiciaire envers 50 chambres hôtelières qui ne respectent pas la réglementation. Un premier pas avant une série d'actions visant à lutter contre la concurrence illégale dont sont victimes ses membres.



"Nous relayons un cri d'alarme lancé par des petits propriétaires dans des zones rurales, découragés par certaines pratiques " explique Roland Héguy, le président confédéral de l’UMIH.
"Nous relayons un cri d'alarme lancé par des petits propriétaires dans des zones rurales, découragés par certaines pratiques " explique Roland Héguy, le président confédéral de l’UMIH.
Pour aider ses membres à lutter contre l'hôtellerie illégale, le syndicat UMIH a lancé jeudi 2 mai une action en justice contre 50 établissements qui ne respectent pas la législation.

25 d'entre eux ont été assignés au tribunal de commerce pour concurrence déloyale. Ils sont établis dans une dizaine de départements touristiques, comme les Pyrénées-Orientales, les Bouches-du-Rhône, la Gironde, ou la Dordogne.

Le syndicat assigne 25 autres établissements en justice pour les contraindre à s'inscrire au registre du commerce.

Une action coup de poing afin de sensibiliser les autorités aux problèmes des hôteliers.

"Nous relayons un cri d'alarme lancé par des petits propriétaires dans des zones rurales, découragés par certaines pratiques " explique Roland Héguy, le président confédéral de l’UMIH.

Étouffés par les charges certains hôteliers doivent fermer leurs portes. Près de 220 établissements ont ainsi disparu en 2012.

Inciter les autorités à faire respecter la réglementation

Cette action marque l'exaspération du syndicat après plusieurs années de lobbying stérile auprès des autorités.

"Le gouvernement doit appliquer la législation et mettre fin à ces pratiques illégales" assène Roland Héguy. Un message délivré en personne à la ministre, rencontrée jeudi après-midi.

L'UMIH tient à préciser qu'il ne s'attaque pas aux chambres d'hôtes respectueuses de la réglementation et parfois membres du syndicat.

Il vise en revanche celles qui ne respectent pas la loi, en dépassant le quota de cinq chambres pouvant accueillir 15 personnes dans la maison du propriétaire, avec un menu unique.

Une législation parfois négligée par des nouveaux acteurs, pas toujours au courant des normes. "Il est facile de trouver les contrevenants qui se vantent sur internet ou dans les magazines de proposer une dizaine de chambres et un restaurant gastronomique" poursuit Roland Héguy.

Il estime entre 100 000 et 150 000 le nombre de chambres hôtelières illégales dans toute la France.

Elles ne respectent pas les mêmes contraintes que les hôteliers au niveau de la sécurité, mais aussi des charges et de la fiscalité. Un manque à gagner pour les mairies et régions.

Le syndicat ne compte pas en rester là et promet d'autres actions judiciaires avant l'été concernant l'alcool ainsi que la restauration clandestine.

Lu 4679 fois

Notez


1.Posté par samuzeau le 03/05/2013 09:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand les petits hôtels seront plus aux normes du marché, avec un meilleur service, un peu plus de charme, et moins "merdiques" avec un rapport qualité prix correct, les chambres d'hôtes cesseront de progresser. cette démarche s'inscrit typiquement dans la mentalité de gens aigris, qui affaiblit notre pays; quand on n'obtient pas de résultat, il ne peut s'agir que du fait des autres; le premier travail, serait de balayer devant sa porte et de regarder plus précisément ce qu'attendent les touristes, et ne pas considérer, plus particulièrement au moment des vacances, et entre autre sur le littoral, que le client devient "pigeon"
Annick et Claude Anciens propriétaires de chambres d'hôtes.

2.Posté par Guillaume le 03/05/2013 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Annick et Claude, il ne faut pas confondre. Les hôteliers ne sont pas "contre" les chambres d'hôtes, ils sont contre ceux qui ne respectent pas la loi (et tout le monde est censé la respecter, sinon c'est l'anarchie), à savoir 5 chambres et 15 personnes max. Au delà c'est de la concurrence déloyale, car les ERP (Etablissements recevant du public) déclarés doivent s'astreindre à de vraies normes d'accueil.

3.Posté par Brigitte - Dordogne le 03/05/2013 12:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Actuelle propriétaire de chambres d'hôtes, je rejoins l'avis de Guillaume. La législation est faite pour être respectée dans les 2 sens. Ce sont ces personnes qui méprisant la législation font du tort aux autres propriétaires de C.H qui ont "crée" cette activité soit pour améliorer leur retraite, ou simplement "laissés pour compte par le marché du travail" ont crée leur emploi (et donc cotisent aux caisses sociales,) et font des rénovations importantes (donc font travailler les artisans locaux).
Il faudrait un peu plus "d'amour" entre les 2 professions. Plus de reconnaissance par le ministère délégué au tourisme qui ignore "totalement" les chambres d'hôtes. Et une meilleure définition du statut chambre d'hôtes pour éviter les dérives.
Il ne faut pas oublier aussi certains hôtels (ou auberges) qui détournent ces lacunes, et qui se font passer pour...chambres d'hôtes, qui mettent du personnel à l'accueil (voir par exemple à Aumont-Aubrac...)

