TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





AS Voyages : 2,55 milliards d’euros de VA en 2010 contre 2,52 milliards en 2009

Pas de motions, pas de putsch, pas même d’éclats de voix...


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Vendredi 1 Juillet 2011

Le réseau AS Voyages a tenu hier à Paris sa première assemblée générale après la fusion de Selectour et Afat. Les co-présidents disent avoir répondu, sans détour, aux nombreuses questions des quelques 300 adhérents présents. Seul signe révélateur : une participation des adhérents plus importante que prévue.



Le volume d’affaires TO et centrale hôtelière n’a pas progressé : 690 millions d’euros sur les deux exercices, 1,025 milliards d’euros pour l’aérien en 2010 sur 1 milliard en 2009
Le volume d’affaires TO et centrale hôtelière n’a pas progressé : 690 millions d’euros sur les deux exercices, 1,025 milliards d’euros pour l’aérien en 2010 sur 1 milliard en 2009
Pas de motions, pas de putsch, pas même d’éclats de voix au cours de l'assemblée générale du réseau mais une participation des adhérents plus importante que prévue.

Ils ont été en effet près de 300 participants (sur 582 entreprises qui composent le réseau) alors que seulement 160 s’étaient pré-inscrits.

Preuve, s’il en est, qu’il y avait un vrai besoin d’éclaircissements sur le fonctionnement du réseau et sur le rapport d’activité 2010, le premier de la fusion de Selectour et Afat Voyages.

Si la structure coopérative a soulevé peu de questions, c’est la structure AS Voyages Entreprises qui a nécessité davantage de temps d’explications.

« Les co-présidents reconnaissent un certain déficit de communication vis-à-vis des adhérents dont on a changé les repères avec la fusion ».

Un TO maison ? La question sera abordée un jour

Parmi les sujets abordés : Selectour Finances et le projet de vendre les agences où la participation du réseau est majoritaire.

« La prise de participation dans les agences ne correspond plus à la stratégie du réseau », confirme Jean-Pierre Mas « mais nous gardons la structure pour développer d’autres projets ».

Comme par exemple la constitution d’un producteur « maison ». « Ce n’est pas à l’ordre du jour mais la question sera nécessairement abordée un jour ».

Concernant Voyages 31, Philippe de Saint Victor, le directeur général du réseau confirme que le dossier intéresse cinq acheteurs potentiels.

D’autres interrogations ont porté sur la rémunération du directeur général, justifiée par son action et conforté dans ses fonctions. Mais c’est surtout la rémunération des agences qui a provoqué le plus grand nombre de remarques.

Volume d’affaires global à 2,55 milliards d'euros en 2010

« Les agences ont l’impression de gagner moins alors que les sur-commissions transports ont bondi de 30% », explique Philippe de Saint Victor.

Encore faut-il avoir un volume de billetterie en conséquence…

« Nous avons répondu à toutes les interrogations. Si les adhérents présents vous disent qu’ils n’ont pas eu une réponse claire à leurs questions, dénoncez-les », plaisantait Jean-Pierre Mas, moins enclin, cependant, à parler chiffres avec les journalistes…

Alors, la fusion a-t-elle été bénéfique ? Sur les volumes d’affaires, on ne peut pas dire que les efforts marketing ont vraiment boosté les ventes : un volume d’affaires global de 2,55 milliards d’euros en 2010 pour 2,52 milliards en 2009.

Le volume d’affaires TO et centrale hôtelière n’a pas progressé : 690 millions d’euros sur les deux exercices, 1,025 milliards d’euros pour l’aérien en 2010 sur 1 milliard en 2009, une progression reflétant la tendance générale de la reprise des voyages d’affaires, 550 millions pour les activités production, groupes et réceptifs - soit 10 millions de mieux, un volume rail identique à 2009 à 205 millions d’euros, et un volume maritime et loueur en baisse de 5 millions à 80 millions d‘euros.

La part de marché du Top 14 est même passée à 57%

Alors, la fusion a-t-elle été bénéfique ? Sur les volumes d’affaires, on ne peut pas dire que les efforts marketing ont vraiment boosté les ventes : un volume d’affaires global de 2,55 milliards d’euros en 2010 pour 2,52 milliards en 2009...
Alors, la fusion a-t-elle été bénéfique ? Sur les volumes d’affaires, on ne peut pas dire que les efforts marketing ont vraiment boosté les ventes : un volume d’affaires global de 2,55 milliards d’euros en 2010 pour 2,52 milliards en 2009...
Mais tout n’est pas négatif. Philippe de Saint Victor met en avant le 1% de sur commission supplémentaire sur facture obtenu des producteurs du Top 14. 52% des ventes réalisés par le réseau l’ont été avec les producteurs du Top 14. « Cela prouve que le pilotage des ventes, cela marche ! ».

Sur les cinq premiers mois de 2011, la part de marché des TO du Top 14 est même passée à 57%. L’objectif pour le réseau est de passer à 60%.

Et pour encourager ces ventes, le réseau a décidé de verser 5% de sur commission supplémentaire sur la croissance du chiffre réalisé avec le Top 14 jusqu’à la fin de cette année.

Autre avantage de la fusion pour les adhérents : la réduction de moitié du montant de l’adhésion annuelle : 1000 euros au lieu de 2000 pour une entreprise mono-point de vente.

A noter enfin que le partenariat avec Lastminute se réduit à 70 points de vente Selectour ou Afat qui seront le relais de l’agence en ligne - à condition que le contrat final soit signé, ce qui n’est pas encore le cas.

Enfin d’autres chantiers n’ont pas été abordés en 2010, comme la réflexion sur le positionnement des enseignes et de la marque.

Le réseau AS Voyages compte 582 entreprises avec 1233 agences adhérentes à la coopérative, auxquelles il faut ajouter 167 points de vente de l’Alliance T.

Le chiffre d’affaires du groupe se monte à 45,3 millions d’euros dont 39,3 millions pour AS Voyages Entreprise. Le résultat d’exploitation s’établit à 1,71 millions d’euros et le résultat net à 750 000 euros.

Lu 3103 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com