TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e TourMaG.com, 1e
Loading





#ATN2016 : comment réinjecter de l’humain dans le digital ?

Retour sur le 1er jour des Académies du Tourisme Numérique


Rédigé par Johanna Gutkind le Jeudi 30 Juin 2016

Les 24 et 25 juin 2016, la ville d'Aix-les-Bains a accueilli les professionnels du secteur touristique pour l'événement des Académies du Tourisme Numérique. Cette année, le fil conducteur des conférences portait sur la réinjection de l'humain dans le digital. Vaste sujet ! La première journée à été riche d'informations, les pitchs de 15 minutes se sont enchaînés entre les tendances asiatiques, la robotique, l'importance de la DATA. i-tourisme fait le point sur cette première journée.



Le fil conducteur des conférences portait sur la réinjection de l'humain dans le digital. Vaste sujet ! - DR : J.G.
Le fil conducteur des conférences portait sur la réinjection de l'humain dans le digital. Vaste sujet ! - DR : J.G.
Le soleil brille au Centre des Congrès d'Aix-les-Bains pour cette 3ème édition des Académies du Tourisme Numérique.

Un nouvel opus mettant en perspective la réintroduction de l’humain dans l’ère du digital.

On le sait, le tourisme a été bouleversé par l'arrivée du numérique.

Chez i-tourisme, on vous parle des nouvelles technologies, d'innovation, de robotique mais finalement, le cœur de métier du secteur touristique reste l'humain.

« Lorsqu’on parle de transformation digitale, le sujet le plus compliqué, c’est la dimension humaine. Il est nécessaire d'échanger, il faut être sans cesse en renouvellement ! », rappelle Christian Mantei, le directeur général d'Atout France.

Les tendances asiatiques

La première conférence plénière a été consacrée aux tendances digitales en Asie.

Nous avions consacré un papier sur le marché chinois afin de mieux connaître les tendances et usages de ces millions de touristes potentiels.

Frédéric Vanhoutte plante le décor : « on voit émerger de nouvelles offres et notamment provenant de marchés émergents comme l’Asie. Pour attirer les clients, il faut connaître sa cible.»

Le secteur du e-commerce en Asie représente 765 milliards de dollars. L'ASEAN, regroupant 10 pays, pourrait devenir la 7ème économie mondiale.

La population est jeune et technophile, complètement accro à son mobile. Leur usage a complètement explosé.

"Le marché asiatique est extrêmement important pour la France", déclare Christian Mantéi, "nous avons à offrir à cette diversité de clientèle une diversité de produits. La France a ses cartes à jouer !"

Avec la conjoncture, il est important de renvoyer des images positives de la destination France, aux millions de touristes : la réponse à apporter c'est la qualité de l'accueil et amplifier le positif par les réseaux sociaux.

On parle beaucoup également de robotique, d'automatisation. Oui, c'est l'avenir. Ils se développent toujours plus.

On ne parle pas du robot de forme humanoïde Pepper, bienveillant, attachant, c'est un phénomène que l'on expose à chaque conférence techno.

Au Japon, dans certains hôtels, on retrouve des robots humanoïdes, pour le check-in par exemple, ou encore dans les aéroports, un robot roulant qui amène les bagages.

Il ne faut pas forcément les voir comme une menace mais plutôt comme une aide, un accompagnement pour simplifier les tâches.

La DATA doit être au service de l'humain

La conférence de François Houste, consultant en marketing digital a été riche d'enseignements concernant la DATA.

Il en a d'ailleurs donné plusieurs définitions, tentons d'en faire un résumé : un regroupement d'informations, de profils, de cookies. C'est la démocratisation à stocker de l'information. Aujourd'hui grâce au cloud nous pouvons tous créer et stocker une multitude de données.

Les chiffres sont conséquents sur cette facilité de stockage : "En 2014, l'humanité a produit sur un an plus de données que toute son histoire". Photos, textes, emails : produire du contenu est devenu beaucoup plus simple.

Mais surtout, nous laissons des traces digitales de nos usages.

L'exemple du GPS de notre smartphone, ou sur Twitter, Facebook et autres médias sociaux qui recueillent un tas d'information sur notre fréquence d'utilisation, peut poser problème sur le respect de la vie privée.

Jean-François Messier, président de Cloud Business School SAS présente ses buyer persona : des profils imaginaires qui résument les différentes cibles que l'on cherche à toucher au travers des médias numériques (site web, social selling, etc).

Il est important de constituer un "portrait-robot" de vos clients afin de construire les bons messages en social selling.

Les voyageurs à la recherche d'authenticité

"Les gens cherchent plus de conversationnel, de réel et d'authentique" a déclaré Armelle Solelhac, CEO de SWiTCH.

En effet, en développant ses médias sociaux d'une part, mais aussi en créant de véritables expériences.

"Et si on réhumanisait la consommation collaborative pour donner un vrai rôle à l'habitant dans l'animation et la promotion de sa destination ?", se demandait Guillaume Cromer, consultant Ingénierie marketing & innovations du tourisme.

Et si la réponse était dans le collaboratif ? Pas qu'en matière d'économie, et si l'écosystème local devenait un facteur d'accueil territorial, ce que Guillaume Cromer appelle la "smart community".

Lu 2137 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Ombeline POIRON
publicite@i-tourisme.fr
+33 1 85 74 23 33










Dernière heure










Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com