TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





54 % des agents de voyages sont satisfaits de leur ventes estivales

étude du Cabinet Raffour Interactif


Rédigé par Bertrand Figuier le Vendredi 27 Septembre 2013

Toujours précis et rigoureux, le Cabinet Raffour Interactif a présenté jeudi 26 septembre 2013, sur l'IFTM Top Résa, les résultats de son enquête sur la perception des clients chez les agents de voyage.



Bonne nouvelle, selon l’étude réalisée par le Cabinet Raffour Interactif, 89 % des agents de voyages sont satisfaits de travailler dans ce secteur.

Cette étude, la 7ème du genre, comportait 70 questions sur la perception que pouvaient avoir les agents de voyages sur les tendances de leur clientèle loisir et affaires.

Elle a été réalisée entre le 25 juillet et le 8 septembre dernier, auprès de 300 personnes, un nombre qu’il a fallu réduire à 200 pour obtenir un panel équilibré et indicatif.

« Pour autant, quelque soit le nombre des réponse analysées, 100, 200 300, nous nous sommes aperçus que les résultats ne variaient pas. » précisait toutefois Guy Raffour en présentant son étude sur Top Résa, en compagnie de ses commanditaires, Go Voyages, SNCF, Eurostar, Concur, Croisière de France et le groupe Transat France.

Attentisme et cross canal

Autre bonne nouvelle parmi les conclusions de l’enquête, 54 % des agents de voyages sondés se déclarent satisfaits ou plutôt satisfaits de leurs ventes estivales. En province, ils ont été moins nombreux qu’à Paris, mais cette différence s’estompe quand ils évoquent le comportement des clients.

Ils estiment par exemple que le mois de juillet a été moins porteur que le mois d’août, et constatent un attentisme qui renforce encore les VDM chez des clients qui cherchent les promotions et comparent sérieusement les prix sur Internet avant d’aller en agence.

Manière de dire que le cross canal s’impose progressivement et que les fournisseurs vont devoir soutenir la course à l’investissement dans les nouvelles technologies.

De leur côté, les insatisfaits mettent plutôt l’accent sur une baisse des ventes, des budgets et de la fréquentation de leur agence pour expliquer la morosité de leur activité.

Ils pointent également des stocks insuffisants, une désaffection des destinations nord africaines et une France attractive mais qui leur échappe en grande partie.

Un budget précis mais aussi un client prêt à aller plus loin

Satisfait et insatisfaits se retrouvent à 66 % pour constater que les clients ont désormais un budget précis.

Si son montant est en baisse, 74 % des agents de voyage pensent que le client reste quand même plus ou moins enclin à le dépasser.

« Les Français ne se laissent plus aller. » commente Guy Raffour, qui nuance aussitôt ce point précis en le rapprochant des taux de départ qui grimpent avec le niveau de revenu des clients :
« Alors que les CSP+ partent à 86 %, les employés, ouvriers et professions intermédiaires, par exemple, ne sont plus que 57 % à partir alors qu’ils représentent 44 % des partants. »

Dans le voyage d’affaires, même tendance à surveiller davantage ses dépenses.

Si 40 % des agences sondées considèrent que la politique voyage de l’entreprise s’applique systématiquement, près de 58 % estiment que le voyageur dispose d’un certaine latitude (44 %) ou d’une vraie liberté dans le budget qu’on leur a alloué (14 %) pour s’adapter aux spécificités de chaque déplacement.

Les outils mobiles ont le vent en poupe

Selon les agents de voyages, le client attend d’abord que son agence sache réorganiser vite son voyage en cas de perturbation (79 %) et qu’elle lui assure un après vente plus facile (64 %).

Quant aux outils de la mobilité, d’après les sondés, ils rassurent le client qui garde tout à portée de main (42 %), et lui permettent d’organiser davantage de choses en temps réel (50 %), quitte à modifier plus souvent ses projets pendant le voyage (22 %).

Enfin, que ce soit sur le marché affaires ou loisirs, les agents de voyage partagent des attentes relativement similaires vis-à-vis de leurs fournisseurs.

Devant un marché de VDM et de budget contraint ; devant des clients sur-informés et toujours plus équipés technologiquement, ils réclament des offres claires et proches de la demande, un accompagnement renforcé, de la souplesse dans le fonctionnement et la gestion, des prix évidemment plus compétitifs et une adaptation plus rapide aux nouvelles technologies.

Étonnant non ?

Lu 856 fois

Tags : raffour
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com