4.Posté par blpeyriac le 04/05/2013 19:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'UMIH pourrait faire de même sur les Antilles, cela pourrait être drôle

5.Posté par Jrôme Chvl le 05/05/2013 01:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Facebook
il y a en france un courant de personnes qui passent leur temps a porter prejudice a l'autre partie
certes il y a des abus, mais c'est comme dans tout
mais faut arreter de se focaliser sur les chambres d'hotes,

entre l'etat qui augmentent les impots, le RSI qui progresse, les charges, la volonté du gouvernement d'arreter le regime des auto entrepreneurs et l'umih qui nous cherche des poux ans la tete, faut avoir le moral et tenir bon ... apres on s'etonne que les gens lachent tout et qu'ils deviennent assistés

dieu que la france est mediocre dans son attitude ; jalouse, envieuse, mesquine et lache

50 CH ca se peut
150.000 je n'y crois meme pas une seule seconde
ca c'est de l'intox pour justifier je ne sais quoi, un titrze un poste un lobbying une subvention ?

qu'ils commencent a se poser la question du pourquoi des CH
moi j'ai tout laché, j'ai investit des fonds propres et emprunter pour 25 ans et quand j'entands ca, je deviens fou

je suis dans la legalité, j'ai 5 chambres, 3 gites et une licence 4 et oui :-)
et je vais continuer en ce sens
mais posez vous une seule fois la question pour certains de vos clients delaissent certains hotels, meme moins chers ....
ouvrez les yeux, et au lieu de trouver des coupables ou ils ne sont pas commencer par vous remettre en question en terme d'accueil et de prestation ...

c'est quand meme le monde a l'envers c'est le petit commerce qui se fait attaquer par les chaines d'hotels ils nous craignent tant que ca ???

6.Posté par Cochin le 05/05/2013 07:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Tout le monde doit respecter la législation. Tout à fait d'accord ! ...mais il faut aussi que "certains" hôteliers balayent devant leur porte...Nous avons reçu des "hôtes" venant "d'hôtels" car il n'y avait pas de chauffage, d'eau chaude...trois étoiles affichées mais un confort d'il y a 30 ans...refus de servir un repas car il était...20 H. etc...sans parler de "l'hôtelier" qui accueillent Mal...Mais c'est vrai tous ne sont pas comme ça...c'est sans doute l'exception ! ...Dans les chambres d'hôtes, c'est pareil...Alors les 150.000...à prouver ! Surtout regardez ce que représente en % l'hébergement des chambres d'hôtes par rapport à l'hébergement traditionnel...Concurrence entre les deux ? Je ne pense pas ...nous ne sommes pas sur les mêmes exigences...les hôtes ne demandent pas les mêmes choses. Alors oui il y a des brebis galeuses dans les chambres d'hôtes mais Mesdames et Messieurs les hôteliers commencer par balayer devant votre porte !!!

7.Posté par UMIH pourrait aussi le faire a l''ile de La Réunion le 05/05/2013 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A l'ile de La Réunion, le travail au noir est la premiere activité. Et les hotels qui payent leurs charges, croulent sous des dettes et vont fermer......
Restauration , chambres, villa louée , toutes en situations marrone . Ici ca veut dire au noir

8.Posté par Pascal le 05/05/2013 17:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Patricia et Pascal exploitant de chambres et table d'hôtes dans les Hautes Pyrénées depuis des mois pour essayer de faire bouger les choses, car nous en avons raz-le-bol des profiteurs, abuseurs et escrocs. Certains n'hésitent pas aux sus et au vu de tous à s'inscrire aux Offices de Tourisme alors qu'ils ne sont même pas inscrit en Mairie. La plupart n'affichent pas les tarifs à l'extérieur, ni la licence restaurant ce qui est obligatoire. Les organismes délivrant des labels ne vérifies même pas si les établissements respectent la législation avant de leur octroyer des distinctions. J'appelle tous les exploitants à faire apparaitre sur leur site internet qu'ils respectent la législation. Les clients finiront bien un jour par prêter attention à ces informations avant d'effectuer une réservation. C'est un premier pas pour lutter contrer l'exploitation illégale. N'hésitez pas à dire à vos hôtes que lorsqu'ils recherchent une chambre d'hôtes, il est nécessaire pour leur sécurité et leur bien être de vérifier que la chambre d'hôtes respecte la règlementation. Pour ma part des demain je vais adhérer à l'umih.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com